Marseille : sabotage de l’internet fibre backbone, relié en partie à l’internet international

Pas de revendication, et une certaine discrétion sur les conséquences

samedi 22 octobre 2022, par Observatoire des tendances.

Des liaisons internet importantes ont été à nouveau ciblées en France, cette fois sur Marseille.
Ce sabotage n’a apparemment pas été revendiqué, et les entreprises concernées se gardent de trop communiquer sur l’impact.

- Marseille : et une belle nuit internet fut coupé
selon des sites spécialisés du secteur, ce sabotage coordonné aurait frappé non seulement plusieurs câbles internationaux à Marseille (l’axe Amsterdam-Paris-Lyon-Marseille, l’axe en provenance de Madrid et celui à destination de Milan), mais également un autre à Aix-en-Provence, touchant le convoyage d’internet via les câbles sous-marins qui partent du port de Marseille pour desservir l’Asie.
Si la presse nationale a pour l’heure sorti peu d’informations pour ne pas sonner l’alarme et éviter de donner de mauvaises idées, plusieurs acteurs d’internet impactés ont tout de même dû publier des « tickets d’incidents » suite à ces sabotages. Cogent (gestionnaire nord-américain d’immenses réseaux de fibre optique véhiculant 17 % du trafic internet mondial) a par exemple précisé qu’une des attaques s’est produite « sur un site privé de la compagnie des eaux de Marseille, qui est également un pôle majeur pour les câbles à fibres pour différents opérateurs », et le gestionnaire français de data centers OVH a notamment déclaré que « la coupure a impacté la liaison entre Marseille et Singapour » en « saturant tout le trafic internet en provenance des Etats-Unis et d’Europe » vers cet Etat…
(...)
« Un acte de vandalisme sur notre infrastructure fibre entraîne depuis cette nuit de fortes perturbations de service (dégradation de service et de bande passante fixe/mobile) sur la région de Marseille. Les actes de vandalisme ont eu lieu en divers points éloignés simultanément. », a indiqué l’opérateur Free sur son compte Twitter.
(...)
Nouveau sabotage sur les liens backbones français. Dans la nuit de lundi 17 au mardi 18 octobre, vers trois heures du matin, un segment de la fibre backbone qui véhicule l’Internet occidental depuis le nord de l’Europe jusqu’à Marseille a été sectionné au niveau d’Aix-en-Provence. Selon les premiers éléments d’enquête, il a suffi aux malfaiteurs de soulever le couvercle en fonte d’une chambre télécom creusée sous la chaussée et de tronçonner le fourreau dans lequel passent les câbles remplis de fibres.
Il aura fallu attendre le jeudi matin suivant pour que l’information soit révélée par Zscaler, un éditeur américain de plateformes de sécurisation d’accès au cloud. Son communiqué, suggère alors que la coupure impacte le convoyage d’Internet via les câbles sous-marins qui partent du port de Marseille pour desservir l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie :
« Une importante coupure de câbles dans le sud de la France a eu un impact sur les principaux câbles sous-marins assurant la connectivité avec l’Asie, et potentiellement d’autres régions du monde. Cette coupure est susceptible d’occasionner des pertes de paquets et une latence inhabituelle pour les sites web et les applications qui traversent les liens touchés », écrit l’éditeur américain.
(...)
Les sabotages de fibres backbone – véritables colonnes vertébrales d’Internet – ne sont pas une première. En avril dernier, déjà, trois fibres backbones convergeant vers Paris avaient été littéralement tronçonnées au sud, à l’est et au nord de la capitale, à vingt minutes d’intervalle. Les prestataires télécoms alors interrogés rejetaient en bloc la thèse d’un accident et parlaient d’opérations coordonnées.
(...)

Marseille : sabotage de l’internet fibre backbone, relié en partie à l’internet international
Extrait des noeuds internationaux océaniques d’internet

- En avril dernier, des sabotages similaires avaient eu lieu :
Sabotages simultanés de câbles internet majeurs en France le 27 avril


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft