Le capitalisme et son monde tue les paysans

Sortir du monde marchand et industriel, pour les paysans, pour l’humanité, pour le vivant

jeudi 10 septembre 2020, par Camille Pierrette.

Plusieurs articles sur la question dramatique et très importante des paysans :

- La détresse paysanne dans un monde agricole qui dégringole - Le monde paysan souffre d’un système économique qui broie le quotidien des hommes et des femmes. Dans ce milieu dur au mal et taiseux, comment parler des difficultés ? Et comment montrer la réalité tragique des suicides ? La photographe Karoll Petit l’a tenté par l’image durant plusieurs années d’enquête. Un reportage saisissant.

Le capitalisme et son monde tue les paysans
Photo de Reporterre


Le productivisme, la concurrence, la concentration, la technocratie, la froideur et la violence de lobbies font que les paysans sont laminés et détruits systématiquement. Ce n’est pas un hasard ni un dysfonctionnement, c’est le résultat logique des dogmes capitalistes, de ses structures néfastes irréformables et des choix politiques délibérés et réitérés des gouvernements.

Si certains agriculteurs se sont laissés entraînés par la folie des grandeurs, le machinisme et l’espoir d’un labeur moins pénible, c’est bien l’Etat et le système industriel capitaliste qui les a poussés, maintenus et ensuite enfoncés dans cette impasse.

- Comme les autres agriculteurs, les petits paysans sont prisonniers des logiques capitalistes : saisonniers, pauvreté, heures sup, prix... - Réponse au ministre de l’agriculture : « il n’y aucun autre avenir possible pour notre sécurité alimentaire que de sortir du capitalisme »

Du fait des graves déréglements climatiques produits par la civilisation industrielle et capitaliste, les difficultés des paysans s’accroissent encore :
- À cause des sécheresses, les plantes absorbent moins de carbone - La sécheresse en Europe réduit l’absorption du carbone et le rendement des cultures, conclut une série de 17 études scientifiques publiées lundi 7 septembre dans un numéro spécial de la revue Philosophical Transactions B, et réalisées dans le cadre de l’infrastructure de recherche Icos (Système intégré d’observation du carbone). (...) les cultures ont enregistré leur niveau de rendement le plus bas depuis des décennies

Mais bien que minoritaires et illégitimes, les gouvernements, tous imbibés par l’idéologie capitaliste et son impasse suicidaire, prisonniers des lobbies marchands et industriels, ne pensent qu’à continuer par la force le modèle de pensée et les structures suicidaires qui produisent les désastres en série :
- Pour empêcher de telles épidémies, le complexe agro-industriel doit une fois pour toute être aboli - Au lieu de lutter contre les causes structurelles de telles pandémies, les gouvernement ne font que des mesures d’urgence

Au delà du constat terrible de la destruction planifiée du monde paysan par l’Etat et ses lobbies (banques, pesticideurs, fabriquants, marchands, grandes surfaces...) au profit de l’"agriculture" industrielle, voici des pistes solides pour construire autre chose :
- Du sacrifice de la paysannerie à son renouveau - souhaitable

- Et RDV le 19 septembre 2020 en Vallée de la Drôme : Fête paysanne de la confédération paysanne à la ferme du Petit Nid à Mirabel-et-Blacons
L’occasion de fêter et soutenir des paysans de la région.


4 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft