Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai

En toute responsabilité, j’irai dans la nature, au jardin, au bord de la rivière

samedi 31 juillet 2021, par Ludovik.

Pour l’instant le régime en place veut imposer aux personnes testées positives au covid-19 un enfermement de 10 jours avec contrôle administratif, et ensuite contrôle policier si velléité de désobéissance.

voir : Passe sanitaire : l’isolement des malades pendant dix jours largement critiqué - La mesure, contenue dans le projet de loi sanitaire du gouvernement, divise et pourrait se voir retoquée par le Conseil constitutionnel.

Comme d’habitude, le régime macroniste privilégie la coercition, la privation de liberté et les options autoritaires/sécuritaires au dialogue, à la démocratie, à la responsabilisation éclairée.
Ras le bol de ces contraintes absurdes et liberticides.

Si la loi n’est pas retoquée ou retirée, les malades covid auraient le droit de sortir seulement de 10h à midi (c’est à dire le moment où il y a souvent le plus de monde pour faire les courses...).
Ces personnes se verraient privées de sorties extérieures, comme au printemps 2020, où des flics, des hélicos et des drones traquaient les promeneurs isolés dans les campagnes ou les montagnes...

Je n’ai pas encore eu le covid-19. Si je suis testé positif (ou que je me sens malade), je ne resterai pas tout le temps enfermé chez moi (si je suis assez en forme bien sûr), je désobéirai, je sortirai.
Je prendrai des précautions, je me laverai les mains avant de sortir et de rentrer dans mon immeuble (avec masque à l’intérieur), et j’irai me promener seul en extérieur dans la nature. J’irai aussi jardiner seul en plein air.
Bref je ne me priverai pas de pratiquer des activités qui ne risquent pas de contaminer quelqu’un, ce sera meilleur pour ma santé physique et mentale que de rester enfermé, et tant pis pour les risques de poursuites.

Etre responsable, c’est adapter les actes à la situation en tenant compte des autres et des connaissances, ce n’est pas obéir à des règles uniformes et bureaucratiques pratiques pour le pouvoir central et sa police, pratiques pour maintenir la coercition et la dépendance envers les gestionnaires des désastres.

Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours
Je sortirai en pleine nature

6 Messages

  • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 1er août à 12:19, par Heska

    Sandrine, je suis d’accord avec la partie de votre commentaire qui conjugue la responsabilité du système et celles des individus. Je distinguerai l’acte individuel de désobéissance civile de Ludovik de la volonté organisée de tenter de construire un radeau de sauvetage à quelques uns. Le premier n’empêche pas de participer aux luttes collectives, le second est un luxe de classe réservé aux 10% ou 20% les plus nantis. Par ailleurs, selon moi cela est voué à l’échec car ces lieux seront des proies faciles pour des désespérés qui n’auraient pas pu, eux, acheter « leur » éco-hameau. Et nous sommes je crois d’accord.

    En ce qui concerne l’autre aspect de votre texte, je coince. Ni les vaccins, ni les politiques autoritaires ne nous protégeront, et surtout les plus fragiles d’entre nous, du virus. Et je vais expliquer dans un article à paraître, pour ne pas faire un commentaire trop long, pourquoi je manifeste au côté de ceux que vous appelez un peu vite anti-masques/anti-vax.

    Répondre à ce message

  • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 31 juillet à 17:36, par rutabaga

    J’ai pas encore eu le covid donc je ne connais pas la pratique mais, il me semble qu’en théorie le mieux c’est de ne pas faire le test. Il me semble que ce n’est pas illégal.

    Répondre à ce message

  • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 31 juillet à 17:31, par MICHEL

    Pour le moment , on n’a d’autres choix en effet que de faire le dos rond et de se réfugier individuellement dans ce qui reste de nature non saccagée . L’irresponsabilité n’est pas où Macron la situe ; elle est plutôt du côté des gouvernements et du capitalisme mondial qui sont les premiers responsables des dérèglements sanitaires , écologiques , sociaux et économiques . Seuls des protestations collectives massives pourraient les faire reculer en développant davantage d’abstentions l’année prochaine et en confinant leurs projets néo-libéraux et antisociaux . PHIL

    Répondre à ce message

    • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 1er août à 09:25, par Sandrine

      A mon sens l’irresponsabilité est partagée entre le « système » (c’est qui au fait ce système : consultez votre smartphone ! ) et le comportement des peuples, le tout triplé par la bêtise de l’espèce humaine commune à tous et toutes (on n’aperçoit que le danger imminent, pas le danger lointain, tel qu’un effondrement du système de santé et des morts dans la rue : l’Inde connait cela maintenant).
      Deux points de vue donc : un combat de long terme : abattre la société thermo-productiviste, un combat de court-terme : se débarrasser de la pandémie (et de ce point de vue les négationnistes vont finir par lasser l’opinion publique et justifier des mesures encore plus autoritaire. Pour ma part je considère effectivement que les comportements ultra-individualistes/obscurantistes finissent par atteindre ma liberté.)
      Je parlais à l’instant de la myopie intellectuelle humaine : se réfugier dans les montagnes en cas de Covid. Vous irez en parler dans les quartiers nord de Marseille ou de dans le 9.3. A tout prendre, mieux vaut la politique sanitaire d’urgence de Macron que ce genre de proposition débilo/QAnon/Philipotienne. Il y en avait une autre de ces propositions farfelus-dangereuse il y a quelques temps sur France Bleu : un jeune homme d’Etoile qui proposait des heures pour chaque tranche d’âge : les jeunes, les séniors, les jeunes actifs, etc. Ainsi, on ne se croiserait pas. Dans les paroles du jeune homme, il était clair que sa « politique » était nettement meilleure que celle du gouvernement.

      Il ne lui était pas venu à l’esprit que les jeunes actifs peuvent travailler la nuit, etc. On entend ce genre d’absurdités à foison depuis le début de la maladie et ce post en est encore un exemple. Ces opinions myopes, égocentrées, finiront par tuer le fond du débat qui est : quelle démocratie voulons-nous mais surtout (casser pour casser ne sert à rien si on ne propose pas d’alternative) par quoi remplacer ce qui existe ? Le fond légitime du débat va finir par s’effacer devant l’illégitimité des comportements et la prise d’ôtage de la majeure partie de la population par une minorité. Certains anciens n’osent plus sortir. On peut être en accord avec les analyses de fond sur l’absence de démocratie et les relations entre dérèglement global et pandémie et considérer également qu’une bonne partie des anti-vax/mask (parce que malgré tout, ça se recoupe) n’ont pas des motivations si sublimes et parfois même parfaitement égoïste, celles-là mêmes qui sont à la racine du capitalisme (même le NPA tombe dans le panneau individualiste, à moins que ce soit par trotskysme populiste)

      Répondre à ce message

      • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 1er août à 10:02, par Ludovik

        D’ac avec Sandrine que les refuges individuels ne changent rien et ne sont pas possibles pour tout le monde.
        là je voulais poser la désobéissance perso parce que c’est ce qui m’est immédiatement accessible, mais le + important reste la désobéissance et la lutte collective.

        En effet, "l’irresponsabilité est partagée entre le « système »" (l’Etat, les gouvernement, le capitalisme, les industriels, la technocratie...) et les personnes.
        Avec un jeu entre "le système" qui fait tout pour rendre les personnes irresponsables dans tous les domaines (et qui leur reproche d’être irresponsable quand ça l’arrange, tout en se réjouissant de tout commander de manière autoritaire à sa guise), et trop de personnes qui sont ravies d’être irresponsables et biberonnées H24 (par l’Etat, le numérique, les ordres et contraintes de la machine économico-sociale), de se contenter de jouir à leur niveau, et de tout déléguer aux élus, experts et capitalistes ; elles réduisent alors la liberté aux droits de consommer comme elles l’entendent.

        Il faudrait donc que les personnes ayant le désir d’être responsables dans une forme d’orga démocratique directe, prennent la main pour virer "le système" (et tous les dirigeants et apprentis dirigeants) qui incite à l’irresponsabilité et permettre aux je m’en foutistes égoïstes de peut-être devenir plus responsables. (ou alors contraindre les irresponsables à rester entre eux sans possibilité de nuire aux autres ?, merdique)
        On peut espérer qu’avec un peu de temps dans d’autres modèles sociaux l’irresponsabilité diminue. Pour ça il faudrait des modes de vies qui par exemple laissent du temps pour l’exercice de la vie sociale/politique et sécurise sur les plans matériels (en laissant l’opportunité de participer activement à cette sécurisation/autonomie, s’agit pas d’aide humanitaire ou de paternalisme).

        Répondre à ce message

    • Si je suis positif au covid-19, je ne resterai pas enfermé 10 jours, je désobéirai Le 1er août à 09:46, par Ludovik

      Oui Michel, il faut aussi et surtout des luttes collectives, j’y participe.
      Faire le dos rond ne va rien changer et au bout du compte on est tous impacté de toute façon.
      Mais je ne pense pas que des abstentions massives fassent beaucoup peur au régime.
      Ni même d’ailleurs des protestations massives (simples communications), il faurdrait plutôt des actions collectives, massives ou pas.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft