L’Inde paysanne résiste brillamment aux poussées du marché capitaliste portées par le gouvernement

...et s’autonomise en faisant le siège du pouvoir à New Delhi

dimanche 14 février 2021, par Auteurs divers.

Ca fait des semaines que d’innombrables paysans se révoltent en Inde, qu’il s’organisent en autonomie et défient le gouvernement et sa police.

- Dortoirs, cantines, crèches... Les paysans indiens révoltés créent une « république autonome » - Malgré la répression de l’État, les fermiers en colère contre la libéralisation du secteur agricole n’ont jamais été aussi nombreux autour de la capitale indienne. Beaucoup ravitaillent la « république autonome » par rotations. Derrière la lutte contre la réforme honnie se dévoilent des décennies de ressentiment.

L’Inde paysanne résiste brillamment aux poussées du marché capitaliste
Des foules immenses et très organisées font le siège de New Delhi (photo Mediapart)

- Calcutta : la police perd son sang froid et les étudiants se soulèvent -J. Chastaing - Dans le même temps, la démocratie directe des mahapanchayats (structures municipales élargies sous contrôle d’une AG populaire) gagne du terrain, et les campements paysans à Delhi se renforcent et sont prêts à tenir jusqu’en octobre.
La démocratie directe des Mahapanchayats qui s’étend fait peur au pouvoir. Aujourd’hui le mouvement de démocratie directe s’étendait à l’Etat du Bihar et donnait toute sa vigueur au Pendjab, tandis que tous les péages autoroutiers étaient levés au Rajasthan. (...)

Remarques

En Inde, comme en France, comme partout, il ne suffit pas d’un non recul, d’abandons de projets néfastes, les luttes doivent arracher de consistantes avancées sociales, politiques et écologiques, et de manière croissante.
Pour ça, il ne suffit plus de protester, d’être sur la défensive des droits existants, il faut passer à l’offensive.

- Les médias mainstream évoquent peu ce soulèvement historique en indien, ils en parlent superficiellement sous l’angle de la répression, mais évite scrupuleusement de montrer l’ampleur et la détermination de la révolte, le fait qu’elle vienne de la base et qu’elle s’étend.
Les médias alliés du capitalisme et des gouvernements ne veulent surtout pas que l’exemple de l’Inde inspire d’autres peuples.

P.-S.

- voir aussi :


2 Messages

  • L’Inde paysanne résiste brillamment aux poussées du marché capitaliste portées par le gouvernement Le 5 mars à 23:45, par Auteur divers

    INDE.01.03.2021. LA TEMPÊTE APPROCHE - LES INTOUCHABLES REJOIGNENT MASSIVEMENT LES PAYSANS POUR FAIRE TOMBER LE GOUVERNEMENT - LES ORGANISATIONS OUVRIÈRES REJOIGNENT LE SOULÈVEMENT

    Hier à Delhi a eu lieu une importante réunion des responsables nationaux d’organisations de Dalits (Intouchables) ou de Panchayats (structures municipales en démocratie directe) de Dalits qui ont décidé de rejoindre unanimement le soulèvement paysan et appellent l’ensemble des Dalits à faire de même en mars.
    Aujourd’hui 1er mars, a eu lieu une réunion historique, entre le SKM (Front Uni Paysan, la coordination qui anime le soulèvement paysan) et l’union des dix principales confédérations ouvrières indiennes, afin de décider de futures actions communes tout à la fois contre les lois anti paysannes et les lois anti-ouvrières, avec une première journée d’action commune envisagée le 15 mars contre les privatisations et une seconde le 23 mars pour rendre hommage au militant révolutionnaire Baghat Singh. Il y a là, la possibilité d’un front de lutte uni paysans/ouvriers sur des bases radicales de lutte, ce qui n’est encore jamais arrivé dans l’histoire de l’Inde. Une date donc peut-être historique pour l’avenir du soulèvement populaire en Inde et en conséquence pour le monde.

    Mahapanchayat le 01.03.21 à Rudrapur pour la première fois dans l’Etat de l’Uttarakhand ; réunion du 28.02 des responsables Dalits (Intouchables) à Delhi qui ont décidé unanimement de rejoindre le soulèvement paysan ; Mahapanchayat le 28.02.21 à Yamunanagar dans l’Etat de l’Haryana ; réunion de paysans, jeunes, ouvriers, femmes le 01.03.21 pour l’élargissement du soulèvement paysan à Baghpuran à Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh, dans le fief de la réaction en Inde ; les étudiants et les jeunes qui tentaient d’encercler le parlement de l’Etat du Bihar pour demander un emploi se sont fait cogner par les forces de police ; manifestation à Kolar dans l’Etat du Karnataka comme partout dans le pays contre la hausse des prix pétroliers, essence, gaz de cuisine... ; des paysans sans terre ont occupé des terrains abandonnés du gouvernement BJP (parti au pouvoir) pour les cultiver à Bahadurpur, district de Dharbhanga dans l’Etat du Bihar ; meeting de jeunes dans l’Etat du Kerala

    Post de Jacques Chastaing

    Répondre à ce message

  • L’Inde paysanne résiste brillamment aux poussées du marché capitaliste portées par le gouvernement Le 16 février à 16:15, par Auteur divers

    INDE.15.02.2021. LES MANIFESTATIONS DÉJÀ MASSIVES DU SOULÈVEMENT PAYSAN SE TRANSFORMENT EN RAZ-DE-MARÉE
    Les Mahapanchayats qui sont des méga Assemblées Générales populaires structurées autour de sortes de structures municipales fonctionnant en démocratie directe, attirent de plus en plus de monde, se multiplient et s’étendent à de nombreux Etats. C’est un contre pouvoir que le soulèvement paysan met en place structurant une autre société de solidarité et de lutte, bannissant toutes les divisions de religion, de caste, de sexe, chassant les fascistes et les représentants du pouvoir dans les zones qu’ils influencent.

    Dans les jours qui viennent on compte 12 Mahapanchayats annoncés dans 5 Etats. L’un d’entre eux est annoncé avec la participation de 200 000 personnes. Par ailleurs un premier méga Mahapanchayat associant paysans et Dalits (Intouchables) et ouvriers agricoles va se tenir montrant à la population indienne que les méprisés, les invisibles, ceux du bas de l’échelle sont en train de changer le monde. Enfin, les manifestations de soutien aux paysans ou associant paysans, ouvriers, étudiants, citoyens, femmes, jeunes, écologistes, aborigènes drainent de plus en plus de monde et se mêlent aux irruptions des grèves ouvrières, dans un même flot commun qui continue à monter.

    Post de Jacques Chastaing

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft