Sécheresse : la ville de Crest continue d’arroser illégalement et en toute impunité des espaces verts

La mairie de Mr Mariton s’assoie tranquillement sur l’arrêté préfectoral « alerte sécheresse niveau crise » du 20 juillet

mardi 9 août 2022, par Les Potins de la Vallée.

Lundi 8 août, la situation ne semble pas avoir changé.
La ville de Crest continue d’arroser illégalement et en toute impunité des espaces verts (massifs, bacs de fleurs, arbustes) en se moquant copieusement de l’arrêté préfectoral « alerte sécheresse niveau crise » daté du 20 juillet.
Depuis notre article du 25 juillet rien n’a bougé.

Sécheresse : la ville de Crest continue d’arroser illégalement et en toute impunité des espaces verts
8 août : pas de changements apparents

L’article du Crestois du vendredi 5 août ne semble pas avoir fait cessé ces arrosages inciviques et illégaux (questionnée à ce sujet, la mairie n’avait pas répondu au Crestois).
Faut-il que de nombreux habitants déposent une plainte à la police municipale ou à la gendarmerie ?
Ou alors organisent une manifestation devant/dans la mairie ?

Tout juste a-t-on pu constater près du pont Mistral qu’une fuite d’eau de l’arrosage d’un des bacs à fleur a été réparée...
Toujours des pots de fleurs humides autour du parking rue Aristide Dumont (où un bac fleurie est encore arrosé, à la main) et au Kiosque par exemple.

En pleine sécheresse historique, alors que les agriculteurs et les particuliers économisent et souffrent, que certaines communes n’ont (quasi) plus d’eau potable, l’interdiction d’arroser tout espace vert (communal ou d’entreprise) n’est pas respectée par la mairie maritonienne.
On savait depuis longtemps que Mr Mariton et ses amis s’assoient cyniquement sur les questions écologiques et climatiques, voici qu’à présent ils s’assoient copieusement sur les règles collectives et la réalité de la sécheresse (ils l’avaient déjà « prouvé » par la non interdiction du déversage d’eau sur un stade lors de la fête Crad’eau de début juillet).
La mairie préfère se concentrer sur les soirées « sons et lumières » à la Tour, histoire de distraire la plèbe et les touristes.

L’été et la torpeur suivent leur cours

L’été et la torpeur suivent leur cours. Chacun vaque à ses occupations comme d’habitude. On ne voit aucune forme de réunions/débats avec un maximum de monde pour envisager démocratiquement des transformations radicales, ni du côté institutionnel (ce qui n’a rien d’étonnant dans cette non-démocratie inféodée à l’Etat et au capitalisme), ni du côté des habitants. Y a juste la préfecture et certains ministres qui font de la com et du blabla.
On dira que c’est les vacances, l’été, et qu’à la rentrée un réveil concerné et engagé va se faire, LOL.
L’éventuelle colère populaire va-t-elle un jour se développer et se matérialiser en actions alternatives radicales, en révoltes durables ?

Sans doute qu’à l’automne sécheresse et canicules seront vite oubliés, tout le monde passera à autre chose (la guerre en Ukraine, la variole du singe, l’inflation, la pénurie d’énergies, les innondations, le retour du Covid-19, la préparation des fêtes de Noël....), aidé par les médias dominants et leurs priorités, ...jusqu’à l’été prochain.


Forum de l’article

  • Sécheresse : la ville de Crest continue d’arroser illégalement et en toute impunité des espaces verts Le 11 août à 17:05, par Maryse Viannet

    Bonjour,
    A Pierrelatte, je viens de voir la pelouse d’un vert éclatant du stade, aujourd’hui 11 août 2022. Je viens de relire le communiqué sur la sécheresse, publié par la préfecture, c’est pourtant clair... comme de l’eau de roche !!

    Répondre à ce message

  • Sécheresse : la ville de Crest continue d’arroser illégalement et en toute impunité des espaces verts Le 11 août à 12:54, par Les Potins de la Vallée

    Mr Mariton semble « justifier » son non respect volontaire des règles collectives concernant les interdictions d’arroser les espaces verts

    Dans le Figaro, Mr Mariton semble « justifier » son non respect volontaire des règles collectives concernant les interdictions d’arroser les espaces verts municipaux en ce moment.
    Comme d’habitude, il argue d’une critique superficielle de l’Etat et vante la voie de la « liberté » ultra-libérale.
    On pourrait être d’accord avec lui sur le fait de donner davantage de pouvoir aux instances locales par rapport à des décisions uniformisatrices et souvent mal calibrées venues d’en haut, mais le problème c’est que vu qu’on n’est pas en démocratie et que le capitalisme règne, les élus locaux et autres instances sont soumises à divers lobbys économiques et échappent aux habitants.
    Entre la tyrannie de l’Etat, la tyrannie du Capital et la tyrannie des Mariton, difficile de dire quelle est la pire. En fait, ces 3 tyrannies forment système et ont besoin l’une de l’autre.

    Mr Mariton n’a rien de bien intéressant à proposer, si ce n’est de remplacer l’Etat par le jeu plus débridé des forces capitalistes, par de nouveaux OGMs et les pouvoirs accrus d’élus locaux régnant en maîtres et seigneurs.

    Au lieu de jouer les « experts » de l’eau, Mr Mariton ferait mieux de prendre sa retraite, il a fait son temps et nous a fait suffisamment perdre du temps.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft