Les USA s’embrasent - la France prépare l’été sous un régime policier autoritaire accru

Ici aussi on ne peut plus respirer, jusqu’à l’asphysxie complète ?, jusqu’à la sousvie sous respirateur artificiel ?

samedi 30 mai 2020, par Auteurs divers.

# ET L’AMERIQUE S’EMBRASE

Depuis 4 jours, les Etats-Unis s’embrasent !
Suite au meurtre de George Floyd, un noir américain, par un policier suprémaciste blanc (les posts sur son profil facebook personnel, posant avec une casquette « make america white again », le prouvent) ayant appuyé avon son genou pendant 9 minutes sur le cou de George, l’Amérique brûle de rage.

Les USA s’embrasent - la France prépare l’été sous un régime policier autoritaire accru
aux USA, suite à l’assassinat d’un homme noir par la police à Minnéapolis

Hier il s’agissait du 4e jour. Essayons de faire un léger récapitulatif de la situations :

A MINNEAPOLIS :

Le commissariat où officiait Derek Chauvin (le policier tueur) a été incendié par les manifestants, après avoir été entièrement tagué et détruit.
Derek Chauvin a été arrêté et mis en examen pour homicide involontaire. C’est une demi-victoire. Victoire, car jamais un policier n’avait été arrêté en 3 jours suite à un meurtre raciste.
Mais demi-victoire, car ses 3 autres collègues ne sont pas poursuivis pour le moment, car il est accusé d’homicide involontaire et non volontaire. Alors que les images sont à la fois terribles et édifiantes.
Mais les émeutiers ont d’ores et déjà obtenu plus que toutes les luttes précédentes en matière de meurtres policiers depuis 1968. C’est dire s’ils ont le trouillomètre qui s’agite.

https://www.youtube.com/watch?v=5ylmM1RXKUw&feature=share

Plusieurs commissariats ont été abandonnés et attaqués. L’etat d’urgence a été mis en place, un couvre feu à partir de 20, la Garde Nationale (volontaires réservistes, force militaire, intervenant parfois dans du maintien de l’ordre en cas d’extrême urgence) a été mobilisée et quadrille des quartiers entiers de la ville. Pour autant, ni le couvre feu, ni la garde nationale n’ont empêché des milliers de personnes de manifester à nouveau, encercler le commissariat numéro 5, et virer parfois la garde nationale de ses rues.
Les pillages sont massifs, les incendies aussi et les manifestations sont de plus en plus fournies. Mais les pillards disent « l’amérique vole les noirs américains depuis 400 ans, l’amérique nous vole chaque année, elle nous vole aussi les corps de nos frères, il est temps de se défendre ». On voit apparaître des citations de Marx tagguées sur les murs.
Un journaliste noir de CNN a été arrêté pendant son direct puis relâché.

Ici aussi on ne peut plus respirer, jusqu’à l’asphysxie complète ?, jusqu’à la sousvie sous respirateur artificielle ?

AILLEURS AUX USA :

La colère s’étend :
⚫ A Atlanta, le siège de CNN et toutes les voitures de police autour attaqués, avec une voiture de police en feu et un véhicule de transport de prisonniers totalement détruits, après une manif de plusieurs milliers de personnes
- A New-York, une grosse manifestation partie de Brooklyn s’est transformée en bagarre générale avec la police dans l’après midi. Dans la nuit, le commissariat n°88 a été envahi par les manifestants, qui ont brûlé des voitures de police.
La vidéo d’un manifestant à NYC frappé par une portière d’une voiture de police ouverte volontairement alors qu’elle accélérait n’aura certainement pas calmé les esprits.
Comme dans d’autres endroits du pays, la police a réquisitionné des bus pour embarquer les prisonniers et des chauffeurs refusent de conduire.
⚫ A Portland, Le Palais de justice a été attaqué, récupéré, vandalisé puis brûlé.
⚫ A Louisville, il y a eu de nombreux blessés dans les affrontements, des voitures de police en feu et une fusillade. La situation y est particulièrement tendue car les manifestants y réclament justice pour Breonna Taylor, tuée par la police dans son appartement en mars dans cette ville.
⚫ En Ohio, la présidence de l’Etat d’Ohio a été attaquée par les manifestants, vitres brisées, jets de projectiles, vandalisme, sabotage ...
⚫ A Colombus, en Ohio, la police a gazé un sitting pacifique, ce qui n’a pas pour vertu de calmer le jeu.
⚫ A Washington, bataille rangée avec la police devant la Maison-Blanche, barrières arrachées, bâtiments officiels taggués, les services secrets et la sécurité du président ont du faire du maintien de l’ordre.
⚫ A Houston, la police a violemment attaqué le cortège qui a fait preuve de solidarité et de combativité.
⚫ A San José, les blocages de route se sont trasformés en bataille avec la police.
⚫ A Oakland, les émeutiers ont récupéré un engin de chantier, et s’amusent avec tout en repoussant la police et multipliant les barricades en feu. Ca nous rappelle quelque chose, coucou Griveaux. La Chase Bank a été incendiée. Les autoréductions concernent même les concessionnaires automobiles.
⚫ A Detroit, une voiture a foncé dans la foule et ouvert le feu, il y aurait un mort chez les manifestants. Il avait 19 ans.
⚫ A Los Angeles aussi, manifestations, blocages de routes, barricades et affrontements. Un policier a tenté une arrestation au milieu de la foule et s’est fait bien malmener par la foule en colère. Il a du quitter la scène sous les coups.
⚫ A Denver, l’autoroute a été bloqué pendant plusieurs heures.
⚫ A Richmond, des voitures de police en feu.

Des manifestations de solidarité ont eu lieu devant des consulats américains ailleurs dans le monde.

Les USA s’embrasent - la France prépare l’été sous un régime policier autoritaire accru

CE QUE CELA NOUS ENSEIGNE :

Les mécanismes du racisme et de la violence policière sont les mêmes en France et aux USA.
Le mouvement Black Lives Matter a profondément fédéré une solidarité populaire de quartier et un réseau dans tout le pays.
Il y a une masse de travailleurs pauvres, de précaires, et de chômeurs, prêts à s’engager dans de l’action révolutionnaire ou radicale dans la rue près de chez eux, qui ne font ni partie de la gauche activiste classique, ni ne sont happés dans le populisme de Trump.
Ces révoltes ne sont pas maîtrisées, organisées, dirigées, encadrées par des activistes, des ONG, des partis, des syndicats... et elle se propagent comme une traînée de poudre. Probablement parce qu’elles n’ont pu être étouffées par les cadres traditionnels ou la gauche bureaucratique.
Il s’agit d’une expression organique du prolétariat contre le racisme, la suprématie blanche, mais aussi contre toutes les réalités de la classe ouvrière et de la jeunesse dans la civilisation capitaliste.
Et cela, alors que des grèves sauvages se multiplient et qu’elles ont été capables de constituer leur propre pouvoir face aux syndicats alignés ou réformistes.
Ce monde n’a offert à cette jeunesse et à ces gens que de la police, des prisons, des oléoducs, du productivisme, de la pollution, des jobs pourris, mal payés, et des mêmes de Pepe The Frog ou des discours racistes sur les réseaux sociaux. Ils ont décidé d’y foutre le feu. Littéralement.
Il y a eu beaucoup d’arrestations cette nuit. Les gens vont avoir besoin d’argent. Les choses se calmeront peut être un peu dans la rue, à force de répression, ou peut-être pas.

Peu importe, l’organisation collective et quotidienne est en train de prendre un autre tour avec des cantines populaires, des caisses de solidarité, des espaces « street medics », des grèves de loyer, des comités de surveillance de la police, des grèves sauvages, des batailles internes dans les syndicats ...

L’été va être très chaud.

(un post de Sabordons le G20)

Paris / Minneapolis, mêmes pratiques policières meutrières, même politique sécuritaire et raciste structurelle

P.-S.

NOTES

En fRance aussi, on peut de moins en moins respirer, ici aussi des personnes des quartiers populaires, des militants et autres sont tués ou tabassés.
Ici dans cette démocrature des hélicoptères et des drones sillonnent les rues et les campagnes, les flics sont partout et font la loi comme la milice qu’ils sont, les manifs sont interdites, les pratiques dictatoriales et d’extrême droite s’étendent, le traçage numérique se met en place, les inégalités sociales structurelles s’aggravent, des lois peuvent censurer internet, les gendarmes peuvent ficher les opinions politiques et défendre l’agro-industrie via DEMETER, l’autoritarisme liberticide s’étend chez les flics et ailleurs, porté, couvert et encouragé par les gouvernements oligarchiques et les lobbys capitalistes.
La seule chaleur de l’été sera celle de la canicule ?

Tout ça sera noyé dans l’alcool de la réouverture des bars, dans les plages au soleil et les concerts cet été, dans la survie individualisée sur fond de chômage et de précarité cet automne, avec en arrière plan la destruction de la planète vivante et du climat qui s’accélère, ou une étincelle, une goutte d’eau ou de sang dans le vase sombre entraînera bientôt un embrasement général ici aussi ?


4 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft