Macron : spécialiste extrême de l’inversion du réel et du mensonge

Ca fait penser à 1984 : une dictature imaginaire qui impose le slogan « La guerre, c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage »

dimanche 3 avril 2022, par Auteurs divers.

Pour rire (jaune) un peu, examinons les dernières sorties énôôôrmes du macron 2022 :

🐟 MACRON AUSSI FAIT DES POISSONS D’AVRIL 🦞

Trois blagues du président-candidat pour ce 1er jour du mois d’avril.

➡️ Le 🐟 d’avril : Macron dit qu’il « combat avec force » l’extrême droite.
La réalité : Macron a appliqué pendant 5 ans les idées de l’extrême droite, fait passer la loi la plus dure depuis la seconde guerre mondiale contre les exilés, déclaré que « Pétain était un grand soldat », fait inscrire Charles Maurras dans le registre officiel des commémorations de 2018, nommé un ministre de l’éducation issu de la droite dure et un ministre de l’Intérieur issu de l’extrême droite. Macron a verrouillé l’état policier, instauré l’état d’urgence permanent, dissout des organisations musulmanes, anti-colonialistes et antifascistes et mené campagne contre « l’islamogauchisme ». Darmanin a même déclaré lors d’un débat qu’il trouvait Le Pen « trop molle », alors que Macron en personne a apporté son soutien à Eric Zemmour parce que quelqu’un lui avait crié dessus dans la rue.

➡️ Le 🐟 d’avril : « Macron sur le terrain de l’écologie ».
La réalité : Macron a sacrifié l’écologie pendant 5 ans, enterré les propositions de la « Convention citoyenne pour le climat », abandonné le référendum sur le climat, voté la loi sur le « secret des affaires » qui protège les entreprises écocidaires, protégé Total et Lafarge, s’est soumis intégralement au lobby des chasseurs, a dérégulé de nombreuses règles sur l’environnement, réprimé avec férocité les écologistes, veut lancer de nouveaux grands projets. Macron a aussi ré-autorisé des pesticides hautement dangereux : les néonicotinoïdes. Entre autres...

➡️ Le 🐟 d’avril : « Macron est choqué par l’optimisation de Mc KInsey ».
La réalité : Macron est lié à Mc Kinsey depuis quasiment 10 ans, plusieurs membres du cabinet travaillent aujourd’hui pour En Marche. Mc Kinsey a piloté le programme de Macro en 2017. Du reste, son quinquennat aura été celui de l’accumulation des richesses pour les ultra-riches, de la suppression de l’ISF, de la dérégulation et de l’évasion fiscale.

Décidément, on rigole bien avec le président des farces & attrape !

Macron : spécialiste extrême de l’inversion du réel et du mensonge
Les blagues pas drôles de macron

⛓️ MACRON 1984 : INVERSION DUEL, DESTRUCTION DU SENS DES MOTS

Exercice hallucinant et halluciné samedi 2 avril à Paris. Devant un salle fanatisée, le président-candidat a, méthodiquement, inversé le réel. Exemples :

➡️ « Nos vies valent plus que tous les profits »
Il s’agit d’un slogan de la gauche anticapitaliste, popularisé par la Ligue Communiste Révolutionnaire. Il est utilisé par le président Start-Up, qui aura tout sacrifié pour garantir les profits des ultra-riches, celui qui a massacré le code du travail et les conquêtes sociales alors que les bénéfices et la spéculation boursière explosaient.

➡️ « L’égalité femme homme sera la grande cause du quinquennat »
Déjà tenté en 2017. Macron aura ensuite, pendant 5 ans, nommé un ministre de l’Intérieur accusé de viol, protégé une police imprégnée de machisme, réprimé des marches féministes, et n’a pas assuré les besoins des associations.

➡️ « Je ne me résoudrai jamais à ce que l’on puisse faire des économies au détriment des plus modestes tandis que d’autres fraudent, c’est injuste »
Macron c’est la baisse des APL, la radiation des chômeurs, la suppression de l’ISF, 300 000 SDF, des lits d’hôpitaux en moins et une explosion de la précarité. Il a littéralement sacrifié des millions de vies pour des raisons « économiques ». alors que la fraude fiscale de ses amis ultra-riches représente des fortunes inimaginables, en toute impunité.

➡️ « J’ai une pensée émue parce qu’ils continuent de se battre dans les hôpitaux, dans leur cabinet »
Inutile de rappeler l’incurie du gouvernement pendant la pandémie. Nous sommes le seul pays du monde qui a supprimé des lits d’hôpitaux pendant une crise sanitaire mondiale. Pendant des semaines, les soignants n’avaient même pas de masques en nombre suffisant. Immédiatement après le confinement, Macron faisait gazer et réprimer les manifestations de soignants.

À ce niveau d’inversion, on pense évidemment à 1984 : une dictature imaginaire impose le slogan « La guerre, c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force ». Tout le monde sait que Macron ne dit pas la vérité. Alors quel est le but de mentir aussi éhontément, de tordre le réel, de briser le sens même des mots ? Nous désorienter. Faire perdre tous les repères, toute capacité de penser. Ne plus savoir différencier le récit, la réalité, la propagande. Le monde transformé en spectacle scénarisé, avec des vérités alternatives.

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion » écrivait Hannah Arendt à propos du totalitarisme.

Deux posts de Nantes révoltée

⚠️LA LIBERTÉ SELON MACRON🔴

Lors de l’unique meeting du président sortant, une banderole « criminel climatik » a été déployée par des militants. En quelques secondes la sécurité est intervenue pour retirer la banderole.
Quelques minutes plus tôt, à l’extérieur de l’Arena, le journaliste de QG s’est fait sortir et a été forcé de prendre le métro car il n’était pas sur la liste des journalistes accrédités.
Le reporter Nnoman qui devait couvrir l’événement pour un média indépendant s’est vu refusé l’accréditation.

- Vidéo : https://fb.watch/c9z7orCgh9/

Post de CND

Macron : spécialiste extrême de l’inversion du réel et du mensonge
Le grand pyromane destructeur macron veut à nouveau se faire passer pour un rassembleur pacificateur ! LOL

Avec macron, c’est l’insécurité (climatique, sociale, écologique), le chaos, la destruction sociale assurés.
Comme ça le terrain sera encore plus mûr ensuite pour l’extrême droite traditionnelle, pour un pouvoir autoritaire « fort » (néo-fasciste).
A moins que... ?

Macron : spécialiste extrême de l’inversion du réel et du mensonge
Macron, c’est l’ultra-capitalisme dans toute sa noirceur

Le macronisme : du vide emballé de paillettes, ...et de matraques

Bonjour les amis,
En guise de pénitence pour ce beau mois de Carême je me suis infligée le spectacle de Macron à La Défense Arena. Je pensais également, par prudente abnégation, ne rien en dire, mais Dieu me pardonnera car c’est au-dessus de mes forces. Ce sera donc mon ultime commentaire après ces 5 ans de bagne, ou d’asile d’aliénés, qui nous ont été infligés depuis 2017, et dont j’espère que la peine ne sera pas doublée.
Lorsque je dis « spectacle », c’est vraiment de cela qu’il s’agit, pas d’un discours mais d’un concentré de l’ère du vide politique, ce fameux trou noir de la pensée caractérisant l’extrême-centre, cette antimatière macroniste dont j’ai souvent parlé ces dernières années, s’associant dans un parfait alliage avec la vanité de la société du spectacle dans toute sa quintessence, à l’état chimiquement pur.
Sur les chaînes d’info qui semblaient s’être subitement souvenues que nous étions en campagne électorale française et non en guerre russo-ukrainienne, comme par enchantement, l’on s’est mis à parler de ladite campagne, afin d’honorer comme il se devait le président que ces mêmes médias avaient contribué à porter au pouvoir en 2017 en abreuvant les citoyens de l’affaire-éclair Fillon, quand le gigantesque scandale d’État McKinsey (sans doute un coup des illuminati complotistes du Sénat) est à peine abordé.

Sur ces chaînes et dans les principaux médias, vous ne trouverez pas mention de ces gradins non remplis à l’Arena, de ces trouble-fêtes qui chantaient « Macron démission » ou autres oppositions, vous ne verrez pas ces appels qui ont circulé abondamment sur les réseaux par lesquels la Macronie a tenté d’appâter le chaland en promettant des récompenses à ceux qui viendraient au spectacle, ou leur communiquant dans le plus parfait ridicule la liste des chants à préparer en guise de programme politique dans un grand moment d’authenticité. Parmi ces chants d’ailleurs, vous ne verrez pas que Bella Ciao fut comprise comme étant la musique de la Casa de Papel et non en raison de sa longue histoire de Résistance et de luttes sociales, telle qu’elle fut d’ailleurs chantée dans tous les innombrables cortèges d’opposition qui ont émaillé ce quinquennat.

Au-delà de la quintessence du vide et du spectacle pur, cet événement représente également une sorte de summum de la gênance qui donne, par son ampleur, une idée assez précise de l’infini. Une ministre de la Défense tentant grotesquement de chauffer l’assemblée en évoquant les Rolling Stones, un autre représentant du gouvernement se livrant à des bouffonnades sur l’air de « Qui ne saute pas n’est pas Macron, cron » (oscours), une ministre égarée par là en robe de chambre, jouant sans doute le rôle de la Madelon et ayant visiblement oublié le reste de ses vêtements de ville au lavoir, bref, tout était gênant, la liste ici n’étant pas exhaustive.
Le discours en lui-même était interminable, de bric et de broc, mélangeant tout, racontant n’importe quoi, comme si la candidat avait perdu un pari et devait y fourrer tous les mots qu’il connaissait, grapillant des éléments de langage sans la moindre honte ici et là jusqu’à ceux de Philippe Poutou (leurs vies valent plus que tous les profits), piquant des morceaux de programme aux uns, aux autres, sans queue ni tête, présentant son propre bilan sans la moindre contradiction dialectique mais avec une manifeste auto-satisfaction qui faisait honte, promettant tout et n’importe quoi, se présentant également comme le candidat de la santé et des soignants, de la justice sociale (les éborgnés, les réprouvés, les emmerdés, les mis au ban de la République auront apprécié), faisant des phrases creuses ponctuées de clins d’yeux embarrassants, plongeant tout spectateur normal dans une honte encore plus grande par un moment de faux pathos à l’américaine en évoquant sans pudeur sa femme dont on n’a rien à faire, parsemant cet indigeste pudding avec des slogans dignes d’un mauvais PowerPoint à la McKinsey dont, d’ailleurs, l’on parla dans un incompréhensible dialecte dépourvu de toute logique.

Bref, ce spectacle ne fut rien d’autre que le spectacle du macronisme à l’état pur : du fake, du vide, des spectateurs pour la plupart incapables de narrer le moindre élément de programme si ce n’est celui d’être du côté du manche et dans le brouhaha d’un réformisme écervelé érigé en mantra, de la fausse émotion, de l’absence de débat de fond, un sorte de sous-convention américaine avec du bruit, de l’agitation, et rien dedans.
Derrière toute cette esbroufe toutefois, derrière ce vide communicationnel, il convient de ne pas oublier la violence bien concrète de ces 5 années, le mépris, la haine attisée contre des parties entières de la société française, par ailleurs complaisamment montées les unes contre les autres, les écarts de conduite, les rabaissements de la fonction et de la nation, l’insécurité endémique, les escamotages incessants de souveraineté nationale, la quasi-abolition des contre-pouvoirs et des corps intermédiaires (dont d’ailleurs l’affaire dite McKinsey est un des symptômes), la liquidation par prédation du pays vendu à la découpe.
En ce sens, pour raté et lunaire qu’il fût, ce spectacle azimuté et azimutant ne doit rien faire oublier de ce dont il conviendrait désormais de se libérer et qui fut le pire mandat présidentiel de la Ve République.

Il appartient désormais aux citoyens de mettre fin à cette déchéance à la fois politique, intellectuelle, morale mais on comprend aussi, à voir pareil spectacle, que, pour beaucoup, le vide habité par le seul attrait des paillettes, du pouvoir, de l’arrogance et de la niaiserie peut tout à fait tenir lieu de programme.

Post de Anne-Sophie Chazaud


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft