Ma maîtresse m’a trompé

mercredi 1er avril 2020, par Jean-Pierre Groland.

P.-S.

Et pour celles et ceux qui l’aurait oublié, voici le début

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté


3 Messages

  • Ma maîtresse m’a trompé Le 2 avril à 11:25, par Tara Taggle

    Tout est question de
    savoir jouir du
    con finement

    Répondre à ce message

  • Ma maîtresse m’a trompé Le 1er avril à 17:15, par Tara Taggle

    merci pour la suite -trop peu connue- du poème (bien qu’il soit de notoriété publique que ladite rose était une licence poétique courante à l’époque pour désigner le sexe féminin ; certaines chansons de cour frôlent d’ailleurs souvent le licencieux -le tout étant tout de même destiné à un public adulte, l’âge adulte débutant à l’époque à 15 ans)...
    et si j’ai bonne mémoire, ce poème de Ronsard n’est enseigné qu’à partir du collège...

    alors qu’il est des exemples de ’tromperie’ des plus candides beaucoup plus révoltants : que dire par exemple du célèbre, « il court, il court, le furet », cette chanson populaire que l’on apprend aux enfants de maternelle (qui bien que fréquentant les ministres du culte ne maîtrisent pas encore tout à fait l’art du contrepet) ?

    Répondre à ce message

    • Ma maîtresse m’a trompé Le 2 avril à 10:11, par Ah l’art et crée !

      Chère Tara Taggle :

      Quoi ?
      De mieux en mieux !
      La rose, la sève, le bouton,
      tout ça c’était des métaphores !

      Moi dont l’ âme d’enfant
      buvant les paroles pédagogues
      « la beauté est fugace, tout fâne,
      carpe diem, sic transit gloria mundi
      et tout le bataclan »
      me disait : ils sont balaises ces adultes
      pour comprendre en vingt vers
      toutes ces sortes de choses !

      Escroquerie !
      Ils connaissaient la suite !
      Et même parait-il
      sans être complotiste
      ce furet qui court un peu partout
      ne serait pas bien net
      Qui du furet
      le fin mot nous dira ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft