Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme

Mais pas grave, on a Tweeter et les chants d’oiseaux gazouillent dans les applis smartphone

jeudi 3 juin 2021, par Les Indiens du Futur.

La destruction des oiseaux, des espèces comme des individus, est un des nombreux exemple des effets dévastateurs du monde de l’Economie et de la marchandise, de la civilisation industrielle et des Etats.
Face à ça, les autorités en place et leurs opposants des partis politiques ne proposent que la continuation, plus ou moins aménagée, du même système.
Voici quelques chiffres récents ainsi qu’un retour aux alertes passées pour bien comprendre que ça ne s’arrange pas :

Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Des oiseaux mécaniques à la place du chatoiement du vivant ?

- Et déjà, auparavant :

Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Les mésanges ne sont pas dupes (dessin de Alessandro Pignocchi)

Des oiseaux bioniques et des applis virtuelles ?

Mais cette destruction programmée des oiseaux est une belle opportunité de lever de nouveaux business.
Déjà, il faudra plus de pesticides pour remplacer la pression des oiseaux sur des insectes embêtants pour des cultures.
Ensuite, il pourra se développer le marché des oiseaux bioniques comme déjà existent les mini drones pollinisateurs à la place des insectes butineurs dévastés ...par les pesticides.
Les rues commerçantes smart, les centres commerciaux, les parcs d’attraction... proposeront une expérience visuelle et auditive innovante, avec des robots imitant les oiseaux les plus rares, avec des chants mélodieux et des jolies couleurs.
Et puis on pourra s’immerger dans de chatoyantes jungles virtuelles, pâles reflets des mondes perdus, pour voir virevolter synthétiquement des espèces détruites ou imaginaires.

Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Quelques leurres mécaniques à la place ?!

Face à ces constats chaque année plus terrifiants, que font la plupart des partis et mouvements de gauche ou assimilés ?

Ils n’osent quasi jamais s’attaquer aux racines du mal, ils ne proposent que des palliatifs, des dérivatifs, des aménagements pour retarder, masquer ou déplacer les problèmes.
Ils ne contribuent pas à organiser des débats approfondis pour une appréhension large, partagée et juste des problèmes, ils participent plutôt à l’enfumage général en continuant à répéter les dogmes de la civilisation industrielle (travail, création d’emploi, attractivité économique, égalité des chances, Etat fort...). Et même parfois leurs projets ne feraient qu’aggraver les choses, comme le développement des technologies numériques ou des énergies dites vertes industrielles.
Au lieu d’inviter les populations à des basculements salutaires et radicaux, ils préfèrent brosser dans le sens du poil, maintenir l’illusion que les choses pourraient, avec eux, véritablement s’améliorer en gardant le cadre de l’Etat et du capitalisme, de l’Economie et de la marchandise.

Pour tenter d’éviter les droites et extrême droites (LREM en fait partie), on votera peut-être pour eux quand même, sans illusions, en sachant que s’ils gagnent des élections nous devrons souvent les critiquer vertement, voire combattre nombre de leurs projets.

Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
A la place, des joujoux design smart connectés en 5G

Comptabiliser les oiseaux qui disparaissent et le rythme de leur destruction n’arrêtera pas les carnages.
Il faudrait plutôt faire en sorte de pouvoir compter le nombre d’infrastructures techno-industrielles qui disparaissent, détruites ou arrêtées.

Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Des oiseaux attaquent un pylône électrique !?
Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Les oiseaux se radicalisent (dessin de Alessandro Pignocchi)
Toujours moins d’oiseaux à cause de la civilisation industrielle, de l’agro-industrie et du capitalisme
Les mésanges ne sont pas dupes (dessin de Alessandro Pignocchi)

P.-S.

- Effondrement — comment ne pas déprimer face à notre impuissance ? - C’est le grand mal de notre âge. Nous allons droit dans le mur depuis longtemps, mais notre génération a le malheur de s’en rendre compte. Tous les voyants sont au rouge, niveau de gaz carbonique dans l’air, plastique dans les océans, perte de biodiversité dramatique.

Par ailleurs, collapsologues et autres écologistes ne nous parlent plus de transition écologique, comme dans les années 70, mais d’effondrement. Celui-ci serait plus ou moins inévitable, en tout cas selon eux.
Confrontés à ce portrait, assez sombre admettons-le, comment ne pas perdre le moral ? Comment ne pas déprimer face à notre impuissance ? (...)


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft