La députée LREM drômoise Alice Thourot adepte de la répression policière et des entreprises de sécurité privée

Surveillance et répression policière : davantage de pouvoirs et de business pour la sécurité privée !

lundi 13 janvier 2020, par Enquêtes libres.

Récemment, jeudi 19 décembre 2019, la députée LREM Alice Thourot s’est donnée à nouveau l’occasion d’étaler ses obsessions sécuritaires dignes du Front National : Montélimar : la députée Alice Thourot invite l’ex-patron du Raid pour parler sécurité - "candidate aux élections municipales Alice Thourot (La République En Marche, liste “J’aime Montélimar”) organise une réunion publique sur le thème de la sécurité (...) accompagnée du député Jean-Michel Fauvergue, ex-patron du Raid et également membre de la majorité présidentielle"

La député drômoise Alice Thourot veut élargir les compétences des entreprises de sécurité privée

La députée LREM de la 2e circonscription de la Drôme Alice Thourot avait auparavant participé avec le député Jean-Michel Fauvergue à un rapport parlementaire lancé par Gérard Collomb (quand il était ministre de l’Intérieur) et intitulé D’UN CONTINUUM DECURITÉ VERS UNECURITÉ GLOBALE (sic).
Ce rapport est cité dans cet article de Reporterre : Nous avons visité Milipol, le salon de la répression - Le salon « de la sécurité intérieure » Milipol a ouvert ses portes mardi au nord de Paris. Reconnaissance faciale, lanceurs de balle de défense, aspirateurs à données téléphoniques... Reporterre s’est renseigné sur les nouveautés du secteur, qui raffine sans cesse les outils de surveillance et de répression.

Extraits de l’article :

VERS UN « CONTINUUM ENTRECURITÉ RÉGALIENNE ETCURITÉ PRIVÉE »
« Les menaces globales nous touchent tous, nous devons agir fortement ensemble. Le continuum de sécurité doit être fait d’actes et de projets concrets. L’État et le secteur de la sécurité intérieure doivent agir ensemble, car la sécurité privée agit également pour la protection des Français, a déclaré le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors de son discours d’inauguration. Pour les grands événements comme les Jeux olympiques de 2024, un partenariat est indispensable. »

Cette déclaration s’inscrit dans la continuité d’un rapport de septembre 2018 des députés En Marche ! Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue, qui préconisent un « continuum » entre les forces régaliennes, les polices municipales et la sécurité privée, une meilleure coordination et un élargissement des compétences des entreprises de sécurité privée. Avec, en son cœur, une question hautement sensible : faut-il donner la possibilité aux agents de police privée d’intervenir sur la voie publique, ce qui leur est interdit à ce jour ?

Cette évolution serait dans le prolongement de la loi du 28 février 2017 relative à la sécurité publique qui autorise pour la première fois l’armement des agents de sécurité privée, ce qui était interdit à de très rares exceptions (protection des installations nucléaires notamment) : armes de catégories D comme des bâtons de défense, des matraques télescopiques, des tonfas ou des aérosols pour les agents de surveillance « classiques », et fusils et aux armes de poing pour les agents de la « surveillance armée ».

La député drômoise Alice Thourot veut élargir les compétences des entreprises de sécurité privée

- Voir aussi l’article : Le rapport Thourot-Fauvergue commence à se concrétiser (...) En parallèle, Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue préconisent de rendre obligatoire l’armement des policiers municipaux, sauf décision motivée du maire, d’étendre leur capacité à consulter certains fichiers. Une autre clé de la réussite reposera sur la diffusion d’une culture de la sécurité dans l’ensemble de la société. Cette culture doit toucher les citoyens, les entreprises, ou les consommateurs de services de sécurité.

- Voici ce que la députée LREM Alice Thourot déclare sur sa page Facebook :

La coopération entre tous les acteurs de la sécurité doit être encouragée #continuumdesecurite ;
Raisonner en terme de bassin de vie est une nécessité (la délinquance ne s’arrête pas au Rhône) ;
La sécurité est l’affaire de tous, OUI à la participation citoyenne ;
La sécurité, c’est toujours du sur-mesure, des solutions locales, pour un ordre global => écouter celles et ceux qui sont tous les jours sur le terrain est primordial ; A Montélimar, votre sécurité sera ma priorité.
Je suis ravie d’avoir annoncé le lancement de la proposition de loi « vers une sécurité globale » dans ma ville !

Est-ce la ressemblance physique de la députée LREM Alice Thourot avec Marion Maréchal LEPEN qui lui donnerait le même goût obsessionnel pour « la sécurité » ? ;-)

Dans ce rapport « D’UN CONTINUUM DECURITÉ VERS UNECURITÉ GLOBALE », le prétexte de l’anti-terrorisme et de la délinquance sert comme d’habitude à étendre et banaliser la surveillance généralisée de toute la population pour accentuer toujours plus l’Etat policier.
On a vu que les différentes lois soi-disant d’exception des états d’urgence n’ont jamais été annulées et se sont ensuite toujours étendues au droit commun et à tous les types de faits, et notamment à la répression des contestations sociales et politiques (bientôt les écologistes également) (voir le dossier sur Mediapart et les articles de Reporterre).
On a vu avec la répression brutale des gilets jaunes comment s’appliquait la notion très extensible de sécurité et d’ordre public, avec les milliers de blessés par la police, les mains arrachées par les grenades policières, les 25 éborgnés, les dizaines de mutilé.e.s pour l’exemple, les arrestations préventives, les gardes à vue qui servent de peine de prison, avec la mort de Steve, de Cédric et de Zineb à cause de policiers (qui s’ajoutent aux morts et blessés par la police dans les quartiers populaires depuis des années).
On dirait bien que ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme ne sont pas en reste pour pratiquer eux-mêmes en grand le terrorisme d’Etat envers toute population récalcitrante à se faire laminer...

Le député Jean-Michel Fauvergue avait déclaré de manière très ambiguë "il « faut oublier l’affaire Malik Oussekine »" (voir aussi Pour Jean-Michel Fauvergue « il faut oublier l’affaire Malik Oussekine »).
Ce député ex-patron du RAID est dans la lignée du sinistre Castaner et du préfet Lallement, qui prônent des policiers en mouvement qui vont au contact et visent à faire mal et à terroriser : « Ce que je veux dire, c’est que dans l’esprit il ne faut pas que les pouvoirs publics soient empêchés lors des manifestations actuelles de défendre les manifestants et les commerçants. La République doit se défendre. »
Hypocritement, il répète sans rire (ça doit être difficile, prennent-ils des cours de théâtre pour y parvenir ?) le mantra absurde du régime comme quoi « les flics sont là pour protéger la sécurité des manifestants », alors que chacun peut constater que la seule chose qui menace la sécurité des manifestants ...ce sont les flics.

Il se trouve que j’ai été cinq ans dans le corps préfectoral comme directeur de cabinet de préfet donc en charge de la police et gendarmerie et du maintien de l’ordre. Ce que j’ai vu hier ce n’est pas du maintien de l’ordre mais la volonté de faire mal. Bien à vous— Laurent Bigot (@laurentbigotfr) - cité par RT France

La députée LREM Alice Thourot, en bonne macroniste, s’inscrit elle-aussi visiblement dans cette même lignée, celle de l’Etat autoritaire et policier, qui veut mater les français récalcitrants à l’ultracapitalisme et à la tyrannie à coup de LBD dans la figure et d’arrestations préventives. Un système qui veut également transformer les « bons citoyens » en auxiliaire de police et en « voisins vigilants », disputant au Rassemblement National la palme du délire sécuritaire.

- Rappelons que la députée LREM Alice Thourot a porté et voté la loi dite « anti-casseurs », sans tabou, loi qui est très critiquée.

Le régime LREM comme les gouvernements précédents ne cesse de rajouter des couches de lois répressives et de restriction des libertés sous prétexte de « sécurité ». Comme Big Brother et sa novlangue (voir roman 1984 d’Orwell), le régime LREM défend la liberté par un surcroît de coercition !
Plutôt que d’accepter des changements sociaux, écologiques et politiques radicaux à même d’instaurer une pacification par la justice sociale et la démocratie, le gouvernement LREM et ses députés préfèrent aller toujours plus loin dans le régime de terreur et l’écrasement par la force des tensions sociales et des révoltes.
Ce régime macroniste extrémiste ne tient plus que par sa police, l’Etat et les flics publics/privés sont donc davantage sollicités et armés pour tenter d’empêcher tout changement.

Les milices privées du Capital deviendront-elles les forces de police prépondérantes ?

Le business de la sécurité : quand la répression policière et les intérêts des marchés privés de la sécurité se rencontrent, ...ça engendre plein de petits mutants armés.

A présent, c’est l’extension du rôle des agents de sécurité privé qui vient étendre les dispositifs de contrôle et de répression tout azimut.
Un des objectifs, comme partout ailleurs, est de privatiser ce qui relève de l’Etat au profit du privé, de diminuer les coûts de police pour l’Etat et d’augmenter la surveillance et la répression en accroissant le rôle des agents privés (vigiles, caméras de vidéo-surveillance...) qui se multiplient de partout. Comme les oligarchies dominantes ne peuvent pas étendre le nombre des flics de l’Etat à l’infini, elles enrôlent d’autres catégories à leur service pour étendre davantage leur pouvoir de surveillance et de répression des sans dents et autres gueux.
Et puis c’est autant de nouveaux marchés très juteux à prendre pour les entreprises du secteur de la sécurité...! (voir aussi Reportage à Milipol, le salon mondial de la sécurité intérieure - « Déclaration de guerre »)

Déjà que les flics aux ordres du gouvernement sont impunis et partent en roue libre, encouragés à la brutalité ou couverts par le régime, entraînant morts et mutilés, on n’ose pas imaginer quel sera le comportement de « flics » privés payés pour défendre exclusivement la propriété, les grandes surfaces, les parkings, les banques, les magasins de luxe, les usines polluantes...

Les riches multinationales ne lésineront pas sur les moyens et les effectifs pour défendre par la force leur pouvoir de détruire la planète et les humains, pour défendre sans scrupule leur fric et leurs actionnaires, ...avec la bénédiction et le soutien actif de l’Etat, qui aura même été dépossédé en partie du dernier rôle fort qui lui reste pour "justifier" son existence : la répression, ou "la sécurité" si vous préférez la novlangue.
Ainsi, l’Etat policier sera remplacé par un monstre hybride, une pieuvre mélangeant public et privé, entérinant la logique ultralibéral et mercantile à l’oeuvre depuis des lustres qui absorbe et détruit tout.
Alors, le célèbre slogan "police nationale milice du Capital" deviendra obsolète, puisque les milices privées du Capital seront directement les forces de police prépondérantes à la place des fonctionnaires.
Le roman d’anticipation "les furtifs" de Damasio (où les villes sont privatisées et parcourues de flics privés) trouvera là de nouveaux développements...

La sécurité de la députée LREM Alice Thourot et de son monde ne concerne pas le souci du bien vivre pour les peuples, il s’agit plutôt d’assurer la sécurité des riches et des grosses entreprises, pour permettre la continuation d’un système politique et économique meurtrier qui veut à tout prix nous entraîner avec lui dans l’abîme.

Les entreprises de la sécurité adorent le rapport Alice Thourot / Jean-Michel Fauvergue

- La fiche de déclaration de Déclaration d’intérêts et d’activités de Jean-Michel Fauvergue (HATVP) indique qu’il a des parts dans la société FAUHESTIA.CONS, avec 100% du capital. L’objet de cette société est « formation en management et sécurité »

- La députée Alice Thourot a travaillé comme avocate spécialisée dans le secteur de l’immobilier (cabinet d’avocats Champauzac qui a des bureaux à Montélimar et à Paris)
Or, le secteur de l’immobilier semble très lié à la question de la sécurité privée (grandes surfaces, entreprises diverses).
Nous apprenons par ailleurs que la mission parlementaire Thourot / Fauvergue "s’est ensuite rendue au centre de commerces et de loisirs Confluence. Elle a visité le site ainsi que son poste de commandement sécurité, accompagnée des cadres du groupe Unibail Rodamco, société propriétaire du site, qui lui ont présenté les dispositifs déployés dans les centres commerciaux du groupe." (page 145 du rapport).
Rappelons qu’Unibail Rodamco est un énorme acteur de l’immobilier commercial.

- Les professionnels de ce secteur semblent très attentifs au rapport Alice Thourot / Jean-Michel Fauvergue, exemples :

Tout ces éléments forment-ils seulement des coïncidences fortuites sans liens entre eux ?
Posons-la question à la députée LREM Alice Thourot, il se trouve qu’elle sera à Montélimar le 15 janvier 2020 au Palais des Congrès pour présenter ses voeux.

P.-S.

- Un petit conseil aux habitants de Montélimar, évitez de voter aux municipales pour Alice Thourot et sa liste « J’aime Montélimar »... Evitons de donner davantage de points d’appuis au régime macroniste et à son monde de mort, de flics et de fric.

- Dernier mot en forme de boutade : il est particulièrement « drôle » de voir ces oligarques et serviteurs de l’Etat se préoccuper autant de la sécurité de leurs concitoyens alors que le système économique qu’ils défendent et imposent par la force armée (celle de leurs polices justement), le capitalisme, est en train de détruire le climat et le vivant à toute vitesse, et donc de provoquer une vague gigantesque d’insécurités et de destructions auprès de laquelle le plus grand des terroristes ou des empereurs apparaîtra comme un vulgaire amateur néophyte et pacifiste.


3 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft