Les lois divines de la Mairie de Crest

Elections municipales 2020

vendredi 13 mars 2020, par chantal.

article ironique sur la candidature de Mr Mariton

LES LOIS DIVINES DE LA MAIRIE DE CREST

- Liberté excessivement raisonnée !

Avec un Maire de grande Droiture comme Mr Mariton, on ne s’attend pas à ce qu’il voit d’un bon œil toute création associative ou projet personnel qui ne soit pas en lien avec sa toute puissance ou son idéologie rigide. Des lieux conviviaux se créent malgré tout sur la commune par la force intellectuelle ou la volonté pratique de certain-es mais surtout par la volonté de personnes toujours plus nombreuses à pousser le mur des résistances municipales en restant sourds aux menaces et injonctions « maritonniènes ». Car Monsieur Mariton n’aime pas ce qui échappe à ses lois divines.

L’Hydre (bar associatif) en est un exemple parmi d’autres. C’est un bar sans personnel rémunéré, qui ne dispense aucune activité de profit et qui, plus est, s’est installé au pied de l’église, en plein cœur de ville. Mais l’Hydre serait-il devenu la Maison d’un Peuple mal habillé, qui chante et qui fait du bruit, qui clame de la poésie, du slam ou des slogans libertaires, pire même, un peuple qui sent mauvais ? Et là, Monsieur Mariton voit rouge. Interdit de terrasse, interdit de décor, interdit de dépassement sur la rue, interdit de culture… C’est quand même beaucoup pour un petit lieu qui abrite en son sein pas moins d’une cinquantaine de groupes et qui diffuse moult informations y compris le journal « Ricochets » concurrent direct du bulletin municipal.

Quel autre lieu que l’Hydre à Crest peut offrir à ses habitants la possibilité de rencontres, d’échanges, de libre pensée ? Pourquoi Mr Mariton et ses vassaux s’acharnent ainsi à vouloir détruire ou museler toute liberté d’entreprendre, de penser, de revendiquer, de partager ou d’exprimer ? C’est à l’Hydre que chacune et chacun peut pousser la porte en étant certain d’être accueilli quelque soient ses idées, ses intentions, ses désirs et sa réalité personnelle. Bref, l’Hydre est la Maison du Peuple et la loi dictatoriale de la mairie de Crest n’y changera rien.

Mr Lemercier (encore lui) et Mr Guilloud tous deux de la liste à droite de la droite et de la pensée divine crestoise proposent un mouvement éco-dynamique. On vous l’avait dit, ils mettront de l’éco, de la dynamique, du futur, du climat, de la faune et de la flore partout… Mais voilà qu’un autre « rigolo » fait son apparition avec une superbe aquarelle de la place des Moulins. Toujours pas de trottoirs, des jeux d’eau ? Hou là là ! Surtout des parkings et de jeunes arbres qui ne donnent pas d’ombre, une esplanade en plein cagnard ? Et qui voudrait nous faire croire que le premier de cordée Mariton va se lancer dans un tel projet sans y associer les riverains ? Car, malgré vos efforts messieurs, pour sa seigneurie vous n’êtes que des vassaux et Mariton ne dépensera jamais un sou pour embellir sa ville. A part vous, personne ne se laisse prendre à son jeu des promesses.

Au cas où vous ne l’auriez toujours pas compris, ce que le peuple Crestois veut, c’est de l’ombre et une vraie végétalisation du centre ville, pas une esplanade sur le modèle de la place de la République de Lyon. Pire même, oseriez-vous couper ces superbes platanes de la place des Moulins pour vendre le bois au plus offrant ? On sent bien que ça vous démange !

Notre petit collectif des quartiers a refait le tour de Crest par les ruelles et les rues cabossées pour en relever l’évolution. Nous remarquons ainsi que la rue Bouvat qui était déjà cabossée, est littéralement défoncée à deux endroits. Elle est désormais dangereuse pour les cyclistes.

D’autres problèmes existent et dont aucun représentant de la mairie ne parle. Les odeurs d’égouts en centre ville et au quartier Lamartine par exemple. Ce même quartier (éco-quartier), neuf de quelques années seulement, bourré de malfaçons à l’intérieur des habitations et à l’extérieur : malfaçons des portes des garages, containers obstruant la visibilité à la sortie des garages, pannes d’ascenseurs jusqu’aux toitures défoncées. Mais de qui se moque-t-on ? Les logements sociaux n’ont jamais été la priorité de Mr Mariton. Même si subitement, notre Maire se met à promettre par courrier personnel d’intervenir auprès des HLM pour refaire le sol de la chambre de madame Machin ou le plafond de la famille Bidule… Cela s’appelle du clientélisme. Est-ce bien judicieux quand les locataires réclament ces améliorations depuis de nombreuses années sans réponse ?

Hello ! Y’aura-t-il encore un guignol maritonnien qui nous jouera de l’écologie et du climat sur l’air du boléro de Ravel ?

Collectif citoyen des quartiers : Jules, Mo, Nadia, Michèle, Ramsès, Zigodon, Pétronille et des brouettes


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft