St-Nazaire en Royans, une manifestation a eu lieu samedi 30 janvier contre la carrière au Mont Vanille

Une détermination sans faille - L’entreprise Benoît Gauthier critiquée

lundi 1er février 2021, par Dana Ecolo.

- St-Nazaire en Royans : Les opposants à la carrière du Mont Vanille restent mobilisés - Malgré les intempéries de ce jour, les opposants à la carrière ont répondu présent à l’initiative du groupe “Protégeons le Mont Vanille Royans Vercors” ce samedi 30 janvier, sous la forme d’une manifestation déguisée à St-Nazaire en Royans. A quelques jours de la décision préfectorale tant attendue, chacun s’accorde à faire preuve de prudence. Les opposants restent ainsi mobilisés et sont bien décidés à ne rien lâcher. (...)

Manfestation samedi 30 janvier 2021 contre la carrière au Mont Vanille à St-Nazaire en Royans
La manif sous la pluie. Non à la carrière ! #protegeonslemontvanille

- Plus d’infos sur le site « Pour Vanille » : Protégeons le Mont Vanille Royans Vercors
- et sur leur page FB : https://www.facebook.com/Prot%C3%A9geons-le-Mont-Vanille-Royans-Vercors-100132308638562

Les habitant.e.s de St-Nazaire en Royans savent qu’ils peuvent compter en cas de besoin sur le soutien actif de nombreuses personnes de la région, de militants et d’écologistes.
Aussi, quelle que soit la décision du préfet de la Drôme, ce projet de carrière ne se fera pas.

Non à la carrière de l’entreprise Benoît Gauthier au Mont Vanille
Une banderole qui a fait plusieurs fois le tour du territoire ! Une carrière en pleine nature avec sa biodiversité ... sans ménagement pour les espèces protégées

Plus d’infos sur l’entreprise « Benoît Gauthier », porteuse du projet de carrière au Mont Vanille

Face à cette mobilisation et les risques d’escalade dans la contestation, l’entrepreprise de BTP Benoît Gauthier, porteuse du projet (avec un dépôt de pierre à Chatuzange-le-Goubet et des unités de concassage mobile, etc.), renoncera forcément d’elle-même à cette aventure hasardeuse et risquée qui pourrait perturber ses activités dans la région et entacher son image d’entreprise qui se pare d’une logique de développement durable, respectueuse de l’environnement.

- Benoît Gauthier est par ailleurs le nouveau président de la CAPEB Ardèche (CAPEB : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment)
La CAPEB de Benoit Gauthier est impliquée pour défendre les intérêts d’entreprises de bâtiment du fait de l’arrêt par la préfecture du projet de bétonnage à Saint-Pierre de Colombier
Benoit Gauthier avait écris pour porter le mécontement des entrepreneurs du BTP et critiquer la lutte des écologistes et habitants contre ce chantier géant à Saint-Pierre de Colombier (lire le communiqué des opposants à ce projet illégal + leur lettre d’info)

Comme toujours, les entreprises qui détruisent le vivant et le climat mettent en avant leur survie et la création d’emplois pour décrier toute restriction à leurs activités et toute prise en compte des réalités écologiques. Ils oublient juste qu’il n’y aura plus de profits ni d’emplois sur une planète morte rendue invivable du fait de leurs activités et du système techno-industriel dans lequel elles s’inscrivent.

- Benoît Gauthier (carrières, concassage mobile, transports) c’est  :

  • carrières benoit gauthier sas
  • benoit gauthier sas
  • transports benoit gauthier sas

Comme toutes les entreprises industrielles qui se veulent « modernes », l’entreprise Benoît Gauthier prétend intégrer « une logique de développement durable, respectueuse de l’environnement » et se targue d’être une « Entreprise indépendante locale qui soutient et valorise son territoire ».
En quoi participer à multiplier les routes goudronnées, les ronds points et le bétonnage du territoire à l’aide de gros camions au diesel pourrait être une démarche respectueuse de l’environnement et être durable ?!
La novlangue de ce type d’entreprises industrielles cherche à masquer la nature intrinsèquement destructrice de leurs activités.

Alors que partout sonnent les alarmes stridentes concernant la destruction accélérée de la biodiversité, des espèces et des animaux, des zones humides, du climat habitable (notamment à cause des émissons croissantes de C02 entraînent de très graves dérèglements climatiques), il faudrait continuer à bétonner, à goudronner, à ouvrir des carrières, à accentuer l’extractivisme et la consommation de pétrole ?
Le système politique et économique est hélas prisonnier de cette logique perverse de la Croissance et du toujours plus inhérente au capitalisme et à la civilisation industrielle, il est temps d’en sortir, de faire radicalement autre chose, et ce ne sont pas les pyromanes de l’Etat et les entreprises qui en vivent qui le feront spontanément.

P.-S.

Anciens articles trouvés sur Ricochets sur cette lutte :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft