La véritable allocution du président Emmanuel Macron du 13 avril 2020 !

Le vrai discours de Macron, un retournement complet, version pirate censurée par le gouvernement d’intérim...

mardi 14 avril 2020, par Créations pirates.

Lundi 13 avril 2020 à 20H, le président Emmanuel Macron a prononcé un discours solennel à la télévision. Voici la véritable version de ce discours présidentiel, qui a été censurée par le gouvernement d’intérim.

https://youtu.be/UkXWojcPYT8

- Ne ratez surtout pas la dernière partie de cette vidéo exceptionnelle, vers 09min40 !  ;-)

- Voici la version texte de la vidéo :

Françaises, français, mes chers compatriotes,

Je m’adresse aujourd’hui à vous en ces jours difficiles pour vous indiquer les toutes nouvelles directions de ma politique.
Hier, en allant saluer depuis la rue des fans qui me faisaient des signes du doigt du haut d’un balcon confiné, j’ai eu la malchance de prendre un pot de fleur sur la tête, sans doute un coup de vent malencontreux l’a fait chuter.
Ce fut heureusement sans gravité, j’ai juste perdu connaissance quelques instants, mais depuis j’y vois beaucoup plus clair sur la situation.

La véritable allocution du président Emmanuel Macron du lundi 13 avril 2020 à 20H !
Voici le vrai discours du président Macron, censuré par le gouvernement...

J’ai d’abord admis que cette grave crise sanitaire du au coronavirus n’est pas le fait du hasard ou de la malchance, c’est bien notre civilisation capitaliste qui en est la cause et qui en aggrave les effets.

De nombreux scientifiques et militants écologistes nous disent depuis plus de 20 ans que les destructions écologiques et l’expansion humaine folles sont les causes du passage facilité de virus dangereux à des humains.
En effet, la déforestation, l’agriculture industrielle, les élevages industriels, la destruction généralisée de la biodiversité et des écosystèmes créent des déséquilibres profonds et détruisent les barrières naturelles, mélangeant humains, animaux d’élevage et espèces sauvages. Ce qui transmet des virus à notre espèce, ça s’appelle une zoonose.
En temps normal, les virus de cette sorte restent dans leur milieu naturel, au sein d’animaux sauvages qui eux y sont habitués.
Les divers désastres écologiques et sociaux engendrés par notre système capitaliste créent des bouillons de culture viraux (élevages concentrationnaires, marchés où humains et bêtes sauvages se côtoient, chasse accrue d’espèces sauvages...) et multiplient les occasions de transmissions à l’homme.

Ensuite, les échanges mondialisés très rapides effectués notamment par les transports aériens distribuent le virus aux 4 coins du monde. Les grandes métropoles créées pour les besoins de croissance de l’économie de marché permettent alors une contagion large et fulgurante.

De manière coupable, les divers gouvernements français, dont le mien, n’ont pas voulu tenir compte de ces graves menaces, pourtant documentées depuis longtemps. Malgré les lanceurs d’alerte et des plans d’actions validés, les instances politiques n’ont rien fait pour la prévention et le renforcement des services de santé, elles n’ont pas du tout voulu enclencher l’abandon de la civilisation capitaliste.
Au contraire, nous avons détruit les services publics et nous avons accéléré les projets inutiles, le pillage extractiviste à l’étranger, la bétonisation des sols ici, la marchandisation de tout, la priorité à l’économie sur le monde vivant, etc.

Pire, alors que la pandémie menaçait, mon gouvernement et moi-même n’avons pas voulu prendre les mesures sanitaires d’urgence qui s’imposaient. Préférant faire l’autruche, faire des économies, nous focaliser sur le 49-3 anti-démocratique et les élections municipales, préserver les profits des grands groupes..., nous avons retardé au maximum les réquisitions et commandes concernant les masques, tests, et autres matériels utiles aux soignant.e.s et autres travailleurs.

Pire encore, au lieu de nous focaliser sur le soutien matériel aux personnes en première ligne, nous avons multiplié les mesures sécuritaires et autoritaires afin d’occuper les esprits et les médias. En même temps, nous avons obligé des travailleuses et travailleurs à maintenir des activités non vitales, et de surcroît sans dispositifs de protection efficaces !

Mes chers compatriotes, je me rend compte à présent à quel point mes décisions ont été gravement criminelles, et je comprends votre volonté de me voir partir et jugé au plus vite. Je suis prêt à assumer mes responsabilités.
Mais avant de quitter mes fonctions pour me présenter à la justice, j’ai envie de lancer plusieurs grands chantiers, pas pour me faire pardonner, je suis impardonnable, mais pour lancer une vraie inflexion pour que nous ayons des jours meilleurs et que nous retrouvions les jours heureux.

En voici les grandes lignes :

Sur l’urgence sanitaire :

Toutes les ressources de l’Etat et toutes les entreprises jugées nécessaires vont être réquisitionnées immédiatement pour la fabrication de tous les matériels utiles aux soignant.e.s et autres personnes devant travailler.
Toutes les activités non indispensables aux besoins de base (santé, alimentation) seront stoppées tant qu’elles ne pourront pas se dérouler dans une sécurité acceptable.
Les drones et les hélicoptères vont être remisés, les couvre-feux déclarés par certaines mairies seront abrogés. Les policiers auront des consignes de discernement et de compréhension concernant les contrôles. Les abus policiers seront immédiatement sanctionnés.
Dès que nous pourrons enfin fournir des tests et des masques de manière massive, nous pourrons sans-doute relâcher progressivement le confinement. Des scientifiques et sociologues de toute discipline seront consultés, ainsi que la population, pour voir quelles seront les meilleurs choix à faire.

Sur l’économie :

Tout d’abord, un salaire universel à vie conséquent va être instauré, financé par les profits records des grands groupes.
Ensuite, Amazon et les plateformes similaires seront démantelées et expropriées.
Nous laisseront les compagnies aériennes faire faillite, nous démantèlerons la plupart des aéroports, seuls seront conservés certains vols (urgences médicales), via une entreprise détenue par ses travailleurs et usagers.
Les banques seront démantelées, une seule banque publique, contrôlée par ses travailleurs et ses usagers, sera conservée le temps d’effectuer une transition vers un monde sans monnaie d’aucune sorte.
Même chose pour les assurances.
Des aides à la reconversion seront proposées aux employés de toutes ces activités grâce à l’argent récupérée dans les caisses et propriétés des actionnaires et des grands patrons.

Les efforts seront orientés en priorité vers l’autonomie alimentaire locale, vers la production locale et low tech des biens et services choisis collectivement par les habitants concernés, vers des services publics forts rendus autonomes et autogérés.

L’agriculture industrielle sera remplacée rapidement par de multiples petits paysans et fermes « communales », incités à pratiquer la permaculture et l’agriculture biologique locale. Chaque commune lancera de grandes plantations d’arbres fruitiers, d’arbustes à baie et autres plantes intéressantes, partout où ce sera possible. Il va de soi que tous les magasins de revente de babioles jetables fabriquées en Asie seront fermés. Je compte sur votre créativité pour remplacer avantageusement tout ça par diverses productions artisanales et une culture foisonnante.

Tout ceci permettra de rapidement démanteler toutes les grandes surfaces et tous les circuits de grande distribution. Ainsi le transport routier pourra être considérablement diminué.

Ensuite, la propriété des terres, bâtiments et usines sera remplacée par le droit d’usage.
Et dès que possible, l’héritage sera aboli afin d’éviter la continuation des classes sociales et des inégalités qui vont avec.

Comme nous travaillerons bien moins et localement, avec à disposition diverses formes de transports en commun et autres formules partagées, il sera aisé de faire diminuer fortement le nombre de voitures, et donc de démanteler des parkings et routes.

Des canaux de télévision seront offerts à des chaînes militantes, et aux heures de grande écoute des plages seront réservées aux mouvement de contestation et d’écologie radicale.

Ses premières mesures ne sont qu’un modeste début, et je compte sur vous, notamment les plus modestes, pour pousser vers la fin du monde capitaliste et de ses déclinaisons.

Sur la politique :

Il y a beaucoup à faire dans ce domaine également. Les gilets jaunes et d’autres contestataires ont déjà fait des propositions intéressantes.
Pour couper court à l’oligarchie et à la démocratie d’opérette au service ces ploutocrates, je propose dans un premier temps de remplacer le gouvernement, l’assemblée nationale et le sénat par une grande assemblée populaire.
Elle sera tirée au sort et composée d’au moins 80% de personnes issues des milieux les plus pauvres et les plus exclus (SDF, chômeurs, RSA-istes, sans papiers, prisonniers, prostituées, petits paysans, retraités pauvres, mineurs, travailleuses pauvres, etc.)
Ensuite, j’invite toutes les communes à s’inspirer de ce modèle et à faire prendre les décisions par les personnes concernées, rue par rue, quartier par quartier. Toutes les décisions qui le peuvent devront se prendre au plus petit échelon.

La répression policière doit cesser. Tous les préfets et chefs de polices sont limogés, un conseil d’habitants majoritairement issus des catégories les plus exclues prendra la direction des forces de l’ordre. Tous les représentants de l’ordre devront suivre de nouvelles formations axées sur la médiation et les droits de l’homme.
Ensuite, les policiers, en nombre beaucoup plus réduit, tout comme les mandatés politiques, ne pourront pas exercer longtemps leur fonction, un turn-over devra être instauré.

Tous les prisonniers politiques seront libérés, ainsi d’ailleurs que la plupart des prisonniers, avec un pécule en dédommagement. Tout le monde sait bien que la prison n’apporte qu’une aggravation des problèmes. La plupart des prisons pourront donc être détruites.
Vu les mesures politiques, économiques et sociales que je lance, la délinquance chutera, elle n’aura tout simplement plus d’objet.
Les policiers seront là surtout pour arrêter les capitalistes récalcitrants, pour surveiller les partisans du retour à la domination par des oligarchies quelconques, pour aider aux réquisitions et expropriations.

Mais ce n’est pas tout, il faudra donner une vraie autonomie aux entités locales et régionales, réécrire la constitution, et..

- Vers 09min40, on en entend un son de sirène d’ambulance
L’image de l’allocution du président Macron tressaute
et à la place on découvre le ministre de l’intérieur Christophe Castaner et d’autres intervenants :

Christophe Castaner, ministre de l’intérieur

Très chers compatriotes bonsoir,

je suis désolé de devoir interrompre cette allocution, mais vous avez pu constater comme moi que notre président Emmanuel Macron est victime d’un accident de santé.
Suite à un grave coup à la tête reçu hier, vraisemblablement un attentat terroriste mené par des ultra-jaunes, il délire complètement.
Des médecins l’ont pris en charge de toute urgence et nous attendons les résultats d’un scanner cérébral.
Comme vous, j’espère que notre président pourra bientôt retrouver ses facultés et ses fonctions.
Considérant que le président du Sénat Gérard Larcher est indisponible car gravement malade du coronavirus, c’est au gouvernement d’assurer collégialement l’intérim.
Le 1er ministre Edouard Philippe et moi-même seront là pour assurer le relais.
Très prochainement, nous nous adresserons à vous pour présenter un grand plan d’action permettant de relancer au plus vite l’économie et la croissance. Nos forces de l’ordre seront sollicitées pour de nouvelles missions de contrôles et de sécurité, assistées par des drones et hélicoptères supplémentaires. Les travailleurs en première ligne bénéficieront d’une prime de risque supplémentaire. A bientôt pour les détails.

Merci de votre attention, et ...Vive la France !

Frédéric Duval, directeur d’Amazon France

Bonsoir,

j’ai appris comme vous le terrible accident qui a fait perdre ses facultés au président Macron. Nous lui souhaitons bien entendu un prompt rétablissement.
J’ai toute confiance dans Edouard Philippe pour reprendre les choses en main et relancer l’économie. Amazon compte d’ailleurs augmenter ses cadences pour contribuer à cet effort national. En temps de guerre, tout le monde doit être uni pour le salut de la France et des français.

Bernard Arnault, PDG de LVMH

Bonsoir à toutes et à tous,

Je suis très affecté par cet accident de santé dont est victime mon ami et partenaire le président Macron.
Fort heureusement, l’intérim assuré par le gouvernement d’Edouard Philippe permettra de trouver des solutions pour relancer l’économie dont tout le monde a tant besoin pour vivre et se réaliser.
L’excellence de nos entreprises et le sens de l’effort des français vont faire à nouveau rayonner la grandeur de la France.

Xavier Niel, PDG de Free et Iliad

Bonsoir,

J’ai été choqué d’apprendre ce qui est arrivé à mon ami le président Macron, un homme jeune et dynamique capable de secouer les lourdeurs typiquement françaises.
Espérons que le président Macron sera bientôt de retour parmi nous pour continuer avec la même détermination à mener les indispensables réformes modernes dont la France a besoin pour reprendre le rang qui lui revient sur la scène mondiale.
En ces temps difficiles, rassemblons-nous pour ensemble remettre la start-up nation sur les rails du progrès et de l’excellence.
En attendant, j’ai déjà pris rendez-vous avec Edouard Philippe pour apporter mes idées et mon expertise concernant l’état de l’économie et les meilleurs moyens pour la faire repartir.

Générique

P.-S.

- Cette vidéo est également disponible sur Peertube, le réseau libre


2 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft