L’énergie rebelle du désespoir plutôt que l’attentisme résigné de l’espoir ?

Dimanche 24 avril, 20h01, sortir de la torpeur

jeudi 21 avril 2022, par Castor et Pollux.

Face à l’actualisation du désastre en cours dimanche 24 au soir, des appels à se réveiller circulent.
Simple incantation philosophique pour tenir le coup ou possibilité de réellement reprendre du poil de la bête en prenant appui sur la boue au fond du trou ?

L’énergie rebelle du désespoir plutôt que l’attentisme résigné de l’espoir ?
Sortir de la torpeur

🕗DIMANCHE 20H01 : SORTIR DE LA TORPEUR

- On sait que ce sera la merde pour nous. Mais faisons en sorte que ce le soit aussi pour eux

Quelle campagne électorale de merde. Quelle non campagne aussi.

Macron est l’un des présidents les plus détestés de l’histoire de la 5e république. Et on sait clairement pourquoi. Et il le mérite. En 5 ans, le manager de la startup Nation a mutilé et incarcéré des milliers de militants, a détruit les acquis sociaux et fait tomber dans la précarité des millions de personnes, et a propagé le poison raciste jusqu’au plus haut niveau des institutions. Les crises (sanitaires, guerres) ne font que renforcer son autoritarisme au service d’un ultra libéralisme fanatique. Jamais il n’y a eu autant de personnes tombant dans l’extrême pauvreté. Jamais il n’y a eu autant de milliardaires en France. Eux-mêmes n’ayant jamais été aussi riches.

Face à lui, l’alternative est encore plus mortifère. C’est le fascisme, sans même le vernis libéral.

Quoiqu’il arrive dimanche à 20h00, nous serons donc dans la merde. Et nous serons encore plus désemparés que nous le sommes actuellement. L’horizon semble bouché. Les forces contestataires anesthésiées.

Pourtant, dimanche, dès 20h01, nous pensons que notre place sera dans la rue. Cela pourrait sembler vain. D’ailleurs, on vous le confirme, cela le sera. Mais face à la catastrophe qui est déjà sur les rails et qui sera adoubée une nouvelle fois dans le grand cirque médiatique et politique, on préfère paraître vains que paraître valider d’une quelconque façon cette mascarade.

Macron et son monde nous ont détruit et nous font vivre dans la merde. Mais il n’y a rien de plus dangereux que des gens dans la merde qui veulent faire tomber leurs bourreaux dans cette merde.

Alors dimanche dès 20h01, le temps ne sera plus à la torpeur. L’époque sera aux loups. Retrouvons nous en meute. Soyons primitifs. Sauvages.

(post de Cerveaux non disponibles)

Le pouvoir n’est fort que de notre impuissance

« Il faut allier le pessimisme de la raison à l’optimisme de la volonté. »
Antonio Gramsci
Comment ne pas être pessimiste en pensée, face à l’effondrement planétaire, au désastre climatique, aux fascismes qui montent partout, à la brutalisation économique et policière ?
Comment ne pas être optimiste en actes, car nous sommes peut-être la dernière génération à pouvoir faire basculer l’histoire, celle qui traverse de grands bouleversements sociaux et politiques, sur fond de crises totales et de soulèvement global ?
Le pouvoir n’est fort que de notre impuissance.

(post de Nantes Révoltée)

...à suivre
En tout cas on sait qu’il va falloir redoubler d’efforts, de stratégies, d’organisation, et en espérant que davantage de personne rejoignent les luttes radicales ou leurs bases arrières.

L’énergie rebelle du désespoir plutôt que l’attentisme résigné de l’espoir ?
Des étudiants entrent en résistance contre le monde invivable de Macron/Le Pen

P.-S.

- Et aussi :

  • Ni Macrine Ni Maron, Révolution ! - Le second tour de la présidentielle approchant, on voit les divers courants politiques, syndicaux et associatifs nous servir un remake de celui de 2002, où Chirac affrontait Le Pen père, et celui de 2017, où Macron rencontrait déjà Le Pen fille.
  • Ce n’est que le début - En réaction aux élections présidentielles qui n’offrent qu’un horizon répressif, c’est un mouvement de contestation qui est en train de naître, riche en potientialités et dont nous ne saurions deviner tous les aspects pour l’instant. Le 13 avril la vieille Sorbonne a été spontanément et sauvagement occupée par une génération qui s’est tout de suite retrouvée dans et par la révolte. Bien que le bâtiment ait été récupéré par la police, ce n’est pas la fin, mais la mise en branle d’un mouvement, d’une réelle dynamique. (...)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft