Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ?

Nous avons déjà beaucoup marché sur des parcours vides de sens et d’enjeux, il est temps de se révolter

vendredi 12 juin 2020, par Auteurs divers.

Comme à Seattle, il est grand temps de renouer avec des modes d’actions, d’organisation, d’occupations et d’objectifs qui ressemblent à la Commune de Paris.
Car on sait bien que le Pouvoir et les capitalistes rient de bon coeur et continuent de plus belle leurs horreurs devant les manifs, les pétitions, les grèves épisodiques sectorielles et les happenings festifs.

Lançons la nouvelle commune de Paris ! Appel ouvert aux syndicats, Gilets jaunes, antiracistes, soignants, groupes autonomes et autres révolté∙e∙s - Profitons de la dynamique des forces sociales qui vont rentrer en action pour construire un événement politique apte à faire vaciller le gouvernement et sa politique mortifère, un événement capable de poser les fondations d’une nouvelle société.

Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ?
Nous avons déjà beaucoup marché sur des parcours vides de sens et d’enjeux, il est temps de se révolter

Cet appel a été lancé pour Paris, mais rien n’interdit de s’en saisir dans d’innombrables autres lieux en France et ailleurs ?

Remarquons qu’aux USA, ce sont surtout les énormes émeutes et les incendies volontaires qui ont permis quelques changements conséquents (mise en accusation pour meutres des policiers, police dissoute à Minnéapolis, mouvement pour l’abolition de la police, exigence de démissions de certains maires, zone libre dans un quartier de Seattle...).
Sans forcément devoir faire la même chose ici, il est clair que les moyens d’actions autorisés et contrôlés par le régime ne mèneront à rien d’autre qu’à l’impuissance et donc à la déception.

- Extraits de l’article :
Le déconfinement sera certainement un moment clef, les forces sociales présentes dans la rue seront conséquentes. Elles proposent d’ores et déjà des rassemblements et manifestations. À n’en point douter la colère sera grande, car le mal a été important. Mais nous avons déjà beaucoup marché sur des parcours vides de sens et d’enjeux et nous savons que les marches sont pour ceux qui nous gouvernent une petite pluie insignifiante. Il est désormais temps d’aller plus loin, de ne plus s’indigner, mais de se révolter !

Crions-le ! Le néolibéralisme est coupable des forêts arrachées qui libèrent les virus, coupable d’un pays aux hôpitaux décharnés où l’on meurt faute de soins, coupable des marchés fous où le prix des produits de première nécessité s’envole, coupable de couvrir toujours plus une police zélée d’abrutissement qui abat sa répression, coupable de la crise économique qui vient et qui tuera d’une autre manière. Pour nos morts, pour les soignant.es épuisés, pour l’avenir : nous n’oublierons rien et nous lutterons jusqu’au bout. C’est un devoir, une nécessité.


4 Messages

  • Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ? Le 15 juin à 09:26, par mesange

    Le changement se fera d’abord en nous pour construire un nouveau monde, cela se fera : « pas de haine, pas de vengeance, pas de mensonge, pas de préjugés, pas d’exploitation de l’homme par l’homme, de cupidité, etc ».
    AVEC L’INTELLIGENCE DUUR !!!
    Créons des petites unités à la place de la masse

    A) Eclatement de la France en petites unités à taille humaine, décidant chacun de son mode de vie et de son fonctionnement.
    ) Mise en confédération de ces petites souverainetés indépendantes pour la mise en commun des services, institutions etc : « sécurité sociale, Armée, école de médecine, ponts et chaussée, etc »
    C) Dans chaque souveraineté française indépendante vote par référendum des règles de fonctionnement communes, des décisions importantes, etc .
    D) Dans chaque petite souveraineté française indépendantes abolition de la politique et gestion de chaque spécificité (éducation, mise au pot des moyens nécessaires (ex : impôts/ponts et routes) par des gérants et professionnels révocables etc ….

    A TOUS NOS MAUX DES SOLUTIONS EXISTENT

    Répondre à ce message

  • Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ? Le 13 juin à 15:50, par Auteur Divers

    SEATTLE : LA ZONE AUTONOME SANS POLICE

    - En Vidéo sur Cerveaux non Disponibles

    La CHAZ, pour Capitol Hill Autonome Zone est cet espace de 6 patés de maisons décrété comme zone libre par les manifestants qui s’en sont emparés après plusieurs jours d’affrontements avec la police.

    Quand les émeutes de Minneapolis, qui allaient ensuite se propager à d’autres villes, ont éclaté après la mort de George Floyd, le récit du capitalisme américain s’est réveillé avec une grosse gueule de bois. Voyant ses commissariats, ses banques et ses grandes surfaces ravagées par les flammes pendant que la population commençait déjà à auto-organiser la nourriture fraichement réquisitionnée. Les 50 Etats ont été touchés par des manifestations.

    La brèche ouverte est plus profonde qu’on ne le croit. Même si les démocrates ont certainement un coup de récupération à jouer dans cette histoire, force est de constater que l’abolition de la police ne figure dans aucun de leur programme.

    C’est la 1re fois qu’une révolte remet à ce point en cause le point central de la domination blanche et de l’Etat capitaliste : son système repressif.

    A Minneapolis comme à Seattle, la politique classique est dépassée et essaye de s’adapter en trouvant un compromis par une désescalade de la violence en désactivant partiellement sa police. En attendant c’est une vague d’auto-organisation qui s’empare de plusieurs villes et à Seattle les habitants de la CHAZ verraient bien le commissariat abandonné se transformer en « centre de justice de réparation » et commencent à lancer des appels à la grève générale.

    La force de la révolte a tellement secoué le pays que désormais des questions révolutionnaires font enfin irruption et se mettent en pratique sans attendre.

    Répondre à ce message

  • Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ? Le 12 juin à 19:57, par Marek BK

    et concrètement ?
    on appelle à la révolte sur ricochets et ça y est, on a lancé la révolution ?

    Répondre à ce message

    • Lançons la nouvelle Commune de Paris ! Et partout ailleurs ? Le 12 juin à 20:24, par Auteur Divers

      Oui c’est clair que lancer des appels ne créent pas de facto qq chose.
      Mais l’intérêt c’est de montrer le grand écart entre ce qui se fait réellement et ce qu’il faudrait un jour arriver à faire.
      Sinon, ça peut inciter des gens à se rencontrer et à s’organiser pour commencer à aller dans ce sens ?
      Et aussi peut-être stimuler d’éventuelles forces déjà existantes ? Pour qu’elles se sentent moins isolées, qu’elles se sentent portées et donc inviter à continuer à avancer ?

      Et puis en cas de révolte spontanée imprévue, ça peut donner des idées aux participant.e.s au cas où ils en manqueraient ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft