Le régime macroniste confirme sa guerre totale contre la population française

L’Etat-capitalisme poursuit ses propres fins, dans ce cadre nous ne sommes que des moyens

lundi 7 novembre 2022, par Camille Pierrette.

Au delà de la guerre totale menée d’un côté par le régime en place et de l’autre la nécessité d’assurer notre survie à court terme, c’est quoi les perspectives ?

Le régime macroniste confirme sa guerre totale contre la population française
Tandis que la guerre totale contre les mondes vivants continue, sans véritable résistance

📺 MACRON ANNONCE LA GUERRE TOTALE

Destruction des retraites, baisse des salaires, 49-3, casse du droit des étrangers…

Macron est possédé. Est-ce par l’esprit de Milton Friedman ? Celui de Pinochet ? Ou par la poudre de perlimpinpin de ses amis traders ? Aucune idée, mais en pleine crise écologique, militaire et sociale, sa priorité absolue est de faire souffrir au maximum les classes populaires du pays qu’il dirige. Mercredi 26 octobre, Macron a détaillé un programme sadique à la télévision, un programme de guerre : casse des retraites, aucune mesure face à l’inflation, précarité, stigmatisation des étrangers. Un non-sens total en pleine crise sociale et écologique, même du point de vue économique. Ce qu’il faut retenir :

🔴 SALAIRES
Alors que les prix explosent et que des millions de travailleurs et travailleuses ne peuvent plus payer de carburant ou faire leurs courses de nourriture correctement, Macron a déclaré vouloir « défendre la France du travail et du mérite ». Mais il n’a fait aucune annonce en ce sens, à part taper sur les « assistés » et dire que les aides sont « démagos ». On a compris, le discours sur la « valeur travail » ne sert qu’à opposer les chômeurs aux travailleurs, sans aider ni les uns ni les autres.

🔴 INFLATION
Le président a répété qu’il refusait d’indexer les salaires sur l’inflation. Qu’est-ce que ça veut dire ? En France, jusqu’en 1983, si les prix augmentaient, alors les salaires aussi. C’est une mesure de bon sens élémentaire, si vous gagnez 1300 euros mais que le prix de la nourriture de base augmente de 15%, vous perdez en réalité 15% de votre salaire, quasiment 200 balles. C’est ce qui se passe cette année : concrètement, les salaires baissent ! En France, une « échelle mobile des salaires » indexées sur les prix existait, c’est le Parti Socialiste qui l’a supprimée au moment du « tournant de la rigueur » des années 1980, quand la gauche s’est convertie au néolibéralisme.
Mais l’indexation des salaires sur les prix existe toujours en Belgique par exemple. Et 87% des Français sont pour cette mesure. Alors pourquoi pas en France ? Pour appauvrir les plus pauvres ? Dans le même temps, Macron a osé affirmer que « le blocage des prix va tout désorganiser ». C’est vrai que l’explosion du prix des pâtes, du riz ou du lait ces derniers mois à cause de la spéculation boursière est très rationnelle et organisée...

🔴 RETRAITES
Emmanuel Macron confirme un report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 65 ans. Une provocation absolue, alors que l’urgence est au contraire de réduire le temps de travail et de réinventer les emplois, pour faire face à la combinaison des crises sociales et climatiques. Limiter le temps de travail permettrait de créer des emplois, même selon la logique libérale qui considère que les gains de productivité permettent de se dégager du temps libre. Dans le logiciel macroniste, pas de temps libre mais du chômage pour faire pression vers le bas sur les salaires et permettre aux grosses boîtes de faire encore plus de profits.
Le gouvernement veut passer en force sa casse des retraites pour qu’elle rentre en application dès 2023. Autant dire que les prochains mois vont être mouvementés. Pour rappel l’espérance de vie en bonne santé en France est de 63 ans. C’est à dire qu’en moyenne, les gens sont encore en santé correcte jusqu’à cet âge. Et encore, ceci n’est qu’une moyenne, les classes laborieuses sont évidemment bien plus usées et meurent plus jeunes que les cadres et les chefs d’entreprises. Bosser au-delà de la bonne santé, cela veut dire se tuer à la tâche. Littéralement.

🔴 IMMIGRATION
Pour faire passer son programme néolibéral toxique, Macron a fait du Le Pen. Technique classique : « Nous avons eu trop d’arrivées d’étrangers » a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « nous avons des procédures trop longues, et on a énormément de mal à les renvoyer ». La justice, les droits fondamentaux, toutes ces bêtises, c’est vraiment pénible, surtout quand les étrangers en bénéficient. C’est mot pour mot le discours de l’extrême droite. Macron a donc promis un « grand débat à l’Assemblée » sur l’immigration et une « réforme en profondeur nos règles, nos lois, pour simplifier les procédures » dès le premier semestre 2023. On peut craindre le pire pour le droit des exilé-es. Pour rappel, en 2019 dans le journal d’extrême droite Valeurs Actuelles, Macron avait dit qu’il voulait exécuter à 100% les Obligations de Quitter le Territoire. Cela veut dire des centaines de milliers d’arrestations, de mises en rétention, d’expulsions. Ce jeudi matin, Darmanin enfonce le clou sur France Inter : « Notre droit est trop complexe […] quand vous faites des recours, vous ne pouvez pas expulser la personne. »

🔴 STIGMATISATION
« À Paris, la moitié au moins des faits de délinquance vient de personnes qui sont des étrangers », a affirmé Emmanuel Macron. Justement, les chiffres clé de la délinquance viennent d’être publié par le Ministère de la justice. Le rapport donne des chiffres : 89% de taux de réponse pénale, 84% des personnes condamnées sont françaises et 114% de taux de surpopulation carcérale. Mais de ce rapport de sa propre administration, Macron n’en a pas parlé.

🔴 49-3
Macron a aussi dénoncé « le cynisme et le désordre » de la NUPES avec la motion de censure votée par le RN. Un comble, alors qu’il reprend les mots et les pratiques de l’extrême droite depuis des années et qu’il vient d’aller saluer, en premier, la néofasciste Meloni en Italie. Un clown. Du reste, le soir même, la Première Ministre déclenchait le 49.3 au Parlement pour se passer du vote des députés. La troisième procédure autoritaire en moins d’une semaine. Et que dire de l’annonce de dissolution du Bloc Lorrain, un groupe antifasciste et solidaire, alors que des groupes d’extrême droite multiplient les actions violentes ?

🔴 Macron est donc en guerre totale, il veut nous faire mal. Face à un système d’une extrême perversité, et alors que tout le monde voit bien qu’on fonce dans le mur, la colère monte même selon les instituts de sondage. 94% des Français déclarent être mécontents ou en colère selon une étude de l’IPSOS. Seuls 6% des Français estiment être satisfaits et apaisés. La colère est le sentiment à la mode de l’automne 2022. Mais être en colère ne suffit pas, il faut agir.

(post de Contre Attaque)

On pourrait ajouter l’empilement des lois policières et sécuritaires, la relance folle du nucléaire, le soutien sans faille à l’agro-industrie-technologique et ses ravages, la répression toujours aggravée...

Un post de 2018

Le Yémen meurt de faim et de soif sous les bombes (notamment françaises ...) de son "puissant" voisin
La déforestation (on détruit en quelques heures ce qui a mis des centaines d’années à se construire ) et le massacre des plus que symboliques orang-outang continuent , sous la complicité de la France qui favorise l’huile de palme dans ses carburants
Les pôles fondent, le climat devient chaotique comme une toupie en bout de course, et la France qui aurait pu (du ?) être le moteur, un chef de file des Accords de Paris, n’est pas foutue dé montrer l’exemple ...
Et le 17 novembre on va descendre en masse dans les rues juste pour dire qu’on ne veut pas subir une contrainte sur le prix des carburants ? Juste pour ça ?
Y aurait pas moyen de poser des contraintes sur le gouvernement pour qu’il respecte ses engagements et aménage la descente énergétique en cours ? Qu’il montre l’exemple ?

- Toujours 800 millions de personnes qui crèvent la dalle sur cette planète.
- On apprend aujourd’hui (mais ce n’est pas vraiment une surprise) que 60% des mammifères, oiseaux, poissons et reptiles ont été éradiqués par la civilisation industrielle depuis 1970.
- Enfin, une publication scientifique très importante paraissait en juin dernier pour nous avertir que, si nous continuons ainsi, le système Terre connaîtra - à cause des fameuses boucles de rétroaction - un emballement irréversible et incontrôlable vers un nouveau point d’équilibre (en gros que c’est la merde et qu’on est incapable d’anticiper quoi que ce soit parce que c’est bien trop complexe, rapide et inédit).
Mais il semblerait que toutes ces informations ne soient pas aussi importantes que le prix de l’essence qu’on met dans nos bagnoles.

(un post FB)

L’Etat-capitalisme poursuit ses propres fins, dans ce cadre nous ne sommes que des moyens
Une des constructions démentes, en cours, de la mégamachine et de ses travailleurs obéissants

Depuis 2018, ces faits se sont aggravés.

En 2022, on est toujours les pions et les jouets de l’Etat-Capitalisme, de simples rouages fabriqués sans pouvoirs et impuissants, ...sauf quand on se révolte pour de bon.

On est en 2022, le réchauffement climatique s’accélère, la destruction des mondes vivants aussi, l’autoritarisme et la centralisation du système s’accentuent, et hélas on ne voit que des grèves plus ou moins sectorielles, des grèves centrées sur les augmentations de salaires et éventuellement les conditions de travail.
Du côté des syndiqués et des syndicats, toujours pas (ou très peu) de critique du système techno-capitaliste, toujours pas de volonté de le démanteler, il s’agit juste d’y trouver une meilleure place, plus au chaud.
Il s’agit de continuer ce système suicidaire et destructeur, même ses secteurs les plus ouvertement néfastes (Total, pétrochimie, aviation, automobile, numérique...), ...mais avec une moins mauvaise répartition des « richesses » qu’il produit. Youpi !
Hyper inspirant et motivant comme objectif, très innovant et émancipateur.

Aucun secteur économique, aucun lobby, aucune corporation, aucune entreprise, aucun individu (à part quelques déserteurs) qu’il soit salarié, patron ou indépendant, aucun élu des partis dominants (quel que soit son bord politique) ne veut lâcher quoi que ce soit du système techno-industriel en place. Ils veulent à tout prix la continuation de la mégamachine qui nous « nourrit », la continuation de chacun de ses mécanismes (et le capitalisme a besoin de tous les secteurs, et cherche non-stop de nouveaux secteurs rentables), même si cette mégamachine nous tue et rend la planète invivable.
Ils préfèrent rêver avec les dirigeants hallucinés à une mégamachine « propre » et « éthique », LOL.

Les solutions ?
La grève générale insurectionnelle, la grève partout, l’insurrection, le blocage des flux, l’autonomie collective locale et assurer sa propre subsistance, la culture de résistance, la démocratie directe d’abord locale, le basculement révolutionnaire...
Mais ça n’intéresse que très très peu de monde.
Le déni, la résignation, les aménagements et réformes, le cynisme, la peur, les conformismes, le « chacun pour soi »... dominent largement.
Donc le carnage continue.
Aux chocs des ruptures radicales salvatrices la multitude « préfère » (propagande officielle, ignorance plus ou moins volontaire et auto-soumission volontaire se renforcent mutuellement) donc l’attentisme et les récurrentes promesses impossibles et indésirables du techno-monde administré, donc « préfère » les brutales catastrophes et pénuries subies et croissantes, avec toutes les morts et souffrances qui vont avec.
Jusqu’au bout ?


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft