La Chapelle en Vercors : des habitants s’opposent à un poulailler industriel de 30000 poules porté par la coopérative Valsoleil

Quel Vercors voulons nous ? - Pétition contre ce projet de poulailler industriel

mercredi 27 janvier 2021, par Les Indiens du Futur.

De nombreux habitants de La Chapelle en Vercors et de la région s’opposent à un poulailler industriel de près 30000 poules sur 12ha porté par la coopérative Valsoleil et un agriculteur de Saint Agnan en Vercors :

  • Quel Vercors voulons-nous ? - La municipalité de la Chapelle en Vercors se trouve devant un choix complexe qui va impacter notre qualité de vie dans le Vercors. Un poulailler industriel pourrait se construire au hameau des Chaberts. Ce projet est porté par la coopérative Valsoleil et un agriculteur de Saint Agnan en Vercors.
    Un faisceau d’éléments nous dérange fortement.
  • PETITION : Lettre ouverte à Mr le Maire et aux élu⋅es municipaux de La Chapelle en Vercors : Informé⋅es par la lettre municipale de La Chapelle en Vercors N°2 d’un projet de poulailler industriel sur le territoire de la Commune, nous souhaitons par l’apposition de notre signature au bas de cette lettre ouverte vous indiquer que nous sommes opposé⋅es sur le principe à l’implantation d’une telle structure sur notre territoire.
La Chapelle en Vercors : des habitants s’opposent à un poulailler industriel de 30000 poules avec la coopérative Valsoleil
(photo d’un bâtiment récent de poulailler en Bretagne)

Une forme de malhonnêteté intellectuelle :

Le projet est présenté comme « un élevage de poules en plein air ». De nombreuses études montrent qu’au delà de quelques milliers de poules, elles sortent peu du bâtiment. Il est question ici de plusieurs dizaines de milliers.
Le projet concerne un effectif de 29 900 poules. Juste le nombre qui permet d’éviter les études d’impact (sur la ressource en eau, les effluents ou les nuisances pour le voisinage ou l’environnement…) et les enquêtes publiques.
Cet énorme investissement et toutes les nuisances qu’il entraîne ne va créer qu’un seul emploi. Pour la FNAB un élevage de 3000 poules bio est rentable (même si Valsoleil affirme le contraire). On pourrait ainsi créer 10 emplois, répartis sur le territoire et développer une vraie filière d’œufs pour infiniment moins de nuisances.

Un projet hasardeux ?
Aucune installation actuelle de Valsoleil n’est située sur un terrain aussi accidenté, qui pourrait entraîner un drainage des fientes et polluer la Vernaison en contrebas. Il s’agit donc là d’un pari. Tous les risques ont-ils été bien mesurés ?
Est-ce bien le moment de développer des élevages massifs d’animaux alors que les scientifiques prédisent une multiplication des événements épidémiques graves (grippes aviaires par exemple) avec des risques pour la santé humaine ?

Vertacollectif, porteur de la pétition, est un groupe d’habitant du Vercors, qui a présenté une liste aux municipales 2020, avec 6 élu.e.s


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft