Sur les mensonges de la mythologie du progrès et de son idéologie progressiste

La religion de la croyance absolue au progrès technologique fait les désastres de demain - Exemple appliqué avec la 5G imposée par LREM

jeudi 12 novembre 2020, par Les Indiens du Futur.

Partout, en permanence, quelle que soit leur couleur politique, élus du sérail, merdias, oligarques, technocrates et capitalistes répètent religieusement le mantra du salut par le progrès technologique et l’industrialisation.
Les désastres sans nom déjà produits par cette idéologie, ceux en cours et ceux annoncés depuis longtemps ne suffisent pas à stopper cette croyance irrationnelle ; il faut dire que c’est aussi un instrument de pouvoir pour le technocapitalisme et ses prêtres.
Voici d’abord un article sur le fond, puis un petit exercice appliqué de décryptage d’un article LREM de promotion absolue de la 5G.

- Le progrès pour éviter la barbarie ? - Quelques réflexions sur le sort réservé aux « Amish » par la civilisation industrielle.
Très régulièrement, les médias diffusent avec leur complaisance habituelle les discours des hommes politiques et des représentants d’institutions publiques et privées afin de promouvoir de nouvelles technologies censées apporter emplois, argent et confort. Ils reprennent en cela le mythe fondateur de la civilisation industrielle, la croyance au progrès qui distribue à l’humanité toujours plus de richesse et de bien-être matériel. La mode actuelle de ces « progressistes » se porte sur les technologies dites « propres », les énergies « renouvelables », la transition « écologique » et autres constructions artificielles qu’ils souhaitent imposer pour en faire une réalité « objective ».

Nous devons accepter les nouvelles générations de centrales nucléaires (EPR), de téléphones portables et leurs réseaux (5G), l’électro-ménager « intelligent » (smart grid), les voitures électriques et bientôt sans chauffeurs, l’intelligence artificielle, le contrôle absolu des populations et des individus (le contrat social chinois, le compteur linky), les énergies qualifiées de renouvelables (éoliennes, parcs de panneaux solaires, barrages hydroélectriques de plus en plus gigantesques) sous peine de retourner aux âges obscurs de la bougie, de se retrouver dans une secte religieuse rétrograde, ou pire encore à redevenir des chasseurs-cueilleurs, nomades à demi-nus sans Sécurité Sociale. Entre les deux, il n’y a rien. Du fait même de ces déclarations tellement binaires quelles en deviennent ridicules, on voit bien que le progrès technologique est une croyance, une construction idéologique qui se veut auto-réalisatrice, mais qui peine à le devenir.
(...)

Sur la mythologie du progrès et son idéologie progressiste
La 5G, nouveau graal de la religion du progrès technocapitaliste - source : partage-le.com

Les progressistes LREM bénissent la 5G et son monde connecté

Pour illustrer et décrypter cette idéologie forcenée et « religieuse » du progressisme, examinez cet article édifiant de En Marche concernant la 5G (sinon, le journal "la Décroissance regorge de ce genre de décryptage) :
- Nous croyons au progrès, la 5G en est un ! - 10 novembre 2020 - Depuis plus d’un mois, La République En Marche travaille, consulte ses adhérents, auditionne des experts et organise des débats sur la 5G. Aujourd’hui, LaREM rend ses conclusions et formule des propositions : la 5G, c’est oui !

- Extraits :

La 5G n’est pas qu’un choix technologique : elle est un choix de société. En permettant aux machines d’échanger des données de manière massive et instantanée, cette technologie bouleversera notre quotidien et structurera l’innovation de demain. Il est donc essentiel d’en débattre.

Aujourd’hui, et alors que notre pays rattrape son retard sur ses voisins européens, La République En Marche appelle à accélérer le déploiement de ce bien commun technologique tout en complétant les garanties déjà mises en place.

L’enjeu n’est en effet plus “pour” ou “contre” la 5G, puisque cette technologie devient désormais la norme en Europe et dans le monde mais “comment faire de la France la première puissance 5G européenne au service des Français et de nos entreprises, sans prendre de risque écologique et sanitaire”.

Proposition n°3 : informer par lettre les foyers concernés par l’installation d’antennes 5G dans la commune, en précisant l’impact économique, écologique et sanitaire attendu.

Demain, à quoi servira la 5G ?

La crise sanitaire et le confinement illustrent un peu plus l’urgence de faire progresser la télémédecine, les réunions virtuelles, l’accès virtuel à la culture ou encore l’école connectée.

Dans ces secteurs comme dans d’autres, le déploiement de la 5G sera également indispensable pour préserver notre compétitivité au niveau mondial. Il le sera aussi pour assurer notre souveraineté : nous ne pourrons pas faire face aux entreprises américaines ou chinoises, et encore moins relocaliser des industries en France, si nous sommes le seul pays à se priver de cette technologie. Son déploiement rapide et encadré est donc une urgence.

Après-demain, à quoi servira la 5G ?

Comme toute innovation, il est aujourd’hui impossible d’anticiper l’ensemble des usages qui en seront faits. Le téléphone n’avait pas été pensé pour être mobile, la 4G avait été lancée avant l’explosion des applications mobiles. Les technologies de demain seront permises par le réseau 5G, comme celles d’hier ont été facilitées par le WIFI ou le réseau 4G.

Face à cette part d’inconnu, nous faisons le choix de l’inventivité plutôt que celui du renoncement. Nous faisons confiance aux citoyens et aux entreprises de ce pays pour inventer les progrès de demain.

https://www.youtube.com/watch?v=lWLFD4S8ZC0

Quelques analyses

Comme toujours les progressistes utilisent le vocable de progrès pour attirer les voix en leur faveur en mélangeant les progrès technologiques avec les éventuels progrès moraux, culturels, démocratiques. Ainsi, personne ne peut décemment être contre le-progrès.

LREM parle de débat sur la 5G, pour tout de suite dire que le débat n’est pas “pour” ou “contre” la 5G car c’est la norme.
Comme toujours les croyants progressistes mettent les gens devant le fait accompli de la progression des possibilités techniques et de la concurrence capitaliste mondialisée pour couper court à tout débat et faire tout accepter.

Comme toujours, les idéologues progressistes s’efforcent de rassurer sur les critiques, toujours réduites à des craintes irrationnelles, infondées ou dues à l’ignorance. Eux et LEURS experts savent, et ils ne ménageront pas leurs efforts pour expliquer la sainte parole aux ignorants et abrutis, pour nous faire accepter ce qu’ils auront décidé sans nous, si besoin à coup de matraque sur le crâne.

Comme toujours, les religieux progressistes s’auto-définissent comme des porteurs d’inventivité positive, d’innovation, de créativité, de courage, et tout autre vocable chargé positivement dans la culture libérale ambiante. C’est creux et ça ne repose sur rien, mais ça fait son petit effet.

Comme toujours, les pieux progressistes promettent les pires enfers aux mécréants. Si leur nouvelle technologie n’est pas adoptée céant c’est la faillite du pays, la fin de la démocratie, l’écroulement de l’Europe, le chômage pour tous...

Quelque part, les progressistes ont raison, la 5G est effectivement indispensable à la civilisation industrielle et au maintien en (sur)vie de son capitalisme, en revanche, ce système délétère n’est PAS indispensable contrairement à leur autre célèbre mantra complémentaire : TINA (en français : il n’y a pas d’alternative au capitalisme et au système industriel).

Quel monde voulons-nous ?
Nous reposer, agir comme des machines, comme des êtres semi vivants réagissants aux stimulis numériques, réduire la liberté au geste d’achat et laisser la main aux dirigeants, flics, technocrates, transhumanistes et progressistes qui accentueront les désastres et les inégalités/exclusions jusqu’au bout.
Ou nous battre, stopper la méga-Machine et construire des mondes vivables habitables pour tout le monde ?


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft