Livre sur la révolution anti-industrielle - anti-technologie

La solution ne proviendra pas d’un supplément de connaissances scientifiques, d’un supplément de techniques

lundi 9 novembre 2020, par Les Indiens du Futur.

CONTRE LESASTRE DE LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE

À lire : ‘La Société industrielle et son avenir’, publié aux éditions de l’Encyclopédie des Nuisances (et ailleurs). Aussi : on finalise la traduction de son livre ‘Anti-Tech Revolution : Why and How’, qu’on publiera l’an prochain aux éditions Libre, a priori sous le titre ‘Révolution anti-technologie : comment et pourquoi’.
Tandis qu’on entre dans une nouvelle phase du technocapitalisme (et peut-être même dans une nouvelle ère géologique, le covidocène, vu les quantités de masques qui sont disséminées partout sur Terre, polluant partout), qu’on franchit de nouveaux seuils dans l’insupportable, dans le ridicule, dans l’absurde, dans l’inique, les thèses de Theodore Kaczynski ne cessent de se voir confirmer, toujours plus.

(Un autre mathématicien, à l’instar de Kaczynski, mais encore plus célèbre que lui dans le milieu scientifique, mondialement considéré comme un génie extraordinaire, avait perçu et dénoncé en son temps le désastre que constitue la civilisation industrielle, et s’était lui aussi fait ermite : Alexandre Grothendieck. Il était français. Dans les années qui suivent 1968, il fonde Survivre et vivre, une revue et un mouvement de scientifiques critiques du développement technoscientifique, de la civilisation industrielle. On retrouve une sélection de leurs écrits dans le livre ‘Survivre et vivre : critique de la science, naissance de l’écologie’, coordonné par Céline Pessis, publié à L’Echappée.)

(post de Nicolas Casaux + VIDEO)

La solution ne proviendra pas d’un supplément de connaissances scientifiques, d’un supplément de techniques
source : la Dépêche.fr

« Au début, nous pensions qu’avec des connaissances scientifiques, en les mettant à la disposition de suffisamment de monde, on arriverait à mieux appréhender une solution des problèmes qui se posent. Nous sommes revenus de cette illusion. Nous pensons maintenant que la solution ne proviendra pas d’un supplément de connaissances scientifiques, d’un supplément de techniques, mais qu’elle proviendra d’un changement de civilisation. » Mort en novembre 2014, Alexandre Grothendieck était considéré, par nombre de ses pairs, comme le plus grand mathématicien du XXe siècle.

Puis, l’été 1970, il découvre les mouvements de scientifiques nord-américains en lutte contre le complexe scientifico-militaro-industriel. Sur un modèle proche, il fonde le mouvement Survivre qui se donne comme objectifs de dégager la recherche de ses liens avec l’armée et de lutter pour la survie de l’espèce humaine, menacée par la puissance de destruction des technosciences.

- SUITE sur Allons-nous continuer la recherche scientifique ?, par Alexandre Grothendieck

P.-S.

- En moins virulent et moins radical :

  • Vous robotisez le monde ? Changez de métier ! - « Lettre aux humains qui veulent robotiser le monde — Merci de changer de métier » est composé de lettres ouvertes rédigées dans un style piquant, qui mêle la satire et l’analyse. Célia Izoard ouvre ici un dialogue avec les concepteurs des nouvelles technologies pour les interroger sur le sens de leur travail.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft