Si les lois de l’économie de marché nécessitent la 5G et l’IA, alors que crève l’économie !

Même un enfant le comprendrait...

mardi 5 janvier 2021, par Camille Pierrette.

Quand on accepte de voir les choses et leurs conséquences, les choix politiques peuvent être très simples.

Par exemple, il est évident que la 5G est une calamité : antennes supplémentaires, énergie et les matières premières nécessaires à la fabrication des objets connectés, stockages gigantesques de données, accroissement de la consommation de contenus numériques, incitations à la consommation personnalisées, surveillances facilitées, etc.
Les quelques éventuels avantages supposés sont écrasés par la somme des inconvénients certains.
(d’autant que ces prétendus avantages n’en sont que PAR RAPPORT au système techno-industriel existant)

On pourrait faire des remarques similaires concernant le développement des rationalités cybernétiques (« intelligences artificielles »), de l’énergie nucléaire, des smartphones ou des robots tueurs autonomes.

Si les lois de l’économie de marché nécessitent la 5G et l’IA, alors que crève l’économie !
Malgré les protestations et dénégations, les Etats, les armées puis les polices utiliseront des robots tueurs autonomes

Malgré l’évidence du côté irrémédiablement néfaste de ces technologies complexes, les technocrates, les capitalistes starteupés ou à l’ancienne, les politiciens au pouvoir et puissants en tout genre veulent à tout prix les développer et les continuer.
Ils les vantent partout comme des voies de progrès (...des profits de certains), de création d’emploi (lol), de liberté (re lol), de démocratie (sérieux ?), d’indépendance (re re lol), etc. Tous les verbiages communicationnels grandiloquents sont convoqués pour hypnotiser les masses souvent râvies de se laisser berner et de ne pas rater le train fou de la-modernité (...qui va rendre la Terre inhabitable, mais c’est un petit détail insignifiant par rapport à la joie suprême de pouvoir s’immerger dans des réalités virtuelles 8k en voyagant dans des avions autonomes crâmant du "biocarburant", et puis si besoin on ira se réfugier joyeusement sur Mars ou dans le Transperceneige (voir la BD et le film) grâce à la technologie salvatrice déifiée et ses inventions futures improbables).
Ils invoqueront doctement les prétendues nécessités de la compétitivité, de l’attractivité, de la concurrence. Dans la compétition économico/politique mondiale, chaque Etat ou entreprise est en compétition avec tous les autres. Et dans ce système chacun est effectivement obligé, de gré ou de force, d’aller toujours plus loin dans "l’innovation" et la mise en place de ces nécro-technologies.

Donc, dans CE système économique capitaliste, dans la civilisation industrielle, la 5G, l’IA, le nucléaire, les soldats augmentés, bientôt les robots tueurs autonomes et les puces implantées pour tout le monde, sont totalement indispensables, inévitables.
Au gré des occasions, prétextes, crises, acceptations provoquées, TOUTES ces saloperies sont mises en oeuvre.

La conclusion est donc simple, à la portée d’un enfant de 8 ans ou de tout humain examinant la situation sans préjugé :

Si les lois de fonctionnement de l’économie et de la civilisation industrielle nécessitent à tout prix la 5G, l’IA et les robots tueurs autonomes, alors que crèvent l’économie et la civilisation industrielle !

Deuxième conclusion évidente quand on voit l’acharnement du système à continuer sur la même lancée mortifère, à mépriser l’écologie et les personnes qui la défendent :
L’économie de marché et la civilisation industrielle (les puissants et leurs valets qui s’en gavent) ne se laisseront pas démolir par des tribunes, des manifestations, des pétitions ou des grèves perlées.
Il paraît que les français sont majoritairement anticapitalistes, espérons que ça se traduise dans la pratique assez vite.

- Complément sur la technoscience, qui fournit tout l’arsenal technologique du système militaro-industriel :

  • Avis aux chercheurs, aux professeurs, aux ingénieurs - Dix thèses sur la technoscience
    À l’apparence de calme élégiaque des universités et campus, où bourgeonne sur l’arbre de la connaissance les cerveaux de demain, correspond en réalité une machinerie infernale pompant nerfs, force de travail et ressources terrestres, avec rigueur et discipline, dans des laboratoires et des instituts où l’on transforme et désagrège plus que l’on étudie. Ces nouveaux temples, où les prêtres-experts propagent les mantras de la Vérité sous le nom de « connaissance scientifique », sont en liaison avec les autres arcanes du pouvoir que sont les militaires et les industriels et tout ceci forme la religion de notre époque. Cette religion, c’est la technoscience.

1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft