Un atelier partagé autour de la construction bois et de l’artisanat d’art s’installe à Aouste-sur-Sye

1500 m² de locaux, 25 résidents, +10 métiers

mercredi 16 novembre 2022, par Virginie.

Pour aider à son démarrage, l’atelier lance une campagne de financement participatif pour financer une partie des travaux nécessaires à de bonnes conditions d’accueil.

Installé à Aouste-sur-Sye dans la vallée de la Drôme, l’atelier compte 25 résidents indépendants dans le métiers de la charpente et la construction bois, la menuiserie, l’ébénisterie, la coutellerie, la métallerie, la fonderie, la bijouterie, la sculpture sur bois, la maçonnerie, l’électricité. Ce sont essentiellement des auto-entrepreneurs ou salariés de SCOP (Solstice, Cabestan...).

Réunis depuis le mois de juin, ils se partagent 1 500 m² de locaux répartis comme suit :
- 500 m² d’ateliers
- 150 m² de parc machine
- 250 m² d’espace de travail
Et le reste d’espaces communs et/ou de stockage :
- bureau
- sanitaire
- cuisine
- dégagements
- 300 m² de préau pour le stockage,
aire de transit, accueil.

L’atelier met également à disposition de tout public des espaces de travail à court et long terme. Des espaces dédiés sont disponibles à la location pour accueillir tout type de projet qu’il s’agisse de réaliser des aménagements, débiter et assembler les ossatures d’une maison, tailler une charpente, construire un habitat léger (yourte, tiny house, cabanes…) ou créer une oeuvre artistique.

Le parc machine de 150 m² comprend scie à ruban, rabot, dégauchisseuse, toupies, scie à format, scie radiale. Sous réserve d’une formation initiale, il est accessible à tous les adhérents pour la réalisation de leurs projets.

Pour aider à son démarrage, l’atelier a lancé une campagne de don pour financer une partie des travaux nécessaires à de bonnes conditions d’accueil.

Aujourd’hui, l’atelier est géré par l’association Eliomatekou. Elle utilise le terme de « collectif » pour qualifier ce projet qui relève de l’émergence des lieux collaboratifs tels que les espaces de coworking et les tiers-lieux. Son modèle de coopération se base sur les mécaniques de l’Économie Sociale et Solidaire, incluant des logiques de partage d’expérience, de mutualisation de moyens, de circuits courts et de dynamiques locales. Son fonctionnement est assuré par l’investissement des résidents et l’engagement des bénévoles.

Les missions de l’atelier se définissent ainsi :

• Créer un lieu ressource pour les professionnels et amateurs autour de la construction et l’artisanat dans la vallée de la Drôme
• Offrir un lieu de travail accueillant et adapté équipé d’un parc machine professionnel
• Participer à l’émergence de nouveaux modes de fonctionnement alternatifs et innovants basés sur la coopération et la transmission des savoirs
• Soutenir l’économie locale
• Oeuvrer à la protection de l’environnement en favorisant le réemploi et la revalorisation des matériaux

La naissance du projet
Au départ basée à Montmeyan, l’association Eliomatekou a pour vocation d’aider les porteurs de projet d’écoconstruction. Elle investit un premier atelier pour organiser des chantiers participatifs de construction d’habitats légers et mobiles. Rapidement, le besoin de s’équiper d’outils professionnels se fait ressentir et les premières machines sont achetées.

L’atelier prend de plus en plus de place et attire de plus en plus de constructeurs. Une coopération évidente tant en termes de compétences que de moyens se met en place. L’équipe s’étoffe avec l’arrivée de stagiaires et de volontaires. L’envie de voir plus grand se fait alors ressentir. Une succession de rencontres et d’opportunités va provoquer la naissance du nouveau projet.

C’est en septembre 2021 que l’association entend parler pour la première fois d’un local de 1500 m² à Aouste-sur-Sye. Elle se mobilise alors aux côtés d’autres professionnels pour donner vie au projet et réunir un nombre suffisant de résidents pour assurer le fonctionnement. Moins d’un an plus tard, le bail est signé.

Aujourd’hui, ils sont 25 résidents installés à l’atelier et forment à eux tous un collectif en devenir.

Photos (c) Quentin Greco Photographe

Voir en ligne : Page dédiée au financement participatif


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft