La 5G, un fléau anti-écologique et anti-social à empêcher !

Vallée de la Drôme : la 3CPS finance par ailleurs un déploiement très coûteux de la fibre optique... 14 millions d’euros pour accélérer les technologies du désastre

samedi 29 février 2020, par Camille Pierrette.

De l’Etat aux communes, tout le monde fait la promotion extatique des technologies numériques, et aussi de la 5G !
Même si la 5G n’avait aucun effet sur notre santé ou celle des autres animaux, on doit l’arrêter pour des raisons écologiques et sociales.

Etats et collectivités promeuvent toujours à fond les technologies écocidaires

- Voir ces articles pour des infos :

  • La 5G ou l’intrusion des cartels industriels dans la vie privée.
  • La 5G ignore les enjeux écologiques - L’efficacité énergétique promise par le nouveau réseau 5G devrait rapidement être dépassée par la voracité de notre consommation de données. Sans compter l’absence totale de réflexion sur la fin de vie des téléphones et des millions d’objets connectés.
  • Post FB : Ils n’ont pas davantage intérêt à ce que leurs utilisateurs adoptent des comportements écologiques. Leur prospérité future nécessite que chacun s’habitue à allumer la lumière en parlant à une enceinte connectée, plutôt qu’en appuyant sur un bête interrupteur. Or le coût écologique de ces deux opérations est loin d’être équivalent. La première nécessite un appareil électronique sophistiqué muni d’un assistant vocal dont le développement a consommé énormément de matières premières, d’énergie et de travail (13). Prôner simultanément l’« Internet des objets » et la lutte contre la crise climatique est un non-sens : l’augmentation du nombre d’objets connectés accélère tout simplement la destruction de l’environnement. Et les réseaux 5G devraient doubler ou tripler la consommation énergétique des opérateurs de téléphonie mobile dans les cinq prochaines années. (Source)
Stop 5G, et réduction du numérique


- La plupart des gens s’opposent à la 5G pour des questions de santé, ils ont sans doute raison, mais le pire dans la 5G c’est peut-être bien tout le reste :

  • Consommation accrue d’énergie pour stocker et traiter les datas supplémentaires collectées
  • Multiplication des dispositifs de surveillance et de traçage
  • Accentuation des législations autoritaires
  • Fabrication de nouveaux téléphones et des tas d’objectifs connectés = accroissement de l’extractivisme et de la consommation d’énergie qui détruisent le vivant et le climat
  • Pollutions supplémentaires dus aux objets obsolètes jetés
  • Développement de nouveaux pseudo-besoins, donc plus de production et de consommation = accroissement de l’extractivisme et de la consommation d’énergie qui détruisent le vivant et le climat
  • Un ciel nocturne envahi de luminaires en perpétuel mouvement, avec des prévisions de 30.000 ou 60.000 satellites dédiés, avec toute l’industrie lourde qui va avec = accroissement de l’extractivisme et de la consommation d’énergie qui détruisent le vivant et le climat
  • Renforcement des idéologies transhumanistes, hyper-technologiques et libérales, toutes choses qui accélèrent et assoient la culture mortifère de la civilisation industrielle.

La 5G est une saloperie anti-écologique et anti-sociale, stoppons-là !

Dans nos vallées de la Drôme, on entend guère de mairies lancer des débats sur ces questions et encore moins se prononcer contre la 5G ou contre le caractère anti-écologique de la fuite en avant vers les hautes technologies et le numérique. Ces technologies sont même présentées partout comme écologiques et bénéfiques...

Ici dans la 3CPS, les élus ont financé à grands frais la fibre optique depuis 2016 (voir rapport sur le déploiement de la fibre optique et ses coûts page 78).
- Coût total en argent public pour la 3CPS : 13.950.000 € (14 millions d’euros !) sur 10 ans ! (sans parler des inévitables surcoûts) - (Voir infos pour la Drôme-Ardèche - 480 millions d’euros !)

Fibre optique : 14 millions d’euros d’argent public pour la 3CPS

« Ceci répond à une forte demande des citoyens et des entreprises. L’objectif est aussi de moderniser notre territoire et de le rendre attractif pour les habitants et les entreprises. Une première phase de mise en œuvre est prévue dès 2016-2018 », précise Denis Benoit vice-président chargé du dossier Fibre optique.

Toujours ce prétexte de l’attractivité rabâché sans discussion partout comme un mantra inévitable, créer des emplois, rendre attractif le territoire, création d’emplois, attractivité du territoire, pour que les salvatrices entreprises et les saints investisseurs viennent, pour qu’il y ait plus de développement économique, plus de croissance, et donc au final aggraver le système économique qui détruit le vivant et le climat....! En le renommant développement durable ou économie circulaire bien sûr.

En réalité, on finance avec l’argent public les besoins délirants des entreprises, et on accroît les délires de la vidéo en ligne, du commerce en ligne, toute ces choses qui accroissent la dématérialisation anti-sociale de nos vies, et surtout la consommation d’énergie et les désastres écologiques (lesquels sont souvent délocalisés dans des pays pauvres alors on s’en fout, loin des yeux loin du coeur).

Alors que les catastrophes écologiques et climatiques s’accélèrent partout, que l’Australie brûle (bientôt ici ?), que même ici les rivières s’assèchent, que les températures grimpent et s’installent dans le rouge, les autorités en place continue sans vergogne à dépenser de l’argent et de l’énergie pour des dispositifs technologiques dont on pourrait très largement se passer. Des dispositifs qui encouragent toujours plus l’utilisation accrue du numérique, avec les effets désastreux que l’on sait (voir plus haut et voir cet article : Ecologie, climat, biodiversité, questions sociales... Regarder l’horreur en face de manière lucide et salvatrice !)
Alors que la vraie prise en compte des causes de problèmes imposerait plutôt de décroître, de moins utiliser le numérique, avec moins de terminaux, des terminaux qui ne seraient pas à obsolescence programmée.
On a déjà l’ADSL, on pourrait très bien s’en contenter, et améliorer juste si besoin les secteurs en zone grise.
Du low tech plutôt que du high tech.
Ralentir plutôt qu’accélérer le train fou de l’économie de marché.

De plus, ces 14 millions d’euros mis dans la fibre optique vont sans doute faire double emploi avec le déploiement imposé de la 5G, qui elle aussi promet le haut débit partout....

- En résumé, les élus en place et les entreprises capitalistes c’est : gabegie, vision à courte vue, choix anti-écologiques criminels et suicidaires.
Ce qui est parfaitement logique, le capitalisme ne peut que continuer la croissance et le business as usual, donc les destructions, et les Etats et autres institutions lui sont inféodés

Donc soit on se révolte pour de bon pour stopper tout ça, virer toutes les oligarchies, mettre en laisse le capitalisme, et faire autre chose, soit on n’aura plus qu’à pleurer et à subir les catastrophes.
Nos enfants nous remercieront...

P.-S.

En complément :


3 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft