Le ministère de la propagande en action

Les dessous de la lecture de la lettre de Jaures aux enseignants

lundi 2 novembre 2020, par Yan Aki.

Ce lundi matin avait lieu un temps d’hommage à Samuel Paty dans tous les établissements de France. Un hommage organisé par le ministère de l’éducation nationale, sans concertation et maintes fois chamboulés au grand dam des équipes pédagogiques locales qui ne savaient plus sur quel pied danser... Mais passons...

Ce qui a retenu mon attention ce matin concerne la lecture de la lettre de Jean Jaures imposée aux enseignant.e.s. En effet, quelle n’a pas été ma surprise puis mon indignation et ma colère d’apprendre que le texte proposée sur le site euduscolde l’éducation nationale n’était pas identique au texte d’origine !
En effet, dans la version un paragraphe a été supprimé(1) et une partie de la lettre a carrément été modifié. Il s’agit du passage « fierté alliée à la tendresse », mentionnée par Jean Jaurès pour expliquer la « grandeur » de l’enseignant, s’est transformée en « fermeté alliée à la tendresse ».

Nous voila donc avec un flagrant délit de tromperie et de falsification à l’échelle d’un ministère. Un de plus dirons certain.e.s... J’en appelle à tou.te.s, parents, enseignant.e.s pour réagir à cette mascarade loin d’être anodine à mon sens.

A noter que suite à la médiatisation sur France Inter notamment de la manipulation, le site référençant les textes a été modifié ce matin vers 10h en mettant le texte d’origine en ligne... une mise à jour dont n’ont pas pu bénéficier les enseignant.e.s, dans leur classe à ce moment là. Un rétropédalage qui je l’espère ne trompera personne...

(1) « J’en veux mortellement à ce certificat d’études primaires qui exagère encore ce vice secret des programmes. Quel système déplorable nous avons en France avec ces examens à tous les degrés qui suppriment l’initiative du maître et aussi la bonne foi de l’enseignement en sacrifiant la réalité à l’apparence ! Mon inspection serait bientôt faite dans une école. Je ferais lire les écoliers, et c’est là-dessus seulement que je jugerais le maître. »

et pour compléter cet article : Lire l’article de libération Hommage à Samuel Paty : l’étrange tripatouillage de la lettre de Jean Jaurès


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft