Mise au point salutaire sur l’évolution du climat et des canicules

Ne pas confondre météo et climat - Se référer aux chiffres et pas aux vagues impressions passées

lundi 18 juillet 2022, par Auteurs divers.

Ces hautes températures ne sont en rien conformes aux (anciennes) « normales » de saison, et d’autre part les tendances s’accélèrent :

Mise au point salutaire sur l’évolution du climat et des canicules
Evolution des vagues de chaleur depuis 1947

GRANDE MISE AU POINT

Ce message s’adresse aux pseudo-experts du climat. Depuis ces dernières années, et plus particulièrement, ces derniers jours, je vois fleurir sur cette page Facebook des commentaires disant que "C’EST NORMAL C’EST L’ÉTÉ" (j’épargne les fautes d’orthographe) d’avoir des températures de 39 ou 40°C.

➡️ Alors premièrement, NON CE N’EST PAS NORMAL d’avoir de telles températures. En effet, avoir 39 ou 40°C, c’est avoir des températures 7 à 8°C au-dessus des normales de saison. Rien que cette précédente phrase devrait normalement sauter à l’œil de ces pseudo-experts du climat. Nous devrions plutôt avoir entre 31 et 32°C en moyenne l’après-midi. Et oui, cela fait une énorme différence. C’est une moyenne calculée sur la période de référence 1981-2010.

➡️ Deuxièmement, depuis 2015, ces températures deviennent de plus en plus fréquentes au fil des années. Ceci est un FAIT. Cela sert à rien de retourner en arrière. Même les années 1947 et 1976 n’ont plus rien à voir avec ce qu’il se passe ces dernières années. Je vous laisse regarder le graphique sur cette publication pour que vous puissiez regarder qu’elles sont les vagues de chaleur/canicule les plus fortes. Elles ont toute eu lieu après 2000.

■ Le record français de la température sous abri (station normalisée aux normes de Météo France) est de 46.0°C le Vendredi 28 Juin 2019 (oh tient, une date très proche, comme par hasard 😉 ) à Verargues dans l’Hérault Il ne s’agit pas de thermomètre à mercure qui surestime énormément la température surtout si elle se trouve sur une terrasse contre un mur (comme je vois également beaucoup trop de fois en commentaire).

En Vaucluse, nous avions eu une incroyable température de 44.4°C le même jour à Carpentras qui est le record absolu pour le département. Toutes les températures doivent être relevées dans un endroit abrité et à l’ombre.

Qui nous dit que nous n’atteindrons pas les 50°C dans les années où décennies à venir ? Sans doute, des gens diront que cela est normal en France d’avoir de telles valeurs.

En 2003, lorsque nous avons atteint à plusieurs reprises, les 40°C, de telles températures ont des répercussions énormes sur notre organisme (fatigue, transpiration abondante, malaise voire la mort dans le pire des cas notamment chez les personnes vulnérables).
20 000 c’est le nombre de morts ayant eu lieu en 2003 rien qu’en France contre 70 000 en Europe.

Dans les années à venir, l’été 2003 deviendra une norme.

🔴 La canicule que nous allons avoir va être donc exceptionnelle par sa durée (mais pas forcément par son intensité, du moins pour le moment). L’extrême sécheresse en cours est vraiment préoccupante également.

Il devient lassant de se répéter chaque été pour expliquer qu’avoir 38/40°C en Vaucluse n’est TOUJOURS pas normal. Et c’est d’autant plus anormal que ça se répète chaque année… Car les pires canicules en France (sans ordre d’intensité) ont été :

• 1921
• 1947
• 1976 (c’était surtout la sécheresse.)
• 1983
• 2003 (alerte rouge ?)
• 2006 (en Juillet)
• 2015 (4 vagues de chaleur)
• 2017 (début août)
• 2018
• 2019 (première alerte rouge lancée le 27 juin à 16h)
• 2019 (deuxième alerte rouge le 25 juillet)
• 2020
• 2020 (troisième alerte rouge en août)
• 2022 (quatrième alerte rouge en juin)
• 2022 (sans doute une alerte rouge dans quelques jours à l’Ouest de la France sachant qu’il fera lundi jusqu’à 44°C dans le Sud-Ouest, et 40 à 42°C de la Bretagne aux Charentes). Des records absolus vont une nouvelle fois tomber.

Inutile donc de nous écrire « j’ai connu l’été 1976 et c’était pire », car votre mémoire vous joue des tours. Cette année avait été marquée par une sécheresse démesurée à l’échelle de la France (c’est vrai) avec une chaleur durable… Mais il n’a JAMAIS fait plus de 35°C au cours de cet été à Orange par exemple. Un été avec une température maximale de 35°C n’est désormais plus possible aujourd’hui. Depuis 2015, il devient très facile d’arriver à 40°C sur la France et le Vaucluse.

D’ailleurs depuis 1947, 3/4 des canicules se sont produites après 2000 (voir le graphique ci-dessous).
La modification de notre climat et l’enchaînement des étés chauds ou sahariens de 2018, 2019, 2020 deviennent malheureusement une norme. Tout va extrêmement vite !

Les cycles que la Terre a pu connaître dans le passé ont pris des siècles à se mettre en place tandis qu’en ce moment, on parle d’années, soit une vie humaine voire moins d’une génération...

La vitesse de la hausse des températures à l’échelle planétaire est multipliée par 100 ou par 1000 par rapport aux cycles classiques du climat.
Pour retrouver les records de froids en saison hivernale, il faut remonter 30, 50 ou 100 ans en arrière… Pour les records de chaud : 2019, 2020 et 2022 suffisent et ont remplacé 2003 !

Ces canicules à répétition + des sécheresses toujours plus longues ne sont et ne seront pas sans conséquences dans le futur. Le Sud-Ouest brûle en ce moment ainsi que le Sud-Est, bientôt, ce sera partout en France, c’est déjà le cas depuis quelques années sur le Centre du pays.

Post de Maxence

Regarder sidéré le désastre en cours, ou se battre pour stopper ses causes ?
Arcachon, vu de la dune du Pilat, juillet 2022

Pendant ce temps.... :

- Même de « petits » changements ne se font pas, le système et ses fans extrémistes dangereux veulent continuer coûte que coûte dans l’apocalypse qu’ils provoquent.
Plutôt crever que changer de modèle social, c’est ce qui arrivera ...si pas grand monde ne se révolte.

Mise au point salutaire sur l’évolution du climat et des canicules
Chaque année, chaque mois, des records de chaleur historiques sont battus

🌡️RECORD DE CHALEUR : 42°C À NANTES, INCENDIES EN LOIRE-ATLANTIQUE

🔴A Nantes, à 17H ce lundi 18 juillet 2022, la station météo située au sud de la ville mesure officiellement une température sous abri de 42°C. Le record absolu de chaleur jamais mesuré à Nantes est largement battu. La ville bénéficie normalement d’un climat tempéré par l’estuaire de la Loire et la proximité avec l’Océan, avec des étés normalement doux et humides. A la même heure, à Doha au Qatar, il faisait 38°C. Cette température mesurée dans l’Ouest de la France est une anomalie révélatrice du chaos climatique qui s’installe. Et c’est peut-être l’été le moins chaud des prochaines décennies ...

🔴Comment sont mesurées les températures météo ? Avec un appareil est placé dans un abri météorologique, le plus neutre possible, peint en blanc, protégé des intempéries et du rayonnement solaire, sur un sol naturel végétal et à environ 1,50 mètre du sol. Autant dire que la température réelle dans le centre-ville de Nantes sur l’asphalte et entouré de bâtiments en béton est bien supérieure à 42°C. Elle dépasse probablement les 50°C. Une chaleur mortelle.

🔴Dimanche 17 juillet, un violent incendie a eu lieu près de Nantes. 95 hectares de végétation ont brûlé malgré 500 pompiers mobilisés. Il s’est déclenché à Montrelais, à l’est de la ville. Des habitants vivant dans des hameaux proches ont dû être évacués. Au total, 20 feux ont dû être maîtrisés par les pompiers. Ces évènements sont en principe très rares en Bretagne, région humide et agricole. Pourtant, ils se multiplient ces derniers jours, pendant que l’attention est focalisée sur les incendies géants de Gironde. L’air est très sec, chaud et venteux. Le feu ne peut que se propager encore.

🔴Le capitalisme est en train de modifier profondément et définitivement notre écosystème, nos espaces de vie, et tue déjà les êtres vivants qui nous entourent. Organisons nous dès maintenant, avant d’assister impuissants au suicide collectif programmé par les criminels qui nous gouvernent.

(post de Contre Attaque)

Mise au point salutaire sur l’évolution du climat et des canicules
18 juillet 2022 : nombreux records de chaleur battus

☀️HISTORIQUE ET DRAMATIQUE ☀️

Les records ne cessent de tomber depuis quelques heures un peu partout en France. Et la journée de demain pourrait être encore pire.

(post de Cerveaux non disponibles)


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft