Subventions à des aéroports largement déficitaires, avions vers nulle part, la folie de la civilisation industrielle n’a pas de limites - Actions de résistance le 3 octobre

Censure de nombreux comptes de militants climats par Twitter la veille d’une action nationale contre le secteur de l’aviation civile

vendredi 2 octobre 2020, par Camille Pierrette.

Si nous vivons dans une petite planète « finie » aux ressources limitées, en revanche la folie de la civilisation industrielle est illimitée.
Exemples avec la folie de l’aviation civile :

Faut-il que l’on s’arrête de manger, de se chauffer et de se vêtir pour qu’une minorité de la population puisse continuer à prendre l’avion ? C’est la question que posent des organisations citoyennes mobilisées ce samedi 3 octobre contre les projets de construction, d’extension et d’aménagement des aéroports. Baptisé #AvionsATerre, leur appel vise notamment à réorienter les actuelles subventions publiques attribuées aux aéroports régionaux déficitaires vers le développement des alternatives comme le train.
« Si on laisse le trafic aérien retrouver l’expansion qu’il avait avant la crise sanitaire, soit une augmentation de 3,8 % par an, le secteur aérien à lui seul consommera en 2050 l’intégralité du budget carbone de la France prévu par la stratégie nationale bas carbone ».

(post de Bastamag)

- Ces aéroports français en manque de passagers qui bénéficient de millions d’euros de subventions publiques - Des dizaines d’aéroports français sont très peu utilisés et ne survivent que sous perfusions de subventions publiques. L’aide publique à certaines lignes aériennes peut ainsi atteindre 1700 euros par passager ! Autant d’argent en moins pour soutenir le développement d’alternatives comme le train, alors que 15 milliards seront consacrés par le gouvernement pour soutenir le secteur et ses aéroports fantômes. (...) Au total, une vingtaine de marches et actions sur les aéroports sont en préparation aux quatre coins de la France, ainsi qu’une mobilisation au Mexique, ce qui fera du 3 octobre 2020 une journée de mobilisation d’une ampleur inédite en France sur le thème de l’aviation et du climat.
Des centaines de citoyens et citoyennes vont passer à l’action, jusqu’à la désobéissance civile, pour demander des mesures permettant la réduction du trafic aérien, une nécessité pour respecter l’Accord de Paris.

Subventions à des aéroports vides, avions vers nulle part, la folie de la civilisation industrielle n’a pas de limites

- Alerte censure : de nombreux comptes des militants climats bloqués par Twitter la veille d’une action nationale - « Malgré de nombreuses tentatives d’alerter le support Twitter, nos comptes restent inaccessibles. Malheureux hasard ? La multiplication des suspensions et le fait que Twitter fasse la sourde oreille permettent d’en douter. Ce bâillonnement arbitraire à quelques jours d’une importante mobilisation citoyenne est inacceptable ! », affirme Franzeska Bindé, porte-parole d’ANV-COP21. - A deux jours de la journée d’action nationale sur les aéroports prévue dans toute la France ce samedi, le compte Twitter d’ANV-COP21 est suspendu, sans raison ni explication. Par ailleurs, de nombreux comptes de collectifs citoyens locaux du mouvement sont également inaccessibles. ANV-COP21 et Alternatiba dénoncent un bâillonnement arbitraire de la part de la multinationale et demandent le rétablissement immédiat des comptes suspendus.

Actions EVITONS LE CRASH CLIMATIQUE, Le 3 octobre, marchons sur les aéroports

ANV Action non-violente COP21
EVITONS LE CRASH CLIMATIQUE
✈️
Face à la croissance du secteur aérien, nous demandons au Gouvernement de stopper l’utilisation de l’argent public pour subventionner une industrie qui va à l’encontre de la transition écologique et qui met en péril l’avenir de l’ensemble des salarié·es de ce secteur ❌

Le 3 octobre, marchons sur les aéroports :
✅ La réduction du trafic aérien et ce à travers plusieurs mesures telles que l’abandon de tous les projet d’extensions d’aéroport français.
✅ Une reconversion du secteur de l’aéronautique élaboré avec les salarié·es qui sont les premiers concerné·es, afin de préparer la réduction du trafic aérien et son impact sur les emplois de ce secteur.
✅ Le développement du réseau ferroviaire et autres types de mobilités alternatives compatible avec une société soutenable.
Rejoins-nous le 3 octobre pour marcher sur les aéroports et fais entendre nos revendications 💪

➡️ Rejoins une mobilisation proche de chez toi : https://marchons-sur-les-aeroports.gogocarto.fr/ (les plus proches d’ici sont Avignon et Chambéry)

➡️ Lire notre tribune sur Libération
+ https://alternatiba.eu/2020/07/le-3-octobre-marchons-sur-les-aeroports

Les citoyen·nes ne doivent pas subir les conséquences de l’inaction climatique des gouvernements, il est urgent de préserver des conditions de vie dignes sur Terre pour tous et toutes !

(post FB)

RQ :
Bien entendu, hélas, ces actions non-violentes classiques n’auront aucun effet sur la remise en cause du secteur aérien, mais elles ont au moins le mérite d’attirer l’attention sur le sujet et de faire réfléchir des non-informés. Les gouvernements ont montré depuis longtemps qu’ils ignoraient totalement les revendications des mouvements pacifiques dès qu’elles sont un peu ambitieuses.

Censure de nombreux comptes de militants climats par Twitter la veille d’une action nationale contre le secteur de l’aviation civile

Des avions vers nulle part...

- Des avions vont vers nulle part, en revanche ils contribuent à entraîner le monde vivant vers les cataclysmes :

Donc, des gens payent, cher, pour aller voir en avion la barrière de corail australienne ou l’antarctique. Deux systèmes naturels menacés par ...les émissions de CO2 du système industriel, et notamment par les émissions des avions en question.
Difficile de faire plus débile, cynique et suicidaire...
Si, il y a les vols spatiaux touristiques pour ultra-riches, la 5G (dont toute la classe capitaliste se réjouit)

Si on laisse la civilisation industrielle perdurer, plus dur sera le crash
Subventions à des aéroports largement déficitaires, avions vers nulle part, la folie de la civilisation industrielle n’a pas de limites - Actions de résistance le 3 octobre

Plus dur sera le crash

La limitation et la reconversion du secteur aérien aurait du être engagée depuis longtemps, mais le système et ses valais préfèrent la fuite en avant. Plus dur sera le crash.
Au lieu de réduire fortement ou de stopper le secteur aérien, le gouvernement, chambre d’écho et d’enregistrement des lobbys industriels, lui fournit des dizaines de milliards d’aides, et le secteur veut développer les agrocarburants pour se « verdir » (au moins en paroles), on nous parle aussi d’hydrogène, une énergie loin d’être au point et sans impact, qui ne va pas se déployer rapidement.
Evidemment, le problème de fond n’est jamais abordé : une société humaine responsable a-t-elle réellement besoin d’autant d’avions, d’aéroports, de vols ?
Doit-on soumettre notre avenir aux désirs des capitalistes, des riches et des Marchés ou aux besoins réels des gens ainsi qu’aux réalités écologiques ?

On ne parle que de croissance, d’emplois, de tourisme. La civilisation industrielle ne veut/peut pas se remettre en cause, et cherche des pis aller pour essayer de durer et de changer son image.
Comme la plupart des gens ne veulent pas non plus remettre en cause la civilisation industrielle, ils sont prêts à croire à toutes les inventions produites par la propagande.

Quand est-ce qu’on se réveille et qu’on quitte ce grand vol vers nulle part, vers l’accroissement cataclysmique des nuisances ?!
Est-ce qu’on force l’avion fou de la civilisation industrielle à atterir avant le crash final ?

Continuer à rêvasser et laisser le monde réel devernir partout un cauchemar meurtrier ou accepter la réalité et résister ?


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft