USA : l’Etat et l’extrême droite assassinent des noirs et manifestants

La révolte continue - Cibler davantage les piliers de l’économie capitaliste ?

jeudi 27 août 2020, par Auteurs divers.

Voici plusieurs posts sur la situation tragique et insurrectionnelle aux USA. Suiviis de quelques remarques de bon sens.

🇺🇲LES USA AU BORD DE LA GUERRE CIVILE ?

- ⚠️ Images sensibles -

Le soulèvement qui a lieu aux USA contre le racisme et les violences policières s’intensifie sans trouver de débouché, alors que la campagne électorale commence. Les violences montent crescendo, après de nouveaux crimes policiers filmés dans les villes de Kenosha et Louisville. Un pallier a été franchi : des milices d’extrême droite tirent, frappent et tuent en pleine rue. Aerçu de la situation :

➡️ PORTLAND : depuis plusieurs jours, des groupes d’extrême droite « pro-Trump » attaquent les manifestations, armés de battes et de boucliers. Des affrontements de rue très violents peuvent durer sans que la police n’intervienne. Chaque nuit, des manifestations émeutières ont lieu. Un commissariat a été incendié.

➡️ ATLANTA : des émeutes ont eu lieu la nuit dernière. Des policiers auraient été blessés par des explosifs. Un commissariat a été saccagé.

➡️ KENOSHA : dans la ville ou un père de famille noir, Jacob Blake, a reçu 7 balles dans le dos par un policier, la situation bascule dans l’horreur. Des émeutes extrêmement dures ont lieu, des unités d’élite militarisées ont été déployées. Et surtout, des milices armées patrouillent dans la ville. Cette nuit, un manifestant a été tué d’une balle dans la tête, des fusillades ont eu lieu, et de nombreux blessés par balles sont à déplorer. Le tueur est un militant d’extrême droite venu « aider la police » : Kyle Rittenhouse. Après avoir tiré, il s’est approché de la police et a échangé avec eux.

➡️ NEW YORK ET WASHINGTON : la situation est moins explosive mais reste tendue, avec des manifestations régulières

➡️ LOUSVILLE : dans cette ville où un homme noir a été abattu par des policiers récemment, les manifestants sont allé au contact d’une ligne policière en portant des armes.

➡️ MADISON : des émeutes ont eu lieu la nuit dernière
Ce panorama n’est pas exhaustif, tellement la situation est confuse et violente dans la première puissance mondiale. Les événements sont susceptibles d’évoluer rapidement.

(post et VIDEO de Nantes Révoltée)

USA : l’Etat et l’extrême droite assassinent des noirs et manifestants

THIS IS AMERIKKKA

Cette nuit, les USA ont un peu plus basculé dans l’horreur. Des dizaines de suprémacistes pro armes et pro police sont sortis dans la ville de Kenosha pour s’opposer aux manifestants BLM et "aider" la police ! Et le pire est arrivé. Un de ces supremacistes a tiré sur plusieurs manifestants.
Le bilan est encore incertains mais il semble acquis que deux personnes sont mortes et plusieurs gravement blessées.
Le terroriste s’appelle Kyle Rittenhouse et n’a que 17 ans ! Sur les réseaux, il affichait son soutien au mouvement Blue Live Matters. Plusieurs vidéos circulent sur les réseaux. Des vidéos ou on voit Kyle en train de tirer. Mais aussi d’autres ou il discute avec la police qui les remercie, et leur offre même de l’eau, le tout lourdement armé !
Après avoir tiré, il se permet même d’approcher de la police et d’échanger avec eux.... Kyle a même répondu à plusieurs interviews sur des directs Facebook avant de passer à l’acte.

Qu’on se le dise : ce sont bien les racistes qui tuent aux USA et partout dans le monde.
Qu’ils portent ou non l’uniforme policier...

(post de Cerveaux non Disponibles)

🇺🇲 USA : NOUVEAUX ASSASSINATS POLICIERS, NOUVELLE VAGUE DE REVOLTE

Dans la ville de Kenosha, aux USA, des policiers ont assassiné un homme noir de 7 balles dans le dos alors qu’il ne représentait aucun danger. Un nouveau crime atroce commis en pleine rue. Des émeutes ont immédiatement éclaté dans la nuit :
➡️ Voitures incendiées
➡️Le tribunal en feu
➡️Un fusil brandi par un manifestant devant la voiture du sheriff
➡️Un policier assommé par un jet de pavé

Ailleurs aux USA : des policiers ont abattu un homme noir dans la ville de Lafayette. Les affrontements continuent dans la ville de Portland. La première puissance du monde, malade de son racisme et de sa police, est sur un volcan.

(post de Nantes Révoltée)

🔥« Vous nous entendez maintenant ? » 🔥

Un batiment de l’administration penitentiaire du Wisconsin a été totalement détruit et brûlé apres la 2e nuit de révolte suite au drame de Kenosha. Sur l’un des murs du bâtiment, le tag "Are you listening yet ?", déjà aperçu lors des premières révoltes BLM il y a deux mois.

(post et VIDEO de Cerveaux non Disponibles)

🇺🇲LE RACISME D’ÉTAT EN IMAGES

Même ville. Même police. Kenosha aux USA, à deux jours d’intervalle.
➡️A gauche, des policiers tirent 7 balles dans le dos d’un homme noir, Jacob Blake, désarmé, devant ses enfants.
➡️A droite, un jeune fasciste de tire à l’arme de guerre sur des manifestants Black Lives Matter, en tue deux, et en blesse gravement plusieurs... Il continue de marcher dans les rues, arme à la main, devant la police. Le chef de la police l’a même défendu lors d’une conférence de presse !
Qui peut nier le racisme d’Etat, et la connivence évidente des forces de l’ordre avec l’extrême droite violente ?

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

Remarques

Comme partout, le système anti-démocratique en place aux USA, cet Etat capitaliste et sa police, toujours très entaché de racisme, refuse tout changement structurel, obligeant les peuples opprimés, ici les noirs, à se révolter, à pratiquer émeutes et incendies.
Et la "réponse" du système est : davantage de brutalités policières et de répressions envers les "illégalités" insurrectionnelles pourtant légitimes qu’il provoque.

Jusqu’où cela irat-t-il ?
Personne n’en sait rien.
Mais ce qu’on sait c’est que les Etats capitalistes ne cèdent pas tellement face à des manifestations monstres, des émeutes et quelques destructions de bâtiments. Ils ont des assurances et un système policier répressif conçu pour y répondre.
En réalité, aux USA comme partout ce sont les intérêts capitalistes qu’il faudrait arriver à atteindre d’une manière ou d’une autre, ce sont les infrastructures clés du système marchand qui conviendrait de cibler.
Là les grands capitalistes prendraient vraiment peur, et exigeraient de leurs alliés ou vassaux les politicards de lacher du lest. La quantité de lest étant proportionnelle à la peur inspirée et à la détermination des révolté.e.s.

Les peuples des pays industrialisés étant inféodés pour leurs besoins vitaux aux salaires et aux marchandises crachés par l’économie capitaliste, ils éprouvent logiquement quelques difficultés à attaquer celle-ci frontalement. C’est pourquoi les révolté.e.s s’en prennent surtout aux flics, à leurs bâtiments, à des officines étatiques, et aussi à quelques succurcales capitalistes de manière symbolique et éparse (vitrines de banques ou de grandes chaînes, magasins, publicités, véhicules...).
De plus aux USA c’est bien sûr la police qui est ciblée parce qu’elle est directement responsable.

Les peuples révoltés rechignent à des grèves fortes et longues et à d’autres actions affectant les intérêts vitaux de l’économie capitaliste car ils savent qu’ils seront par ricochets également affectés (chômage, précarité, risque de pénurie alimentaire...).
Le problème, c’est que l’Etat us dispose de quantié de flics et de militaires justement faits pour résister par la force à des attaques dirigées contre eux ou à des émeutes de rue.
Tandis que les infrastructures clés du système capitaliste sont généralement moins protégées, plus vulnérables, plus accessibles. Des grèves et d’autres actions permettraient de les mettre à l’arrêt.
Et là, l’Etat et ses flics, sur ordre des capitalistes, se verraient obligés de venir manger dans la main des révolté.e.s au lieu de les mitrailler.

Si ensuite les révolté.e.s sont vraiment efficaces et déterminés, que l’économie capitaliste est très affectée, les lobbys capitalistes et l’Etat qui leur sert de pouponnière pourraient sortir leur plan B : un régime néo-fasciste (ou/et, de manière moins probable, une guerre).
Là ça devient plus compliqué, pour contrer ça il faudrait une forte coalition, des formes de démocratie directe et de solidarité très actifs, toutes sortes de moyens et de coopératives pour subvenir aux besoins de base des classes pauvres situés hors de l’influence du Marché et de l’Etat, accepter des situtations de pénuries...

Les révoltes aux USA, au Liban, au Chili et ailleurs sont à observer de près. Malgré les situtations disparates, des schémas et leçons importantes pourraient en être tirées.


2 Messages

  • USA : l’Etat et l’extrême droite assassinent des noirs et manifestants Le 26 septembre à 15:19, par Auteur de passage

    🔥USA : RÉVOLTE CONTINUE

    Elle ne fait plus les gros titres en France, mais la révolte qui a commencé au début de l’été aux USA contre les violences policières et le racisme ne s’est jamais arrêtée ! Alors que les élections présidentielles américaines approchent, les manifestations et les émeutes continuent de se produire tous les jours.

    ➡️A Portland, répression d’Etat contre barricades et cocktail molotov. Beaucoup d’arrestations. Des flics brutaux chamaillés. La ville a été déclarée « district anarchiste » par le pouvoir central
    ➡️ A Seattle, les manifestations nocturnes ont repris en force depuis que la justice a annoncé que le policier qui a tué « par erreur » Breonna Taylor chez elle de 9 balles ne sera pas poursuivi pour homicide
    ➡️A Louisville, où Breonna Taylor a été tuée, feu au commissariat, charges policières, milices d’extrême droite armées, couvre feu et arrestation d’un élu
    ➡️ Colère et gaz lacrymogènes à Atlanta
    ➡️Manifestations pour Breonna Taylor à Washington, New York, et ailleurs ….

    post de vidéo de Nantes Révoltée

    Répondre à ce message

  • USA : l’Etat et l’extrême droite assassinent des noirs et manifestants Le 27 août à 17:35, par Auteur

    🛑 Basket, tennis, baseball : boycottage historique des matchs après les tirs policiers sur Jacob Blake ! 🛑

    Ici, les joueuses des Washington Mystics, au rond central, un genou à terre, portant toutes un t-shirt avec 7 impacts de balle dans le dos.
    Du jamais vu. En quelques heures, le mouvement initié par les joueurs de Milwaukee a fait tache d’huile, après avoir contraint la NBA à reporter deux autres rencontres également prévues mercredi, Houston-Oklahoma City et Los Angeles Lakers-Portland, les joueurs de ces équipes ayant également opté pour un boycottage.
    Ce sont d’abord les Brewers — sis comme les Bucks à Milwaukee, à une cinquantaine de kilomètres de Kenosha où a eu lieu le drame de dimanche — qui ont emboîté le pas en refusant de jouer contre Cincinnati. Deux autres matchs de baseball (MLB) ont ainsi été reportés. Idem en MLS, la ligue nord-américaine de football, où cinq des six rencontres au programme ont été boycottées par les joueurs.
    Puis, après que la Japonaise Naomi Osaka a décidé de ne pas disputer sa demi-finale du tournoi de Cincinnati, délocalisé à New York, les organisateurs de l’épreuve ont décidé à leur tour de reporter à vendredi les matchs prévus jeudi.
    « Le tennis prend collectivement une position contre l’inégalité raciale et l’injustice sociale qui une fois de plus ont été mises au premier plan aux États-Unis. La Fédération américaine de tennis (USTA), les circuits ATP et WTA ont décidé de reconnaître ce moment en interrompant le jeu », ont-ils indiqué.
    Le report des matchs de jeudi à vendredi est-il de nature à réintégrer Osaka dans le tournoi, si tel est son souhait ? Interrogée par l’AFP, l’USTA n’avait pas donné de réponse dans l’immédiat.
    « En tant que femme noire, j’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis », a justifié la jeune femme de 22 ans née de mère japonaise et de père haïtien, et qui a souvent pris la parole ces derniers mois pour dénoncer l’injustice raciale.
    Les joueurs NBA sont, eux, les plus proactifs sur ce terrain. La pose du genou à terre pendant l’hymne national, les mots « Black Lives Matter » peints en noir sur les parquets, les slogans au dos des maillots des joueurs, leurs prises de paroles régulières pour réclamer justice, étaient depuis la reprise de la saison la preuve de la mobilisation au sein de la ligue pour œuvrer contre le racisme.
    Mais trois mois après la mort de George Floyd, le sort de Jacob Blake, Afro-Américain de 29 ans grièvement blessé lors de son interpellation, a causé un nouveau choc.
    Les basketteurs ont été traumatisés par la scène filmée dans laquelle on entend sept coups de feu atteignant dans le dos ce père de famille qui essayait après avoir résisté à son interpellation d’entrer dans sa voiture où se trouvaient, selon son avocat, trois de ses fils âgés de 3, 5 et 8 ans.
    « On en a marre »
    « Au cours des derniers jours dans notre État, le Wisconsin, nous avons vu la terrible vidéo de Jacob Blake et les tirs supplémentaires sur les manifestants. Malgré le plaidoyer écrasant pour le changement, il n’y a pas d’action, donc nous ne pouvons pas nous concentrer aujourd’hui sur le basket », ont justifié les joueurs des Bucks.
    Leur décision a surpris les joueurs du Magic, qui ont confié ne « pas avoir été au courant de l’initiative, tout y adhérant », et Barack Obama a félicité sur Twitter « les joueurs qui défendent ce en quoi ils croient », ajoutant « il faudra que toutes nos institutions défendent nos valeurs ».
    Dans la foulée de ce premier boycottage, la superstar des Lakers, LeBron James, a alors tweeté : « NOUS DEMANDONS LE CHANGEMENT. ON EN A ASSEZ », annonçant la suite.
    Via La Presse (post et vidéo sur CND)

    - En France, il semble qu’on n’a pas vu beaucoup de sportifs ayant refusés de jouer pour soutenir les gilets jaunes ou les personnes issues de banlieues tuées ou blessées par des flics.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft