Manifestation antinucléaire / 10 ans de Fukushima, NON aux réacteurs EPR

Samedi 13 mars de 11h00 à 16h00

MANIFESTATION CONTRE LE NUCLÉAIRE ET SON MONDE

11 mars 2011 : nous n’oublions pas Fukushima !
NON aux réacteurs EPR, ni à Tricastin ni ailleurs !
Exigeons la fermeture de tous les réacteurs !

- Samedi 13 mars 2021, 11 h
Départ gare de Valence

Pourquoi lutter contre le nucléaire ?
Car l’industrie nucléaire crée la catastrophe, puis la nie en répétant « tout est sous contrôle ». Les habitant·e·s de la région de Fukushima sont sommé·e·s de rentrer@eux·elles sans contrepartie. La France contribue directement à cette politique inhumaine là-bas et compte bien appliquer cette même approche lorsque la catastrophe arrivera ici (projet Ethos).

Car le nucléaire n’a que faire de la démocratie. Rappelons-nous que l’État français nous a jeté dans l’abîme du tout-électrique tout-nucléaire sans concertation en 1974. Si nous ne l’en empêchons pas, l’industrie nucléaire poursuivra sa fuite en avant en construisant de nouveaux réacteurs EPR...

Car le nucléaire nuit au vivant, depuis l’extraction d’uranium jusqu’à l’enfouissement des déchets. Car il nous enferme dans une société de consommation, le nucléaire n’est en aucun cas, en France comme ailleurs, une solution au dérèglement climatique. Il ne résistera d’ailleurs pas à ses effets : sécheresses, inondations, augmentation des températures des cours d’eau...

Car le nucléaire est l’incarnation d’un État militaire, policier et colonialiste. L’État français a dépensé environ 4,5 Mds € en 2019 pour son arme nucléaire. Ce budget ira en augmentant, en toute opacité, et au mépris du traité d’interdiction des armes nucléaires, entré en vigueur en janvier 2021. En outre, la lutte antinucléaire ne fait pas exception : l’État criminalise systématiquement ses opposant·e·s, notamment à Bure (Meuse). Enfin, la France pille sans scrupules les ressources du continent africain et en particulier le Niger, sans se préoccuper des conséquences sanitaires et environnementales, et en répétant fièrement son argument de l’indépendance énergétique.

Nous militons...
Pour un arrêt urgent du nucléaire civil et militaire. Ceci est la seule conclusion possible. C’est aussi le préalable à tout débat sérieux et sincère sur le devenir des déchets légués par l’industrie nucléaire.

Pour une politique enfin ambitieuse de sobriété et d’efficacité énergétique. L’urgence climatique et l’effondrement de la biodiversité causés par les activités humaines nous imposent un rapport d’humilité au vivant.

Pour le retour d’une démocratie par et pour les citoyens·ennes, libérée des intérêts privés.

Pour l’établissement de relations franches et apaisées avec les pays anciennement colonisés. L’État français doit assumer les conséquences des politiques néocoloniales menées, notamment en Algérie (essais d’armes nucléaires) et au Niger.

Lieu : Départ gare de Valence

Portfolio

AGENDA

- Retrouvez tous les événements sur la page AGENDA

Partagez l’événement

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft