« Tous séparatistes »

Une réponse à la tribune des Généraux

mardi 1er juin 2021

Ces dernières semaines, le journal d’extrême-droite Valeurs Actuelles a publié coup sur coup deux tribunes, l’une dite des Généraux, la seconde émanant de militaires « d’active ». Si l’opération commerciale est évidente, il est néanmoins difficile de savoir s’il s’agit d’un simple coup de com’ du Front National ou de l’énième signe d’une fascisation latente (l’un n’excluant pas l’autre). De notre côté, nous avons reçu cette tribune en réponse signée de l’armée irrégulière. Ses auteurs nous assurent par mail qu’elle a déjà été signée par plus de 200 000 français « séparatistes », nous n’avons cependant pas été en mesure de le vérifier, les signataires ayant choisi de rester anonyme afin d’éviter toutes sanctions disciplinaires ou radiation du pays des Droits de l’Homme.

Nous sommes de ceux que les journaux ont nommé la génération X, Y, Z. Nous sommes les générations perdues. Notre armée est irrégulière.
Nous avons connu le feu ennemi. Nous avons été de la mission Sentinelle. Nous avons vu la déroute de la France. Nous connaissons son histoire. La désertion est notre seule patrie.
Nous n’avons pas eu besoin de suivre les cours pour savoir que les nazis n’étaient pas seulement allemands.
L’histoire de la résistance (de toutes les résistances) c’est l’histoire de gens comme nous.

Tous les lâches ont toujours fait la même chose, faire passer leurs guerres pour des guerres honorables quand elles ne sont que des guerres de conquête (argent, territoires, nations, religions).
Vous ne tiendrez jamais aucun quartier.

A ce qui paraît la moyenne d’âge des gens qui regarde Cnews et lit Valeurs Actuelles est de 67 ans. Le Covid a encore du taf. C’est Idriss Robinson qui nous a mis sur cette piste grandiose : en leur temps les haïtiens insurgés ont mis l’armée coloniale napoléonienne en déroute en faisant usage de la fièvre jaune – ils firent d’un virus une arme insurrectionnelle – contre les vrais envahisseurs, les vrais esclavagistes, ils surent protéger les leurs. Ils savaient d’ailleurs déjà que l’immunité véritable n’est pas une affaire de pass sanitaire. Que la vraie vie n’est pas affaire de vaccins. Que la guerre civile couve partout, tout le temps. Et dans la guerre civile vous êtes les bouffons autoritaires.
Nous sommes des générations perdues. Nous n’avons pas peur.

Comme tous les êtres liés autrement que par la peur, comme tous les êtres liés autrement que par le désir d’anéantissement, nous savons que la mort n’est rien. Que la mort, où qu’elle frappe, n’est jamais accidentelle.
Vous n’aurez pas la mémoire de nos ainé(e)s. La France au mieux n’existe que depuis deux cents ans. Seuls des administrateurs tiennent à elle. A son folklore.
Notre armée est irrégulière.
Nous sommes partout. Et nous déferlerons.
A nouveau. Comme toujours.
Dès cet été nous serons dans toutes les boites, dans tous les bars, dans toutes les raves, sur tous les marchés, dans tous les stades et tous les back-rooms de France. Nous aurons des faux papiers, des faux laisser-passer, des fausses attestations. Nous boirons scrupuleusement dans les mêmes cocktails explosifs. Notre armée est une armée de faussaires. Notre immunité est immense.
Nous avons vu la déroute de la France.
Nous connaissons sa déchéance.

Nous avons les caves, nous avons les resto clandos, nous avons les squatts, nous avons les campagnes vidées. Nous avons les arrières boutiques et les granges à tabac. Nous avons les fonds de vallée, nous avons les égouts, nous avons les rues (nous avons appris à y tenir ensemble ; 2006-2016-2018).
Nous avons les appartements miteux, nous avons les stations de ski désaffectées, nous avons les sous-bois (il en reste encore), nous avons les théâtres, nous avons les bunkers, nous avons tous les feux, le feu.
Nous sommes le menu peuple de l’autre monde.
Nous sommes de la génération qui arrive en bout de course. Vous avez tout ruiné et vous nous faîtes encore le coup du retour au monde de papa.
Nous sommes une armée irrégulière.

Une armée d’incendiaires.

Nous n’avons pas besoin d’exister à vos yeux. Vous nous tirerez pas le portrait du narcissique-pyromane.
Nous sommes une armée d’incendiaires.
Nous n’avons pas de généraux.
Nous avons des milliers de signataires. Nous voulons simplement que tous nos ami.e.s se sachent entouré.e.s. Que notre armée continue de déserter, que nos ami.e.s seul(e)s se joignent à nous.

Il n’y a plus de maison. Il n’y a plus d’ambulance. La France n’a jamais été un havre de paix : tout ce qu’elle a du tuer et détruire, en scrèd, pour faire cette paix, c’est cela que nous sommes désormais trop nombreux à savoir.
Nous n’avons pas peur de vous. Nous sommes aguerries au feu. Nous avons vu dans les yeux de nos parents la misère du monde dont vous parlez (c’est pourquoi ils sont désormais avec nous, c’est pourquoi la France rira toujours jaune.

Nous savons, depuis toujours, que la guerre est larvée. Que vous êtes du côté de la grande opération de police. Que vous nous faîtes croire qu’il y a une bonne démocratie, une bonne civilisation, un bon sauveur, etc.
Nous avons voyagé, nous avons écouté les histoires, nous avons essuyé les larmes de votre drame historique. Nous avons pansé les plaies de nos ami.e.s (celles et ceux qui se tuent à la tâche, qui finissent dans vos hp, qui croupissent dans vos prisons, que vous faîtes disparaître).
Nous sommes comme les bousiers de votre monde : nous avons fait le tour de votre merde.
Notre armée est irrégulière.

Nous ne ferons pas l’erreur des guérilleros, nous ne ferons pas l’erreur des groupes armés des années 70. Nous savons que vos armes nous souillent les mains. C’est une grande guerrière qui nous l’a enseigné.
Le clivage n’est pas entre les bons musulmans et les mauvais, entre les bons citoyens et les mauvais, entre les gentils de gauche et les méchants de droite.
Le clivage est entre ceux qui croient encore que le monde pourra se tirer d’affaire avec son package « État – Capital – Technologie – Armée » et ceux qui feront tout pour mettre ce package à bas.
Notre armée est irrégulière.

Depuis les campagnes du Hedjaz, au moins, nous savons que les vrais guerriers, les vraies guerrières sont des amantes, des amis, des faunes et des folles. Nos plus grandes armes sont le communisme et la compassion – la passion d’être ensemble pour faire de belles choses.
Encore une fois : les vraies guerriers sont des folles. Elles se tiennent la nuit ensemble, fermement, contre le dos de leur chameau (lisez Lawrence).
Nous sommes les guerrières de l’ombre. Nous avons appris à monter des campements, nous avons appris à faire dérailler des trains, on nous a enseigné l’art de faire cramer des antennes relais.
Vous ne pourrez jamais rien contre ces armes.
Votre armée est celle du délire obsidional (hier encore vous avez massacré des gens comme nous à Gaza, votre armée est un grand délire d’Etat, le grand désir d’État de toutes les armées professionnelles du monde) ; elle est vulnérable parce qu’elle ne sait pas vivre.
Hier encore, sur vos bavures, nos certitudes grandissaient.
Nous sommes une armée irrégulière.

Nous sommes tous des séparatistes.
La France est votre désert.
A l’incendie ne manque que le feu.

Voir en ligne : https://lundi.am/Tous-separatistes


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft