La capacité d’imagination transformée en crime de la pensée

Interdire tout imaginaire subversif pour étouffer la possibilité de penser d’autres mondes

mercredi 28 avril 2021, par Camille Z.

En Italie, un auteur de romans est pourchassé par la police à cause des propos d’un de ses personnages de fiction !
Dans la série « la réalité dépasse les fictions dystopiques », voici le crime d’imagination.

Bientôt en france sans doute, après les lois « sécurité globale » et « séparatisme », vu les penchants affirmés pour la technopolice et l’imitation de la dictature chinoise.

(...) aujourd’hui, on veut effacer le futur et la capacité de l’imaginer ensemble (...)

La capacité d’imagination transformée en crime de la pensée
L’imaginaire devient prétexte à sanctions par la police

Les rats de l’imaginaire - Italie : un écrivain assigné à résidence pour délit d’imagination

et à tous ceux qui subissent mais résistent encore », nos amis de Carmilla, revue en ligne de « littérature, imaginaire et culture d’opposition » reviennent sur un événement passé largement inaperçu des deux côtés des Alpes mais qui signe une extravagante et dangereuse avancée de la police de la pensée dans les sociétés occidentales : la persécution policière et judiciaire d’un auteur turinois au nom de sa dangerosité supposée à partir des propos d’un personnage de roman.

L’offensive contre la liberté des imaginaires est en train de passer à un stade post-orwellien avec, à l’avant-garde, cette magistrature tant idolâtrée par la post-gauche italienne. Cette espèce d’externalisation de la prison, de matrice fasciste, dénommée « surveillance spéciale », qui s’est abattue sur Marco Boba après des anciens combattants du Rojava et divers activistes, ne saurait tarder à arriver en France, perfectionnant ainsi la très ancienne mesure d’assignation à résidence et les différentes interdictions judiciaires de territoire ou de manifestations réservées au zadistes et aux gilets jaunes. La possible victoire de Le Pen (à moins que le grand antifasciste Macron ne nous en sauve en appliquant ensuite son programme à peine édulcoré) donnera à ces possibilités de très vastes champs d’application.

La capacité d’imagination transformée en crime de la pensée
Interdire tout imaginaire subversif pour empêcher la possibilité de penser d’autres mondes

En France, le régime policier est déjà allé très loin dans la répression des expressions subversives : banderoles interdites, homard gonflable confisqué, ballons jaunes détruits...
Mais il est toujours possible de faire pire, et l’Italie s’est ici surpassée. Nul doute que Macron ou son successeur sauront relever le défi.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft