Plutôt qu’un long discours...

sage comme une image

samedi 20 juin 2020, par Manuel van thienen.


10 Messages

  • Plutôt qu’un long discours... Le 30 juin à 22:53, par Fatigué

    Mr Masquejaune,

    Je n’ai pas dit que les « longs discours » n’avaient pas leur place sur ricochet, j’ai dit qu’ils seraient mieux sur Facebook, ou l’on peut librement répandre ce type de visuels facile et récolter des approbations sous forme de pouce levé. Je trouve et je réitère que Ricochet mérite mieux que ça.

    Pourquoi ? L’auteur des long discours nous en donne une réponse assez marquante en répondant dans ces commentaires par une citation méprisante dont il ne donne pas l’auteur, ou en transmettant un lien vers un article de lundi-matin. Il ne se mouille pas plus, préférant afficher un mépris assez révélateur. J’aurais aimé avoir pour ma part une prise de position à la question principale de mon premier post du 21 juin.

    J’ai le sentiment que Ricochet ne sera jamais ce qu’il prétend être, un média participatif, outil de débat, s’il sert uniquement à déverser leur mépris simpliste et binaire à certaine élites libertaro-anarcho-jesaisquoi qui se pensent supérieurs.

    Les donneurs de leçon , la culpabilisation ou le mépris ne font pas changer les mentalités et je déplore cela.

    Bonsoir

    Répondre à ce message

  • Plutôt qu’un long discours... Le 21 juin à 12:34, par Fatigué

    Bonjour,

    Je m’étonne de cette volonté permanente que vous avez, en trustant le fil des articles de ricochets avec vos visuels qui trouveraient une place beaucoup plus adaptée sur Facebook, de traiter les « gens » ou le « peuple » de « moutons » .

    Je me pose de plus en plus la question de l’intérêt d’insulter les gens, de leur manquer de respect en tous cas sur des prétextes obscurs que doivent comprendre les initiés (ceux qui ont le diplôme de « pas des moutons »).

    Je me demande si vous pensez vous même sensibiliser les gens à leurs « travers » en publiant de manière frénétique ce type de visuel déjà vu partout des milliers de fois ou si c’est uniquement destiné à plaire aux convaincus qui hurlent à vos côtés contre ces gens qui les empêchent de vivre dans leur société rêvée (société idéale dont je n’arrive pas, étant certainement un mouton, à cerner les contours).

    Ricochet mérite mieux selon moi.

    Bonsoir

    Répondre à ce message

    • Plutôt qu’un long discours... Le 27 juin à 11:06, par Rambo

      Merci de votre commentaire M. Fatigué. Je m’interroge également. Qui sont ces moutons ? Des Gilets jaunes ? Des manifestants de 1936 ? Faut-il faire rentrer ces moutons à la bergerie ? A la schlague ? Qui le fera ? Didier Lallemant, M. Castaner ? On sent sur ce fil un profond mépris pour les gens (et singulièrement pour les femmes, à d’autres occasions). On devine la supériorité du surhomme nietzschéen, qui ne s’avilit pas à se mêler au troupeau. De quoi une telle position est-elle proche ?

      Il me semble que « plus long qu’un long discours » a une autre signification, toute réductrice, binaire, manichéenne : d’un côté les bons, au premier rang desquels évidement l’aristocrate surhumain anarchiste, le reste n’étant que mouton. Le monde serait si aisé à comprendre s’il était noir et blanc. Tout le mal vient des Muzz, des Juifs, des Nègres, des capitalistes, des bolchéviques : le monde serait si simple s’il n’était pas divers. « Plus long qu’un long discours » : ne serait-ce pas plutôt l’incompétence, l’inaptitude, la paresse de se coltiner à la complexité du monde, à la nuance ? L’absence de la moindre proposition, ouverture, projet est également éclatante. C’est d’ailleurs une constante sur Ricochets. Bref, cet élitisme aristo-anarchiste n’est guère plus qu’un…panurgisme.

      Ceci dit Ricochets a pris le parti de diffuser qui veut être entendu. C’est une très bonne chose. Cela permet notamment de connaître des positions philosophiques et politiques telles qu’exprimées dans « plus long qu’un long discours », de les mettre en perspective, de s’interroger sur la part de contradictions internes que nous nourrissons tous sans la plupart du temps en avoir conscience. Pour ma part, je considère que « Plus long qu’un long discours » est de couleur nettement brune, teinte qui s’affirmerait en sortant du virtuel, en gagnant le pouvoir. Son existence a le mérite involontaire de nous contraindre à nous interroger.

      Répondre à ce message

    • Plutôt qu’un long discours... Le 28 juin à 14:21, par LeMasqueJaune

      Bonjour,

      Évidement que dans la contestation il y a des divisions, nous sommes tous différents, par contre il me semblait que nous avions trouvé notre ennemi commun, celui qui justement s’amuse de nos divisions : Le pouvoir du capital.
      Par contre je me demandais, si « les gens » n’étaient pas des moutons, ne serions nous pas plus nombreux à nous battre ? En serions nous arrivés à ce stade de déchéance, de catastrophe écologique, sociale ...?
      Depuis longtemps il y a des donneurs d’alerte, combien d’entre nous sommes prêt à remettre en question notre « confort », à parler de sobriété, à appliquer dans notre quotidien ce concept de sobriété ?
      Effectivement ce n’est pas si simple mais je crois qu’un coup de pied au luc de temps en temps ça peut faire du bien, ça permet de se re positionner ou de conforter sa position.
      Le concept de « plutôt qu’un long discours... » et de faire réfléchir et d’entamer des discussions. L’auteur de ses images a réussi... Merci.
      De plus ces images sont mises à disposition pour en faire des auto collants. Qui à notre époque où tout s’achète et se vend met à disposition des propriétés intellectuelles ?
      Encore une fois Merci.

      Répondre à ce message

      • Plutôt qu’un long discours... Le 28 juin à 19:14, par Rambo

        La culture politique n’est pas toujours au rendez-vous. Libertarien/libertaire sont des dénominations proches et cousins tous deux du libéralisme. On connait mal le courant libertarien en France. Gates, Musk, Bezos, Trump, sont des libertariens ; d’une certaine manière les startupeurs LREM aussi (M. Janek, sur ce site, avec pertinence, a produit la traduction d’un article US décrivant la dérive libertarienne des hippies californiens devenus yuppies). La pensée libertarienne : chacun jouit d’une liberté maximale, la société n’existe pas (pas de nous), les « grands hommes » doivent mener le monde, parce qu’ils sont naturellement supérieurs à la masse des "moutons". Gates et Bezos veulent sauver l’humanité par la technologie. M. Van Thienen semble se rattacher à ce courant.

        Je ne vois pas quel apport, dans la lutte contre le capital, ce courant fournirait, bien au contraire : pour les libertariens US, posséder du capital est le signe du talent, voire, dans l’esprit du protestantisme, de l’élection divine. Eclaircir les lignes, non plus selon des lignes philosophiques périmées (communisme/socialisme/libéralisme), idées fondées sur un certain rapport au monde et une conception de la personne comme monade, voilà à mon sens ce qui se recherche sur Ricochets et fermente un peu partout dans les sociétés et sur la planète.

        Le capitalisme n’est pas la grille d’analyse pertinente : le capitalisme peut-être socialiste (Chine, ex-URSS). Bien plus pertinente est le chiasme verticalité/horizontalité des structures de pouvoir. De sorte que je ne vois vraiment pas le sens d’une phrase comme « notre ennemi commun, celui qui justement s’amuse de nos divisions : Le pouvoir du capital », car pour me répéter, capitalisme et libertarisme anarchiste, qui semble infuser les vignettes de M. Van Thienen, sont potes plutôt qu’ennemis.
        Par ailleurs, on ne renouvèlera pas le monde avec des idées bancales, des analyses mal fondées : le « capitalisme » en est une, comme celle de « mouton » : des réifications arbitraires, des agrégats artificiels, des concepts valises, un binarisme simplificateur sans pertinence, pratique, utile, rassurant, mais archaïque et bêlant. On tire sur une cible dont la réalité se trouve ailleurs. La misère intellectuelle est un objectif recherché par la technomodernité : mass media, IA, réseaux sociaux, télé, école, en sont quelques vecteurs. Les simplifications caricaturales de M. Van Thiennen, loin d’être des outils de lutte contre la sujétion volontaire, me semblent tout au contraire en être le produit. Que le peuple pense en caricature, par opposition binaire, qu’on lui fournisse des boucs émissaires (les moutons, les muzz, les gauchiasses, les flics, etc…), voilà qui sert la démocrature et qu’elle s’emploie à construire. Avec succès, on le voit.

        Changer le monde c’est d’abord en changer l’architecture symbolique. Même les principes axiomatiques des sciences doivent être refondés. Exemple : qu’est-ce qu’un « objet » dans le paradigme quantique ? Qu’est-ce qu’une personne quand on ne la considère plus comme la monade libérale ou libertarienne mais comme un attracteur étrange, un nœud de trajectoires, un foyer de relation, un flux de gènes ? On m’excusera d’être hyper-synthétique : très très loin des encyclopédies sur timbre-poste ou de la philosophie en bandes dessinées, il faut beaucoup de lignes pour 1 – répudier les idées périmées 2 – en introduire et défendre de nouvelles.
        Pour changer le monde, il faut s’arracher les méninges, ne pas retomber constamment dans les mêmes ornières, les vieilles caricatures. Enfin, il faut susciter l’adhésion, accepter la bêtise, les limitations et les peurs humaines, voir en soi sa propre bêtise, à 10 000 lieux du mépris aristocratique du surhomme bouffi d’orgueil

        Enfin, un autre aspect qui me gêne fort dans certaines de ces vignettes : leur côté phallocrate. Il résonne bien avec le surhomme : même paradigme. Que change au surplus le fait qu’elles soient destinées à devenir des auto-collants fournis gratuitement ? Les Identitaires proposent aussi des visuels à télécharger gratuitement.

        Notre ennemi commun ? Méfiance, méfiance : socialistes libertaires et communistes staliniens partageaient apparemment les mêmes utopies. Il faut au contraire éclaircie d’emblée les fissures qui demain deviendront des fractures et jetteront les hommes au goulag. Exemple de ces confusions : que le capitalisme soit mauvais ferait-il automatiquement le communisme un ami : P. Martinez récemment appelait de ses vœux la 5G qui « va créer des emplois ». Communisme, capitalisme, même combat !

        Répondre à ce message

        • Plutôt qu’un long discours... Le 28 juin à 21:58, par Fatigué

          Je ne parlerais pas mieux que Rambo.
          Il a lui même démonté les arguments de Mr Lemasquejaune.

          Susciter l’adhésion
          Fédérer
          Accepter les différences...

          Raté avec ces « longs discours » moralisateurs, culpabilisateurs et stériles...

          Voilà. Hervé à gagné encore...

          5 ans de plus

          Bonsoir.

          Répondre à ce message

        • Plutôt qu’un long discours... Le 30 juin à 19:02, par LeMasqueJaune

          Je n’ai pas votre culture mais cela ne veux pas dire que je sois bête et nul besoin de s’étaler ainsi....
          « Gates et Bezos veulent sauver l’humanité par la technologie. M. Van Thienen semble se rattacher à ce courant », on croit rêver !
          De plus, pourquoi quand on critique le capitalisme, l’argument qui vient en face c’est le communisme. N’avons nous réellement que deux alternatives ?
          Peut importe que le capitalisme puise être socialiste ou sous d’autres formes, il est destructeur et place le capital avant l’homme.
          Je crois sincèrement qu’il y a de la place pour nous tous sur Ricochets, contestataires, révoltés, anti-capitalisme, peu importe le nom que vous nous donnerai. Vous le dites vous même : tolérance, tolérance.
          Vous avez le droit de ne pas aimer, de là à décider, vous comme « Fatigué » qu’il n’a pas sa place ici, ce n’est pas une pensée dictatoriale ça ?
          Une dernière chose, vous parlez du coté « phallocrate » des étiquettes, quand on a un pseudo comme Rambo, je trouve qu’il est mal vu de parler de phallocratie, de patriarcat etc.... Certes c’est un détail, mais quand même.
          Sans rancune, j’espère.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft