Mouvement climat : une fausse opposition pour détourner l’attention et capter les bonnes volontés

Le système de domination et de destruction met en scène les « opposants » bouffons qui ne le menacent pas

jeudi 20 janvier 2022, par Les Indiens du Futur.

L’Etat-capitalisme version « libéral », pour tenter de prouver qu’il est ouvert et démocratique, doit autoriser une opposition calibrée et contrôlée, une certaine dose de débat et de critique. Et une très grande part de la population s’en contente, se réjouissant de notre forme de pluralisme et de liberté d’expression (qu’on compare à la Chine ou la Corée du Nord), le formatage scolaire, médiatique et culturel aide bien à accepter ce statu quo.

Sans cette « opposition » qui reste dans les clous davantage de monde se verrait obligé de voir la nature totalement oppressive du système en place, et la force armée serait utile plus souvent, l’Etat-capitalisme devrait dépenser plus de moyens pour le contrôle et la répression.
Le « mouvement climat » et ses « stars » médiatisées partout jouent ce rôle d’opposition à l’intérieur du cadre (on pourrait faire des remarques similaires pour l’opposition politique agréée ou les « partenaires sociaux »).

Mouvement climat : une fausse opposition pour détourner l’attention et capter les bonnes volontés
Les bouffons du roi, un métier d’avenir

C’est en ça que les fausses démocraties sont plus efficaces et subtiles que les vraies dictatures. Dans les fausses démocraties, la répression et le contrôle coûtent moins cher et les populations ont moins tendance à se rebeller franchement, c’est tout bénéf.

Exemple parmi d’autres :

- Camille Étienne & les égéries nulles du « mouvement climat »
Pour notre plus agréable divertissement, les médias de masse fabriquent régulièrement de nouvelles égéries censées représenter le mouvement écologiste moderne, c’est-à-dire le « mouvement climat » (ou « pour le climat »), c’est-à-dire le « mouvement pour que la civilisation industrielle soit rendue soutenable » ou, encore autrement dit, le « mouvement pour un capitalisme vert et durable ».
« Plateaux télé, radios, réseaux sociaux : Camille Etienne utilise tous les supports pour diffuser son message et faire changer les choses[2] » nous explique un journaliste du quotidien Le Monde
(...)
Consciemment ou non, le système médiatique et ceux qui travaillent pour lui s’assurent, en associant l’écologie radicale à de telles figures (Camille Étienne, Léna Lazare, Greta Thunberg), de favoriser la confusion et de nuire au mouvement écologiste. On est en effet loin de l’écologie radicale dont débattaient Murray Bookchin et Dave Foreman il y a plusieurs décennies (voir le livre Quelle écologie radicale ? Écologie sociale et écologie profonde en débat) — quand bien même tous deux défendaient aussi des idées douteuses (voire simplement malsaines dans le cas de Foreman). Loin de l’écologie d’Alexandre Grothendieck, Pierre Fournier, ou Thierry Sallantin, militant de longue date (depuis la fin des années 1960), auteur d’un texte intitulé « Qu’est-ce que l’écologie radicale ? » qui, en quelques lignes, évoque plus de points cruciaux que les nouvelles icones du « mouvement climat » en d’innombrables interviews, vidéos, discours TED, etc.
(...)


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft