Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?!

Une banderole « Macronavirus, à quand la fin ? » déclenche garde à vue et enquête

vendredi 24 avril 2020, par Camille Z.

A ce stade, pour ne pas voir la nature structurellement totalitaire, autoritaire et policière du régime en place, il faut vraiment le vouloir et se fermer les yeux avec du béton plombé.
Et pour ne pas avoir envie de se révolter pour de bon, il faut être soit macroniste soit déjà mort ;-) (de nos jours même les zombies se révoltent c’est dire !)

- En Drôme, multiplions les banderoles et messages partout !

Si on était en démocratie, non seulement les autorités ne censureraient pas des banderoles avec sa police politique digne de la Chine, mais au contraire elles les encourageraient pour « compenser » les restrictions d’expression dues au confinement.
De plus, elles inviteraient des militants et contestataires à venir s’exprimer librement aux heures de grandes écoutes à la TV, au journal de 20h, à la radio publique. Et les petits journaux qui ne peuvent plus se diffuser car les bars et librairies sont fermées et la rue leur ait interdite se verraient offrir une présence dans les bureaux de presse, les mairies, les boulangeries. La liberté d’expression, quand elle existe, est un droit, souvent très contrôlé, qui ne peut pas du tout s’exercer de manière égale (par exemple, Ricochets ou Le Postillon ne peuvent pas rivaliser avec BFM ou France 2) suivant sa richesse, son statut social et son degré d’allégeance à la civilisation capitaliste. Le confinement le met en lumière, comme il montre de manière crue la violence des inégalités sociales, des enfermements et de la précarité.
Comme on est habitué de longue date à ce régime inique qui favorise mécaniquement les riches, éduqués supérieurs et puissants, on ne se rend même plus compte à quel point ce qu’on vit est absurde, liberticide, antidémocratique et révoltant.

Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?!
Macronavirus, bientôt la fin !

- Voir aussi ces articles sur le même sujet :

Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison !
Montage photo de Nantes Révoltée
  • Et un autre de 2016 sur un autre sujet pour achever le tableau : Connaître ses droits est une infraction : un écrit d’avocat à lire à vos risques et périls - Le fait, pour un manifestant, d’avoir en sa possession un tract syndical donnant des conseils en cas d’interpellation fait-il automatiquement de lui un suspect ? C’est ce qu’a estimé le procureur général de Paris. Cela en dit long sur la politique pénale de notre gouvernement, pour l’avocate Laure Heinich.

5 Messages

  • Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?! Le 28 avril à 16:44, par Camille Z

    Toulouse : les banderoles “Macronavirus” se multiplient, les convocations au commissariat aussi - A Toulouse, une jeune femme a été placée en garde à vue pendant plusieurs heures pour avoir mis une banderole « Macronavirus, à quand la fin ? » sur sa maison. Ce lundi, tous ses colocataires sont à leur tour convoqués au commissariat, tandis que les manifestations de soutien se multiplient. (...) Les banderoles fleurissent mais les injonctions policières à les retirer également. Dimanche, c’est un habitant du quartier Bonnefoy, à Toulouse, qui a reçu la visite de la police. On lui a demandé d’enlever cette banderole de son mur sous peine de garde à vue (...) Faire enlever ces banderoles semble en effet être devenu une priorité pour la police. Dans le même temps, des personnes victimes de violences s’entendent dire qu’elle ne se déplacera pas. C’était le cas, lundi en fin d’après-midi, dans le quartier Layrac, à Blagnac, où un automobiliste a foncé délibérément sur plusieurs voitures avant de s’en prendre à une jeune femme en brisant sa vitre à coups de poing. Quand les riverains et victimes ont composé le 17, ils se sont vus invités à prendre des photos et porter plainte en ligne, épidémie de Covid-19 oblige...

    Répondre à ce message

  • Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?! Le 27 avril à 13:48, par Gilet

    MACRONAVIRUS, T’ES FINI !
    MACRONAVIRUS, A QUAND LA FIN ?
    Des Toulousains ont fait de la GAV pour avoir affiché une banderole « Macronavirus, à quand la fin ? ». En soutien, en quelques jours, plus de 500 personnes ont envoyé une photo avec ce même message à la CGT CHU Toulouse qui avait lancé un appel à soutien. Le message est clair : « Macron, même si nous ne sommes plus en démocratie, on continuera à afficher notre refus de ce nouveau monde. Pour le moment aux fênetres. Demain dans la rue. »
    (post et super VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

    Répondre à ce message

  • Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?! Le 26 avril à 12:51, par Camille Z

    Autre exemple révoltant : pression de gendarmes sur des fabricants bénévoles de masques ayant soi-disant eu un discours politique :

    Visite des gendarmes lors de la confection de masques.

    Suite au confinement nous voulions tout simplement aider à notre échelle.
    Aussi depuis le 11 avril, Manuella et moi-même, dans un souci de permettre aux habitants de Louresse-Rochemenier de s’équiper rapidement, nous avons entrepris la réalisation de masques.

    Afin d’informer les habitants de notre action bénévole, nous avons distribué des papiers dans les boites aux lettres.

    Durant 15 jours de bénévolat à nous 2, nous avons produit près de 300 masques en 28h de travail.

    Suite à la délation d’une personne auprès de la préfecture pour motif que le contenu de notre message dans les boites aux lettres aurait un caractère politique, moi ainsi qu’une autre bénévole avons reçu la visite des gendarmes le mardi 21 avril à notre domicile.

    Sans aide de la part de notre collectivité (au courant de notre action et surement de l’intervention des gendarmes), c’est avec regret que nous avons donc pris la décision d’arrêter cette action solidaire qui nous tenait pourtant à cœur.

    Nous remercions toutes les personnes qui nous ont soutenues dans ce projet :
    - pour l’organisation des demandes
    - pour vos messages d’encouragement
    - pour vos dons matériels
    - Pour vos dons financiers qui ont permis d’acheter la matière première.

    Nous avons décidé que l’excédent des dons sera reversé à une association en lien avec la recherche sur le covid 19 ou pour soutenir les aides-soignants.

    Nous vous tiendrons informés prochainement de l’association choisie.

    Manuella et Amandine (post facebook)

    Répondre à ce message

  • Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?! Le 25 avril à 17:42, par Camille Z

    A Montpellier également, la police politique du régime a frappé contre une banderole jugée indésirable : Montpellier : dénoncé par un voisin, la police lui demande de retirer une banderole contestataire - Un Montpelliérain a récemment reçu la visite de la police municipale, juridiquement aux ordres du maire Philippe Saurel, pour avoir accroché à son balcon une banderole proclamant : « Nous sommes gouvernés par des criminels ». C’est ce message, apparemment hautement scandaleux, qui a valu à ce jeune homme de recevoir la visite de deux policiers, après dénonciation d’une personne du voisinage.

    Répondre à ce message

  • Toulouse : garde à vue pour une banderole sur sa maison ! Police politique ?! Le 25 avril à 17:26, par Camille Z

    ça continue sur Toulouse : ⚫️TOULOUSE : POLICE ENRAGÉE !
    Attention, images très dures. Nous venons de recevoir ces vidéos prises hier soir à Toulouse vers 3h du matin. Un homme à terre a été défoncé à coup de muselière. Le policier qui frappe aurait auparavant demandé à son chien d’attaquer, en lui enlevant la muselière. Le chien ne voulant pas attaquer, le policier l’a insulté puis s’est mis a frappé la personne au sol. On voit en fin de vidéo, prise le lendemain matin, les traces de sang au sol et sur les murs.
    (post et Vidéo sur Cerveaux non disponibles)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft