SUIS-JE COMPLOTISTE ?

Lutter contre le projet total ultra-libéraliste est-il du complotisme ?

jeudi 26 novembre 2020, par Hélène F.

Malgré sa forme contestable, le fond du documentaire Hold Up soulève des lièvres. La réaction épidermique des medias mainstream qui l’ont immédiatement taxé de complotiste fait réfléchir sur ce qui l’est réellement et ce qui ne l’est pas... Alors dans cet article, déconfusionons-nous un peu !

SUIS-COMPLOTISTE ?

La situation sanitaire et démocratique anxiogène actuelle exergue les tensions et les divisions parmi les opposants à la politique du gouvernement actuel. La stratégie guerrière « diviser pour régner » marche d’enfer et on est assez cons pour encore tomber dans ce piège grossier ! Parallèlement, la peur du virus fait fonctionner à fond la "fabrique du consentement" (voir Noam Chomsky), et tout point de vue différent sur la gestion de la crise est taxé par les médias de « complotistes » ! Or, lorsqu’on regarde de plus prêt qui sont les dangereux pseudo-complotistes actuels, on s’aperçoit qu’ils sont de courants de pensée très différents et même en apparence opposés ! Le Covid a aussi dévoilé que même des scientifiques et médecins renommés seraient de dangereux « complostistes » (voir le collectif de médecins Reinfo Covid https://www.reinfocovid.fr/).

En tant que citoyenne écœurée par la gestion de cette crise sanitaire, qui au vu de sa dangerosité limitée, aurait pu être gérée de manière plus sereine et moins liberticide, je suis donc une « complotiste » potentielle…
Mais plutôt que s’écharper entre « complotistes » assumés ou potentiels, ou pire ne plus s’autoriser à s’exprimer de peur d’être censuré comme « complotiste », voyons ce qui nous relie face à l’idéologie dominante.

Avant de commencer cette analyse, attention cependant à ne pas tomber dans le piège du « confusionnisme », en tentant de mettre tous les opposants politiques pseudo-complotistes dans le même bain : même s’ils combattent le même ennemi ultra-libéral financier, les alternatives qu’ils proposent ne sont pas du tout les mêmes ! Par exemple, les opposants « souverainistes » qui ne se revendiquent pas du Rassemblement National prônent le protectionnisme contre le Tout Marché (voir l’intéressante revue Front Populaire sur le web), mais ne proposent pas de sortir du capitalisme (un capitalisme industriel paternaliste non libertaire) et ont tendance à désigner l’Autre comme un danger (les étrangers, les gauchistes…), ce qui n’augure pas d’une vision très ouverte de la démocratie… Les opposants spiritualistes (voir par ex : Porteur de Flambeau : https://www.youtube.com/watch?v=AsL..., ou bien le jésuite Pierre Gilbert >https://www.youtube.com/watch?v=iE3mpfwt6HQ] ) qui prônent la dématérialisation de la lutte contre l’ultra libéralisme par la prière, la pensée positive etc, sont de bonne volonté et participent à l’apaisement contre les dérives de la peur, mais ils ont tendance à dépolitiser le débat en s’en remettant totalement à la force de l’Esprit : pendant qu’ils méditent ou prient, la machine ultra-libérale continue son travail de sape des acquis sociaux et démocratiques… Quant aux opposants « gauchistes », ils prônent la fin du capitalisme, tout en défendant paradoxalement certains acquis sociaux qui ont contribué à son essor dans le cadre du New Deal (en échange de votre prolétarisation, on vous donne des compensations) et certains d’entre eux prennent le RSA pour un « droit » plutôt que l’utiliser comme un tremplin provisoire pour s’autonomiser des aumônes du Marché/Etat… Chaque courant anti-ultra-libéralisme a ses propres contradictions, et c’est sur elles que les dirigeants actuels s’appuient pour décrédibiliser l’opposition.

En tous cas pour ma part, au test d’étiquetage idéologique, aucune tendance ne se profile : je suis en effet « gauchiste » mais je pense que certaines valeurs doivent être défendues au risque de briser le plafond de verre qui nous déshumanisera ; je crois en un esprit supérieur mais je ne pense pas qu’il puisse régler les problèmes débiles terriens à la place des terriens ; je suis souverainiste puisque je prône le protectionnisme comme levier de transition entre capitalisme et bio-régionalisme, mais je ne considère pas les étrangers comme des marchandises dangereuses dont il faut se protéger… etc… Et pourtant, je ne suis pas « confusionniste », je suis simplement moi !...
Bref, je suis comme nombre d’entre nous, inétiquetables, et pourtant, en défendant le message de fond délivré par le controversé reportage Hold Up, on me met dans le camp des complotistes ?!... Grrr, remettons les choses à leur place et déconfusionons-nous !

Qu’est ce qui est complotiste et qu’est ce qui ne l’est pas ?

Premièrement, concernant le sujet principal du documentaire Hold Up, la santé, je ne vois pas ce qu’il y a de complotiste dans les messages délivrés. D’ailleurs un reportage d’ARTE : Big Pharma, labos tout-puissants | ... ) vient de sortir sur le sujet et je n’ai pas vu de boucliers médiatiques contre : cela prouve bien que c’est la forme choisie par le réalisateur d’Hold Up qui décrédibilise les propos de fonds des participants.
En tous cas, sur le fond du message délivré dans ce documentaire, ce n’est pas du complotisme d’affirmer que les industries pharmaceutiques ne disent pas tout des risques de leurs molécules aux autorités de santé, quand on connait les scandales du Médiator et de la Dépakine, qui ont mis 30 et 50 ans pour être retirés des ventes ! Ce n’est pas du complotisme de dire que ces industries pharmaceutiques favorisent sur le marché les médicaments les plus chers, comme on le voit pour la Chloroquine dont le prix est si bas qu’il n’est pas intéressant financièrement de le vendre ; et quand on découvre que comme par hasard, juste au moment de la découverte du Covid en décembre 2019, la Chloroquine alors vendue sans ordonnance est décrétée dangereuse, comment ne pas en conclure qu’il y a eu influence du laboratoire Sanofi sur les instances de santé étatiques (voir la lettre révélatrice du président de Sanofi au ministre de la santé https://planetes360.fr/document-voi...) ?
Ce n’est pas du complotisme de dire qu’il y a une pression et une influence considérable des industries, des multinationales et des GAFA sur les politiciens, quand on sait qu’on les retrouve dans les couloirs de l’Assemblée Nationale, qu’un attaché parlementaire a le droit de travailler pour eux tout en conseillant un député et qu’au parlement européen, les lobbies ont accès aux débats et qu’ils représentent une force de 7 lobbies pour 1 député européen (voir https://www.youtube.com/watch?v=ryd....).
Ce n’est pas du complotisme de voir que la loi sur le partenariat public/privé à l’université profite essentiellement aux firmes privées, du fait que les fonds publics pour la recherche profitent au final aux laboratoires privés.
Dans ce contexte de pressions et d’intérêts financiers, on imagine bien que la médecine est elle aussi sous influence et ce n ’est donc pas du complotisme de dire que le consensus scientifique n’existe pas et que ce qu’on apprend aux étudiants en médecine est orienté pour ne pas dire parfois faux ! En effet, vu que ce sont les traitements chimiques qui sont valorisés dans la médecine moderne, le programme d’études en médecine va mettre davantage l’accent sur les symptômes que sur les vraies causes des maladies et on va très peu étudier leur prévention. D’ailleurs, ça fait bien longtemps qu’on n’a pas entendu de campagne de prévention sanitaire ! De tout temps il y a eu des « soignants », qu’ils soient shamans ou herboristes ou médecins, et leur médecine utilisaient des traitements très différents alors comment peut-on affirmer qu’il puisse y avoir un "consensus scientifique" ?...

Qui sont les vrais « complotistes » ?

En observant leurs sites internet, on constate qu’ils se revendiquent chasseurs d’Illuminati ou de reptiliens extra-terrestres. Je ne suis pas Dieu pour savoir s’ils ont raison ou tort, alors je ne débattrais pas là-dessus (quoique ce doit être psychédéliquement marrant…). Ce que je constate dans les faits actuels, c’est qu’ils décrédibilisent les pensées qui s’opposent à la pensée unique ultra-libérale. On peut dire que cette pensée est fascisante et dangereuse sans l’attribuer à Lucifer ou aux Visiteurs (la série de SF de la génération de nombreux complotistes d’ailleurs) ; quoique je le répète je suis ouverte à toute option du moment qu’on me la prouve (bien qu’il est difficile de trouver les preuves d’un complot hyper-secret et protégé, surtout pour nous simples citoyens non invités dans les cercles secrets élitistes). Je ne veux pas non-plus argumenter de façon condescendante et manipulante (comme le font certains « gauchistes » bien-pensants comme dans l’introduction de la vidéo anti-Hold Up de Partager c’est sympa qui utilise les techniques de la CNV pour convaincre : https://www.youtube.com/watch?v=Vdp...), assimilant les complotistes à des brebis égarées par leurs peurs… Chacun a sa vérité et qu’est-ce que LA réalité ? La physique quantique et la loi de relativité nous ont démontré qu’elle pouvait varier selon comment on l’appréhendait… Bref, je ne sais pas qui a raison, mais je me contenterai ici de baser mes convictions sur des choses vérifiables en l’état (ou Etat) actuel.

Qu’est ce qui fait donc consensus dans la lutte contre le régime politico-économique ultra-libéralisme actuel chez les complotistes et chez les opposants politiques ou spirituels ?

Je constate que le principal point d’achoppement qui fait vraiment consensus entre ces différentes manières d’appréhender l’avenir et les peurs qui y sont rattachées, est lié au refus d’une uniformisation et une privatisation du monde. Ces différents courants revendiquent chacun à sa manière les pluralités ethniques, économiques, spirituelles…
Or, il y a un concept montant qui cristallise ce risque d’uniformisation et de privatisation du monde, c’est celui de « gouvernement mondial ». Soit dit en passant, l’affreux documentaire pseudo-complotiste Hold Up, ne parle que de ce complot-là et non d’extra-terrestres ou d’adeptes de Satan …

Définition de « gouvernement mondial » par le site gouvernemental « vie public.fr » (comme quoi, ça existe vraiment !...) : https://www.vie-publique.fr/fiches/...

En voici un extrait :
« Le terme de gouvernement mondial désigne une institution politique qui définirait les orientations pour l’ensemble de la planète. Cette idée correspond à la conviction que les enjeux sont désormais globaux (environnement, pandémies, migrations…) et doivent être traités collectivement. Ce mode de gouvernement permettrait en théorie de faire émerger des solutions transnationales, l’échelle étatique n’apparaissant plus comme pertinente. Pour ses défenseurs, ce gouvernement serait démocratique et fédéral. Philosophiquement, il s’inspire des projets de paix perpétuelle ou encore du principe du cosmopolitisme et d’universalisme d’Emmanuel Kant (1724-1804).(…) Sur le plan théorique, le gouvernement mondial est critiqué pour sa dimension utopiste et son potentiel tyrannique. En outre, au lieu de marginaliser les États, la mondialisation les amène à renforcer leur rôle protecteur et régulateur. Leur capacité à émettre des normes permet de limiter le creusement des inégalités induit par la mondialisation. Enfin, le retour identitaire et la méfiance envers ces aspirations universalistes entraînent une nouvelle fragmentation de l’espace mondial. Cette résistance des États et du local est un défi majeur au projet de gouvernement mondial. »

Alors voilà, pour le gouvernement qui a mis en ligne cette définition, je suis une résistante socialo-localiste anti-gouvernement mondial, mais comme c’est complexe à expliquer et que s’opposer à cela est délicat, mieux vaut me larguer lâchement dans le camp des « complotistes » !

Un gouvernement mondial : pourquoi et comment ?

Voici une présentation comparée du gouvernement mondial par Wikipédia (qui ne détient pas la vérité mais qui fonctionne sur la vérification citoyenne des informations données) https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouve...
Extrait :

Dans les arguments contre :
« L’inquiétude quant à une potentielle tyrannie globale n’est pas à écarter. Pour certains avis, la gouvernance mondiale ne peut se faire qu’au prix d’une perte de toute forme démocratique. À l’échelle d’un petit groupe d’hommes, celle-ci est déjà difficilement réalisée. L’ivresse du pouvoir d’un groupe unique dirigeant le reste de l’humanité serait effrayante par rapport aux conséquences de chaque décision sur le quotidien de milliards d’individus et du devenir de l’Homme. L’ivresse du pouvoir de tels dirigeants en feraient des dangereux dieux de l’Olympe trop humains pour être justes et trop puissants pour être punis.
Certains prétendent que seule une dictature pourrait imposer un ordre durable ; dictature que les nouvelles technologies d’identification automatique, le fichage et le contrôle rendent pratiquement possible. Certains défenseurs du GMF disent capable de réduire à la pauvreté et à la déchéance, en quelques instants, tout individu par la généralisation de la monnaie électronique, celle de nos comptes en banque. L’avènement d’un gouvernement unique, dans un état unique, avec un système économique unique, voire une religion unique, serait une négation de l’immense richesse de la culture humaine à travers les âges et les espaces. Certains éléments tendent à accréditer la thèse tyrannique. Notamment, c’est ce que demandent avec insistance et constance les grands groupes financiers représentés par des clubs de réflexion tels que le groupe Bilderberg, fondé par David Rockefeller, l’un des plus puissants financiers du monde. Le bon sens objectif conduit à rendre suspect le fait que de grands groupes économiques privés puissent prôner ce nouvel ordre mondial, pour le bien des peuples. L’analyse factuelle du présent et du passé démontre que, bien au contraire, l’expansion économique sans bornes ni frontières tend à réduire les communautés humaines à une nouvelle forme d’esclavage. »

Le défenseur et penseur de ce concept de gouvernement mondial français est Jacques Attali, le mentor de Macron. (Ecouter son interview sur Europe 1, média non complotiste à ma connaissance, il faut attendre un peu pour lire le lien) : https://www.dailymotion.com/video/xib9cj
Sa manière de présenter ces idées paraît humaniste et de bonne volonté, mais ou bien il est totalement hypnotisé par son idéologie ultra-libérale, ou bien il l’assume complétement et là, quid de son humanisme quand on voit que le capitalisme s’est forgé sur l’esclavagisme et une économie déshumanisante qui préfère masquer les enfants plutôt que donner les moyens aux hôpitaux de soigner les malades du Covid ?…
Il présente le gouvernement mondial comme l’ultime mode de gouvernance qui permettra de résoudre tous les conflits dus à la complexité du monde. Mais dans cette pensée globalisante, le problème est que « complexité » est assimilé à « diversité » ou « pluralité »… Et oui, les écosystèmes humains sont aussi complexes que les écosystèmes écologiques, mais c’est pourtant leur diversité qui en fait leur richesse, leur force et leur résilience… Accepter d’être gouverné d’en haut par des autocrates loin de nos réalités permet-il d’être résilient en cas de coup dur ? Quand on voit que les politiciens ont laissé notre sécurité alimentaire aux mains des supermarchés sans faire de stocks stratégiques en cas de coup dur (épidémie, grève des transporteurs… voir le livre de S. Linou Résilience alimentaire et sécurité nationale https://www.stephanelinou.fr/resili...), on n’est pas rassurés puisqu’un supermarché offre en moyenne seulement 3 jours de stocks alimentaires…
D’après la gestion problématique internationaliste de la crise du Covid par l’OMS, je doute de l’efficacité d’une administration globale sur nos vies quotidiennes… Et pourtant, cette même OMS serait un des membres de ce gouvernement mondial, au côté de l’OCDE, de l’ONU et du FMI ! On voit bien de quel courant idéologique il tiendrait : l’ultra-libéralisme et son ministre de l’économie serait le FMI ! Voila de quoi rassurer les grecs… Alors pour contrebalancer ce pouvoir, on placerait au gouvernement mondial des ONG censées représenter nos intérêts… Mais quel poids auraient-elles face au Tout Marché ?...
Il est vrai que par certains aspects l’idée d’une gouvernance mondiale gérant les principaux risques mondiaux comme le réchauffement climatique ou les conflits inter-ethniques sont tentants… Mais à condition que le modèle économique ne soit plus celui-là même qui les a provoqués !!! On sait pourtant que le capitalisme néo-libéral financier est fondé sur la croissance exponentielle qui se heurte aux limites planétaires qui sont toutes en zone d’alerte actuellement. On sait aussi que la plupart des pseudo-conflits ethniques ou religieux sont les bombes à retardement placées par les colonialistes capitalistes et par les néo-colonialistes actuels qui se battent par procuration pour les dernières réserves d’énergies fossiles.

Comment ce gouvernement mondial serait établi ?

Voici une citation de Wikipédia (que je n’ai pas pu vérifier cependant) attribuée à notre humaniste bienfaiteur Jacques Attali :
« Étant donné qu’il n’y a pas de société sans règle de droit où sans système qui maîtrise les pulsions, pour que les sociétés y parviennent dans l’illusion de la liberté individuelle, il faut créer les conditions d’avoir si peur de ne pas être conforme à la norme afin de surveiller soi-même son propre écart à la norme. En ce sens les compagnies d’assurances joueront un rôle déterminant, qu’elles soient privées ou publiques et les technologies seront là pour le permettre, dans une sorte de liberté de créer sa propre servitude ».

Glaçant, non ?... Cela veut dire que c’est la peur des citoyens qui les poussera à accepter une gouvernance mondiale, au nom de leur sécurité… Et c’est là qu’interviennent les nouveaux gardiens de l’ordre du gouvernement mondial : les cyber technologies (qui profitent des tensions sociales pour tester leur efficacité : voir les drones au-dessus des Gilets Jaunes ou des citoyens bravant le confinement au bord d’une plage presque déserte). Ce gouvernement mondial sera donc ultra-libéral et technocentré (pour ne pas dire transhumaniste à terme) : de quoi encore nous rassurer !
Alors dans ces conditions plutôt à priori coercitives, comment croire qu’il pourra se décliner en fédéralismes et régionalismes autonomes comme ses tenants veulent bien nous le faire croire pour nous rassurer ? Comment une région pourra décider de s’administrer autrement que par les outils de domination promus en plus haut lieu ? Comment pourra-t-elle décider de fonctionner techniquement alors que tous les outils de la vie citoyenne seront connectés via la 5G et les suivantes ?
En fait, à part créer des communautés résilientes commerçant entre elles par des monnaies ultra-locales, en espérant qu’elles pourront encore vivre de ressources naturelles et qu’elles pourront échapper à la surveillance technologique, je ne vois pas d’autre alternative démocratique au gouvernement mondial…
Ce n’est donc pas un projet démocratique mais au contraire totalitariste : c’est un projet total, peut-être moins violent que ceux qui ont ensanglanté le XXe siècle mais tout autant liberticide et déshumanisant. D’ailleurs à cette époque, les résistants étaient-ils taxés de dangereux complotistes ?!...

Quid de la régulation du pouvoir des multinationales et des GAFA dans ce gouvernement mondial ?

Il est censé pouvoir mieux réguler la corruption et l’appétit des intérêts privés mais il ne remet pas en cause la notion de propriété privée qui permet pourtant à des entités privées de faire du profit sur nos biens communs (eau etc) ! Et bien-sûr il n’y aura plus de corruption, vu que les gouvernants seront en partie ces mêmes entités privées et qu’ils devront appliquer la loi du Tout Marché !

En résumé, ce gouvernement mondial n’a pas de quoi nous rassurer et pourtant il est sérieusement pensé dans les cercles de pouvoir comme une solution à tous nos maux…

Alors peut-être que non, Bill Gates ne veut pas réduire la population ou nous injecter des puces dans le vaccin du Covid, mais ce qui est certain, c’est que les tenants d’un gouvernement mondial n’auront pas besoin de le faire si nous continuons à regarder ailleurs ce que disent les complotistes ou les autres opposants au globalisme. Alors que pendant ce temps, nous ne voyons pas s’installer insidieusement les ferments de ce projet total fascisant : la division, la peur, la croyance en la toute-puissance des technologies (contre celles de l’intelligence humaine ou de l’esprit), le soi-disant consensus scientifique qui préfère parler « traitements et vaccins » plutôt qu’hygiène alimentaire et prévention, parce que plus rentables.

Alors à bons entendeurs, salut !

HELENE CAMILLE

Voir en ligne : HOLD UP

P.-S.

PS : si cet article vous a convaincu, désolée de vous apprendre que vous êtes un-e « complotiste » potentiel-le !...
Alors que décidez-vous : l’assumer en tant que force plurielle d’opposition à un projet totalitariste, ou vous taire ?...

(Dessin illustratif en logo de Zaïtchick)


5 Messages

  • SUIS-JE COMPLOTISTE ? Le 30 novembre 2020 à 18:20, par Tara Taggle

    Si tu es cataloguée comme complotiste du seul fait que tu te poses des questions (en refusant de jeter le bébé avec l’eau du bain), nous sommes de plus en plus nombreux à risquer de finir dans la même case, rejoints en cela par pas mal de Belges qui viennent d’apprendre que chez eux, la décision de fermer les magasins non essentiels avait pour seule vocation de déclencher un choc psychologique (c’est leur Ministre de la Santé qui a vendu la mèche https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_coronavirus-en-belgique-fermer-les-commerces-pour-obtenir-un-effet-choc?id=10642733, tout en essayant ensuite de se rattraper aux branches https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-cabinet-de-franck-vandenbroucke-assure-la-decision-de-fermer-les-commerces-etait-recommandee-par-les-experts?id=10643198).
    Il n’y a pas à dire, ces politiciens belges n’ont pas la subtilité de nos édiles en matière de communication...

    TT

    Répondre à ce message

  • SUIS-JE COMPLOTISTE ? Le 29 novembre 2020 à 19:06, par Bernard Bruyat

    le complot est une fois de plus dans notre système de gouvernance une aide à entretenir des « contre qui laissent supposer que le pour à raison » ILLICH

    Répondre à ce message

  • SUIS-JE COMPLOTISTE ? Le 29 novembre 2020 à 15:01, par Grenier Catherine

    dim 29-11-20

    Bonjour Hélène,

    Pour avoir regardé attentivement ce documentaire, crayon à la main et en repérage du minutage des interventions, me fichant bien de ce mot vide de sens ("complotisme") et lâché en pâture pour verrouiller toutes réflexions et le moindre débat sur des questions essentielles telles que les orientations sociétales prônées par des "scientistes", des "progressistes", et autant de "Transhumanistes", illuminés zzzidéologiques, ivres d’un potentiel pouvoir ... Le mythe de Frankenstein réactualisé ... C’est Julian Huxley, le frère d’Aldous, qui, en 1957, alors qu’il n’était plus guère possible de se vanter, scientifiquement de promouvoir un « bon eugénisme », inventa le mot "Transhumanisme". Il renonça ainsi au mot (eugénisme), mais pas à la chose en notoire scientifique tel qu’il se présentait...
    Ce mot funèbre qu’est "transhumanisme" ou "posthumanisme" pour le devenir de l’humain, fit héla son chemin, depuis 1957, depuis l’après nazisme ...
    Il y a cela dans ce documentaire. cette réalité-là : que "Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" - Rabelais)
    Maintes analyses d’intervenants tournent en alerte de réflexion sur cette réalité si actuelle, surtout avec les prodigieuses capacités technologiques qui sont à l’œuvre, pour pousser la Recherche Fondamentale dans ses derniers retranchements.
    Ce documentaire OUI, est plutôt dérangeant, pour les "bonnes âmes" que sont tous les "dirigeants" de la planète, sacrifiant unanimement l’INDIVIDU aux "MASSES" à conduire au précipice. Tous, "voulant notre bien pour et malgré nous"...
    Alors oui, Hélène nous sommes bien des complotistes méprisables et surtout très dérangeants dans l’actuelle PETAUDIERE des gens dits de pouvoir !

    Voici Hélène , ce que je viens de mettre en lien , très éclairant :
    ARTE 2016
    https://www.arte.tv/fr/videos/066107-001-A/laurent-alexandre-vs-jacques-testart/

    Disponible jusqu’en février 2021. 30 mn

    Face à ce Prométhée moderne à la posture de véritable de cyborg, Testart affiche une distance et un propos incisif mais sans aucun dédain cependant. Regard consterné et contestation argumentée. Testart, l’un des pères d’Amandine, lui le généticien, avec René Frydman (médecin accoucheur, Béclère 1982), dans le cadre précis, alors, de seulement palier à l’infertilité. Mais, aussitôt Jacques Testart se désolidarisera-t-il de toute velléité de « fabrique de bébés » (Le magasin des enfants, Gallimard, 1994). Actuellement il dénonce cette dérive qu’est l’idéologie transhumaniste.

    Je mets en lien avec la toute récente déclaration de Laurent Alexandre, mis en cause dans Hold Up. Et sa riposte immédiate :

    Laurent Alexandre : "Hold-up est un torchon complotiste dégoûtant" - L’Express

    https://www.lexpress.fr/actualite/idees-et-debats/laurent-alexandre-hold-up-est-un-torchon-complotiste-degoutant_2139096.html

    Répondre à ce message

  • SUIS-JE COMPLOTISTE ? Le 26 novembre 2020 à 10:44, par Heska

    En fait, Hélène Camille, votre texte montre parfaitement que le documentaire Hold-Up fonctionne comme l’inverse d’une auberge espagnole. On n’y amène rien mais on en repart avec ce qui conforte notre pensée. En effet, pour ne donner qu’un seul exemple, Hold-Up dont le réalisateur Pierre Barnérias est un proche de la Manif pour Tous et coutumier des docus douteux (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Barn%C3%A9rias ), laisse aussi entendre que Bill Gates veut réduire la population mondiale à coups de vaccins pour atteindre l’objectif du Great Reset ! Et pourtant vous n’en dites rien... Et on est là en plein délire complotiste, car rien ne vient étayer objectivement ce propos. Voilà où se situe la force manipulatoire du film : puisque ce à quoi on croit est confirmé par le film, ce à quoi on ne croit pas et qu’il affirme pourrait être vrai aussi. Dans ce lien (https://lundi.am/Hold-up-un-documentaire-alternatif ) un très bon texte du philosophe Ivan Segré concernant ce documentaire digne selon moi de « La Révélation des Pyramides » devant lequel tout égyptologue sérieux s’arrache les cheveu ou éclate de rire.

    Enfin, prenons conscience que nous ne nous débarrasserons pas du capitalisme sans nous débarrasser de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • SUIS-JE COMPLOTISTE ? Le 26 novembre 2020 à 09:38, par rutabaga

    Bonjour
    J’ai lu le premier paragraphe avec intérêt mais j’avais pas envie de plus pour aujourd’hui.
    Je verrai bien un épisode par jour pendant 5 ou 6 jours.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft