Crest : Tags et atteinte à la liberté d’expression

Un co-listier d’Hervé Mariton démasqué et surpris en flagrant délit de tagage d’affiches légales

vendredi 26 juin 2020, par Enquêtes libres.

Nous, habitant.e.s de Crest, sensibles et attachés à la liberté d’expression, avons décidé de publier ce témoignage et ces photos transmises par un habitant de Crest.

Nous avons longuement débattu sur la pertinence de publier l’enquête.
La manière dont la liste « Parce que nous aimons Crest » a elle même attaqué sur les affichages « sauvages » et la manière dont elle se présentait comme une liste respectueuse et irréprochable concernant les règles d’affichages, niant être à l’origine des tags à la peinture qui ont recouvert nombre d’affiches de la ville, nous amène à diffuser largement ces éléments factuels qui prouvent qu’au moins un des colistiers de la liste « Parce que nous aimons Crest » s’est adonné à un recouvrement en règle d’affiches légales.

Le témoignage en question :

"Aujourd’hui 17 juin à 14h45. Voilà Jean Prévost de PQNAC, descendant de sa trotinette electrique blanche (la même que celle de sa photo de présentation sur le site de la liste Parce que nous aimons Crest https://parcequenousaimonscrest.fr/equipe/prevost-jean/), en train de tagger à la bombe de peinture fluo, les affiches collées sur un panneau d’affichage libre qui se trouve devant la Poste.
Ces affiches posent des questions sur les pratiques du maire candidat. Par manque de chanche sa bombe de peinture était vide, mais cela n’arrête pas un « taggeur dans l’âme » pour autant ! Et voilà le résultat de plus près ! Ah oui j’ai oublié de vous dire que ce même candidat de PQNAC prône l’effacement des tag dans le texte de sa présentation... beau respect de démocratie et surtout chapeau bas pour la cohérence ! Faites ce que je dis, pas ce que je fais !"

Les photos prises par le citoyen Crestois :

Photo de Jean Prévost sur le site de « Parce que nous aimons Crest ».

Pour préciser le cv de la personne surprise par notre informateur, il s’agit de Jean Prévost, co-listier sur la liste de Parce que nous aimons Crest et qui se présente comme une personne qui « veux contribuer à l’épanouissement de Crest.... en s »’engageant, en aidant, concrètement, sur le terrain (l’effacement des tags !) chaque fois qu’il le peux".

Nous estimons que ces faits doivent être connus de tou.te.s afin d’avoir toutes les cartes en mains pour voter dimanche.

Pour être complet, nous avons également eu connaissance d’une personne surprise en train d’effectuer d’autres tags sur des affiches d’un panneau d’affichage libre. Une personne dont le numéro de plaque de scooter a été fourni au dépôt d’une plainte. Nous ne manquerons pas de vous informer des suites de cette plainte.


4 Messages

  • Crest : Tags et atteinte à la liberté d’expression Le 30 juin à 21:58, par Rainette

    BRAVO à Monsieur Le colistier Jean Prévost !
    Trop fort !
    Est-ce le même qui peint le mur de la piscine de Crest avant les élections pour effacer les tags et les graffitis d’un autre colistier de la liste de M. Mariton ?
    Et pour preuve, les graffitis de ce colistier sont même visibles dans d’autres lieux de la ville et sur son garage...
    On ne peut donc que faire le rapprochement...Ce n’est pas trop difficile, même un enfant le ferait...
    Et ça donne des leçons !!!

    Répondre à ce message

  • Crest : Tags et atteinte à la liberté d’expression Le 29 juin à 20:23, par mister renard

    ÉNORME c’est énorme, j’adore ! pris la main dans le sac. Bon le coté délation est un peu moche mais pour le principe « faites ce que je dis pas ce que je fais » ce tagueur méritait cette petite fessée publique. et puis je suis un peu énervé du résultat du second tour donc .... ah l’air con du type quand même, je me marre.

    Répondre à ce message

  • Tags et atteinte à la liberté d’expression Le 26 juin à 20:23, par Adrien

    Les deux listes, et encore plus celle de Mr Mariton, ont occupé ces derniers temps les panneaux d’affichage libre réservés à l’expression d’opinions et aux assos. C’est a priori toléré en période électorale, mais ce procédé est moyen car où peuvent s’exprimer les habitants du coup ?
    D’autant que des soutiens de la liste Mariton remettaient leurs affiches tous les jours, et recouvraient précisément toutes les affiches qui leur déplaisaient (celles qui critiquaient le maire sortant) de peinture ou les arrachaient. A Crest, la liberté d’expression s’arrête-elle à la frontière de la critique de la mairie en place ?!
    Pourtant, ils bénéficient de nombreux panneaux électoraux qui leur sont réservés... Que diraient-ils si des gens se permettaient de détruire leurs affiches sur les espaces électoraux ?? ;-)

    Un ou des soutiens de la liste Mariton ont aussi tagué récemment le véhicule utilitaire d’une personne de la liste Ensemble Réinventons Crest.

    Un autre article signalait que Mr Mariton lui-même avec arraché une petite affiche qui recouvrait partiellement la sienne au rond point de l’insurgé.
    On dirait que l’exemple de ces pratiques liberticides vient d’en haut...

    Les élus maritoniens ne rataient jamais une occasion de critiquer les tags et les affiches dites « sauvages », mais voilà que quand il s’agit de défendre leur pouvoir ils ne lésinent pas à ces pratiques qu’ils dénigrent habituellement. LOL
    Belle exemple de démocratie et de posture morale à géométrie variable...

    Mr Mariton et son équipe seraient-ils un peu fébriles à l’approche du 2e tour ?

    Répondre à ce message

    • Crest : Tags et atteinte à la liberté d’expression Le 1er juillet à 21:16, par poulet

      Lamentable fin de campagne !

      J’espère qu’on va bientôt connaître l’identité de l’homme au scooter blanc qui a agressé des colistiers de la liste Ensemble Réinventons Crest et qui a proféré des menaces devant la porte ouverte de l’Hydre...« on va bientôt s’occuper de vous »...
      Sa plaque ayant été relevée, il devrait être facile de l’identifier.
      Si ce n’était le cas, certains pourraient s’interroger sur une éventuelle relation entre l’attentat contre l’Hydre et les municipales.
      D’autre part, la caméra de la place de l’église a bien du enregistrer son départ en trombe (courageux le type !)
      dans une zone piétonne, risquant de mettre en danger les passants, ça serait ballot qu’elle soit tombée en panne à ce moment.......

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft