Le Captitalisme n’est pas une aiguille dans une botte de foin

Gestionnaires et traders à l’œuvre dans les domaines du soin et de la guérison

jeudi 15 avril 2021, par michel galy.

Abattre le Capitalisme ! Abattre le Capitalisme !! Répètent-ils à l’unisson en « sautant comme des cabris ».
Certes, certes, qui de sensible et d’inquiet pour ce qu’il reste d’humain dans l’humanité ne saurait adhérer à ce refrain asséné à l’envi ?
Reste, malgré tout , qu’on ne voit rien venir d’apparemment prometteur ou d’efficace dans l’application de ce programme : ni stratégie, ni même tactique.
Même résignés il nous reste encore, toutefois, la possibilité, le devoir, de rester vigilants.

Le Capitalisme dans sa dynamique folle, progresse dans son appropriation marchandisable de l’ensemble des activités sociales ; il le fait souvent brutalement, parfois subrepticement, en s’aidant de la duplicité du langage publicitaire et médiatique qui n’hésite pas à nous faire apparaître désirable ce qui est nocif.

Dans un premier temps, on pourrait se réjouir de ce que des substances autrefois illicites, suscitent à nouveau, l’intérêt de spécialistes de traitements psychiatriques qui ne sont pas loin de nous en promettre monts et merveilles . Le sort du cannabis récréatif semble réglé, mais aujourd’hui, on reparle aussi de « psychédéliques », de psilocybine, de mescaline, etc...qui, s’ils ne sont pas facilement accessibles pourront être remplacés par des produits de synthèse, la kétamine par exemple.
Et c’est bien là qu’il fut dresser l’oreille et affûter son esprit méfiant.

Le Captitalisme n’est pas une aiguille dans une botte de foin
Grand choix de pillules, naturelles ou de fabrication chimique

Le remplacement des thérapies présentielles (psychanalyses et autres) difficilement boursicotables, par des protocoles d’administration de substances » naturelles » ou industrielles va permettre à des groupes groupes capitalistes producteurs de ces molécules de s’en engraisser en même temps que l’appropriation de structures dédiées dans le cadre de séjours thérapeutiques (comme cela a déjà été fait pour les EHPAD) pourra en accentuer la rentabilité.

Certains ont d’ailleurs commencé à en construire la capitalisation boursière…

L’homme, corps et âme est mis à l’encan.

On démasque aisément le capitalisme, jamais rassasié, dorénavant à l’œuvre dans les domaines du soin et de la guérison ; Place aux gestionnaires et aux traders.

Gardons nous de donner le petit doigt au diable, et restons fidèles à une exigence de lucidité au-delà des premiers enthousiasmes, Amen.

Le Captitalisme n’est pas une aiguille dans une botte de foin
Culture industrielle de cannabis

1 Message

  • Le Captitalisme n’est pas une aiguille dans une botte de foin Le 18 avril à 17:51, par Lisie

    - Health Data Hub : du fantasme de l’intelligence artificielle à la privatisation de nos données de santé

    Projet central du « Plan national pour l’intelligence artificielle » (surnommé « AI for humanity« ), le « Health Data Hub » (HDH) est un projet visant à centraliser l’ensemble des données de santé de la population française. Il est prévu que le HDH regroupe, entre autres, les données de la médecine de ville, des pharmacies, du système hospitalier, des laboratoires de biologie médicale, du dossier médical partagé, de la médecine du travail, des EHPAD ou encore les données des programmes de séquençage de l’ADN.

    Le HDH se substitue à une structure existante, le Système National de Données de Santé, avec deux principales modifications : un large élargissement des données collectées et un accès facilité, en particulier pour le secteur privé (GAFAM, « medtechs », startup, assureurs…), à ces dernières. A noter que les décrets officialisant les critères de sélection des projets ayant accès aux données ne sont toujours pas parus. Son objectif est donc, via leur centralisation, de faciliter l’utilisation de nos données de santé par le plus grand nombre d’acteurs de manière à, selon ses promoteurs-rices, « faire de la France un pays leader de l’intelligence artificielle ».

    Ce projet, mené sans réelle concertation publique, est au centre de nombreuses controverses. Le choix du gouvernement de confier son hébergement à Microsoft, dans l’opacité la plus totale et malgré un avis particulièrement sévère de la CNIL, a soulevé de nombreuses protestations. Alors même que les critiques s’intensifiaient, le gouvernement a profité de l’état d’urgence sanitaire pour accélérer son développement, décision qui fut attaquée en justice par le collectif Interhop. Edward Snowden lui-même a pris position contre ce projet en dénonçant une capitulation du gouvernement devant « le cartel du Cloud ».
    (...)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft