Résurgence des Gilets Jaunes

Les Convois de la Liberté percent les défenses du Préfet Lallement

samedi 12 février 2022, par Heska.

Plus de 3000 véhicules avaient formé 8 convois à destination de Paris pour protester contre les politiques sanitaires autoritaires et pour le pouvoir d’achat. Ils ont quitté Nice, Strasbourg, Marseille, Montélimar, la Creuse, l’Ardèche, l’Aquitaine... entre jeudi et vendredi avec pour intention de bloquer Paris et/ou Bruxelles ce week-end. Leur déplacement vers la capitale a été l’occasion de moments festifs et de partage. Les dons en nourriture et carburant ont afflué. Les gens étaient joyeux et témoignaient entre eux d’une grande solidarité. Ils étaient très nombreux à porter le Gilet jaune.

En face, le discours s’est voulu ferme d’emblée : les menaces d’amendes en milliers d’euros, de peine de prison en années et de saisies de véhicules se sont succédées. La capitale serait verrouillée par des barrages filtrants et 7500 flics seraient présents à Paris. Les manifestations concernant les Convois étaient interdites et tout signe distinctif prohibé !

Effectivement dès vendredi soir, les entrées du périph vers l’intra-muros étaient bouclées tandis que des barrières anti-émeutes étaient montées sur les Champs-Elysées et que des blindés de la Gendarmerie paradaient dans les rues.

Tout ça pour empêcher quelques milliers de personnes de manifester pacifiquement leur mécontentement. Le Préfet Didier Lallement, celui là-même qui avait dit à une Gilet Jaune : « Nous ne sommes pas dans le même camp, Madame », témoignant d’une conception de la République un peu étrange pour un Haut-fonctionnaire, plastronnait à la télé.

Mais en début d’après-midi de ce samedi, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre : Ils sont sur les Champs ! Quelques dizaines de véhicules ont atteint l’Arc de Triomphe et ont bloqué le carrousel bientôt rejoints par des dizaines d’autres et des milliers de manifestants à pied remontant les Champs. Les flics ont été débordé et tentent à l’heure où j’écris de reprendre le contrôle de la situation. Toute l’après-midi a été un indescriptible chaos dans lequel les fdo ont eu bien du mal à s’organiser. D’autant que vers 15h, la Place de la Concorde était aussi bloquée par d’autres convoyeurs. Des centaines de lacrymos ont été balancées, des dizaines d’arrestations, des centaines d’amendes et au moins un véhicule saisi. Mais il faut aussi compter avec la grave blessure à la jambe d’un jeune homme brutalement interpellé. Une blessure tellement grave que les flics l’ont tout de suite rassi avant de le relever fissa et de l’emmener car d’autres manifestants approchaient en les huant. Ils ont fini par appeler des Médics, ces volontaires qui prennent soin des manifestants, ce qui est une décision rarissime.

Les manifestants tiennent bon, montent et descendent les Champs au gré des charges des CRS, des BAC, de BRAVs, des graves ! De jeunes parisiens les ont rejoints et la nuit promet d’être agitée sur Paris.

Le cynique Préfet s’est fait déborder !

Ahou !


Forum de l’article

  • Résurgence des Gilets Jaunes Le 13 février à 21:04, par poulet roger

    Il faut voir comment mes médias aux ordres font pour minimiser l’événement.
    Ex :« les manifestants ont tenté d’occuper les Champs Elysées ».
    Un comble : il faut aller sur RT France pour voir que jusqu’à presque minuit, les Champs étaient noirs de manifestants.
    Sans les hordes de CRS ils y seraient peut être encore.
    Dans le même genre :
    L’AFP (la nouvelle Pravda) titre :« Non, Poutine n’a pas ignoré la poignée de main de Macron ».
    Mais si l’on va plus loin, on se rend compte que l’article parle
    d’une commémoration, qui a eu lieu à Paris en 2018.
    Macron a bel et bien été reçu comme un chien dans un jeu de quille, mais ça le vain peuple ne doit pas le savoir.
    Dans le même temps Poutine va à la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques. Et là serrage de main avec le président chinois, pas de distanciation ni de masque.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft