Manifestation gilets jaunes Crest du 13 avril : un beau succès

« Macron démission, Castaner en prison ! » - Du monde et une bifurcation sauvage

par Camille Pierrette.
Mis à jour le dimanche 14 avril 2019

Samedi 13 avril a eu lieu une manifestation gilets jaunes à Crest pour l’acte 22.
Après la petite manif du 6 avril pour s’entraîner, ce fut un beau succès avec une première manif importante à Crest.

Les gilets et autres protestataires venaient de la Vallée de la Drôme, mais aussi de Valence, Ardèche, Romans...
Entre 500 et 600 personnes étaient présentes. On comptait aussi une cinquantaine de motard.e.s.
La détermination et la colère semblaient être encore plus vives qu’au début du soulèvement en novembre/décembre. « On lâche rien ! »

C’était fort plaisant de défiler au centre ville dans les rues piétonnes, d’occuper un peu la ville. « Macron démission »
« on est là, même si Macron le veut pas nous on est là ! pour l’honneur des travailleurs et pour un monde meilleur, nous on est là »

Résistance !

Macron et Castaner étaient invités à dégager et à rejoindre les oubliettes de la Tour de Crest.
« Tout le monde déteste la police », « Castaner assassin » et « police partout justice nulle part » connaissaient aussi un beau succès parmi les slogans.
Vous retrouverez d’autres photos sur cet article et sur FB.
Certain.e.s étaient masqué.e.s pour protester contre la nouvelle loi « anti-manifestations ».

Les gilets ont pris un peu le soleil au rond point d’Intermarché, interrompant momentanément le flux mortifère de la consommation et du commerce de masse qui détruisent les emplois et la planète vivante.
Remarquons que les gendarmes étaient là bien présents pour garder les temples de la consommation, car telle est leur mission absurde et suicidaire : défendre ce qui nous détruit tous, eux y compris.
Des prises de paroles ont d’ailleurs rappelé l’urgence climatique et écologique, liées aux urgences sociales.

Manifestation gilets jaunes Crest du 13 avril : au rond point Intermarché

Une petite manif sauvage bifurque

Au retour, avant le Kiosque, un groupe d’une soixantaine de personnes, ayant soif de chemins de traverse et d’aventure, s’est élancé en dehors du cortège principal et du chemin balisé.
Les quelques gendarmes présents ne pouvaient rien faire et ont été vite débordés.
Les sbires de l’Etat se dépêchaient alors de se poster devant la banque et la mairie. C’était pathétique de les voir s’affairer comme de dociles soldats pour protéger les « institutions ».

des gendarmes débordés et un peu paniqués

Les pôvres étaient un peu paniqué de voir une situation surprise leur échapper.
Remarque en passant : alors que c’est nous qui finançons aussi bien les forces de l’ordre que les institutions, nous n’avons pas le pouvoir de les diriger ! Scandale

Les désobéissant.e.s ont décidé de grimper jusqu’à la Tour de Crest, avec l’envie de la visiter, car « Et la Tour elle est à qui ? : elle est à nous ! » (Voir occupation de la Tour de Crest en 2016 dans le cadre de la lutte contre la loi Travail du tyran Hollande)
Deux gendarmes ont essayé de fermer la porte en bas des jardins de la Tour, mais la poussée Jaune était plus forte, ils se sont enfuis en courant pour se réfugier tout essoufflé au pied de la Tour.
Manifestation gilets jaunes Crest du 13 avril - au pied de la Tour de Crest {JPEG}
Bien sûr, flics et gardiens avaient déjà fermé les grilles de la Tour (des touristes se trouvaient alors prisonniers du donjon ;-) ), empêchant les gilets jaunes de visiter ce monument dont la gestion a été confiée récemment par la ville de Crest à une entreprise privée. Toujours la même histoire : favoriser toujours plus de business, plus de gains privés sur des biens publics. Mariton, qui a contribué auparavant à la privatisation des autoroutes, est bien de la même engeance que Macron le grand privatiseur pour ses potes.

Les gilets, après quelques photos souvenirs, sont redescendus par des voies de traverse, puis ont rejoint le rond point de départ via la route principale.

Une voiture de police municpale a été redécorée par une pancarte

- Bien entendu, tout le monde sait que ce type de manif est juste de la com qui sert à montrer qu’on est là, pour se sentir plus forts ensemble, mais on sait bien que ce n’est pas ça seul qui fera partir le régime et tout son petit monde.
Mais c’est très remarquable de tenir ainsi depuis 5 mois malgré les intempéries et la répression de plus en plus féroce qui tourne à la dictature, et que de plus en plus de personnes osent et apprennent.
Bravo à nous !

Manifestation gilets jaunes Crest du 13 avril, au pont Mistral, chemin du retour au rond point Croix de Romans

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft