La crise sanitaire révèle une domination inhérente au système étatico-capitaliste : le validisme.

Coronavirus, validisme et darwinisme social

mardi 24 mars 2020, par Auteurs divers.

Voici un article important pour mieux comprendre la situation dramatique de nombreuses personnes stigmatisées et/ou ignorées brutalement par le système socio-économique en place.
La pandémie en cours faire ressortir encore plus crûment la violence et la folie de ce système structurellement concurrentiel, inégalitaire, sélectif.

- Coronavirus, validisme et darwinisme social

Le validisme est un système de domination que subissent les personnes en situation de handicap (physique ou psychique, visible ou invisible). Les personnes ayant des maladies chroniques, les personnes ayant atteint un certain âge, sont touchées également par le validisme. Le terme est assez explicite : le validisme est un système de sélection sociale qui distingue des « valides » et des « non-valides ». Le système capitaliste est structurellement validiste car il est un système productiviste : la personne dite « valide » est d’abord celle qui est productive, et qui est susceptible de servir l’économie nationale. La personne « non-valide » est assignée à l’improductivité, et donc à l’inutilité.

Le système validiste est néanmoins plus large qu’on pourrait le croire au premier abord. Il existe une notion restreinte du validisme (qu’on vient d’évoquer) et une notion plus large. Ainsi, au sens large, le validisme peut renvoyer à l’exploitation capitaliste, et à la domination patriarcale et raciste.

D’une part, les personnes exploitées par le capital productif, qui ne possèdent pas leur outil de travail et qui ne décident pas de l’organisation et de la finalité de leur travail, sont proprement invalidées par un système gestionnaire qui leur dicte leur conduite et qui les assigne à des tâches astreignantes. Les travailleurs et travailleuses « non-intellectuelles » sont déqualifiées et invalidées dans la division sociale du travail. Les personnes rejetées hors de la sphère du travail, jugées « superflues », sont également invalidées socialement (chômeurs, chômeuses, précaires).

Aujourd’hui, certes, il n’existe plus dans les sociétés occidentales de politiques officiellement darwinistes sociales. Cela étant, on constate que le souci constant de la croissance économique et du profit, dans un contexte de crise, impliquant une certaine gestion politique austéritaire, débouche sur la réalisation pratique d’un principe de sélection darwiniste social. Il n’est pas nécessaire que les gouvernants assument intégralement et explicitement cette logique ; elle semble se développer de façon presque autonome, et se cristallise dans les institutions de la gestion étatico-capitaliste.

Le souci de réguler une population productive engage un souci déterminé de validation, d’invalidation, de disciplination, d’assignation spatio-temporelle et de sélection : assignation des femmes au foyer de la reproduction ; gestion des sexualités « reproductives » et « non reproductives » ; disciplination des exploité·e·s ; mise à l’écart, confinement, ou exclusion des personnes « inexploitables », « déviantes », « inutiles », ou « improductives ».

Aujourd’hui, avec la crise sanitaire du coronavirus, la barbarie multidimensionnelle de ce système validiste capitaliste devient plus explicite, même si elle n’est pas née avec cette crise.

- Sur le même sujet :
- Covid-19 : le validisme au cœur de la crise - La société capitaliste dans laquelle nous vivons est une société éminemment validiste. Le validisme est une oppression qui touche les personnes en situation de handicap (physique ou psychique, visible ou invisible). Le capitalisme encourage et soutient des structures validistes, dans la mesure où il valide les individus en fonction des capacités qui les rendent productifs ou exploitables dans la sphère du salariat. Les personnes qui ne correspondent pas à ces normes sont proprement invalidées, et ainsi exclues, marginalisées ou minorisées.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft