Invitation en vue de créer un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme

Il est temps de s’affirmer et de s’organiser davantage afin d’être présents et de peser

vendredi 14 octobre 2022, par Les Indiens du Futur.

Comme vous le savez, la situation sociale, climatique et écologique ne s’arrange pas, (sécheresse historique, canicule et incendies) ni ici ni ailleurs. De plus, les mouvements réformistes et les institutions ont amplement démontré leur échec, leur nuisance et/ou leurs limites.
Les idées et actions radicales ont donc un rôle très important, vital, à jouer.
Nous pensons donc qu’il est grand temps de s’affirmer, de relier les énergies et de s’organiser davantage afin d’être présents et de peser, dans la Drôme puisque c’est là qu’on vit.

On sait bien que les écogestes individuels, l’exemplarité personnelle, les réformes, les institutions en place, les greenwashing, les jolis discours, les impossibles tentatives de « verdissement » du techno-capitalisme... ne pourront pas assurer un avenir vivable pour les humains et la plupart des autres êtres vivants. Alors visons les racines des problèmes au lieu de juste bloquer certaines conséquences, ou pire de vouloir faire durer un système écocidaire en l’aménageant.

- Une nouvelle réunion va avoir lieu très bientôt pour les motivé.e.s, contactez-nous si vous êtes intéressé.e (en exposant si possible un peu vos motivations svp)

Invitation en vue de créer un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme

C’est quoi un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale ?

Il critique et vise les racines des problèmes  : industrialisme, productivisme, inégalités sociales, capitalisme, technologisme, extractivisme, patriarcat, étatisme, technocratie, tyranie, fantasme de la délivrance
Il s’agit de lier et mettre en perspective les questions sociales, politiques, écologiques, climatiques, car tout est interconnecté.

Il contribue à construire des sociétés en démocratie directe, soutenables écologiquement et socialement, vivables, basées sur l’égalité sociale, la solidarité, le partage, le bien-vivre pour toutes et tous, l’autonomie collective, l’auto-organisation, avec des techniques maîtrisables adaptées aux modèles choisis.

Ses moyens sont le plus possible en adéquation avec ses objectifs.

Invitation en vue de créer un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme
Extrait de « Princesse Mononoke »

Que ferait ce groupe/mouvement ?

Le champ d’action est potentiellement très vaste, son étendue et ses priorités dépendront du nombre de personnes impliquées, de leur disponibilité pour l’engagement et de leurs choix stratégiques.
Dans tous les cas, l’objectif est de construire/étendre une culture de résistance, et d’asseoir les idées radicales dans le débat et l’espace public. Des stratégies et alliances seront à élaborer.
Ce « groupe/mouvement » ayant une existence publique, les types d’actions menées devront tenir compte de ce facteur, d’autant plus que l’on vit dans un régime autoritaire et policier.

- Liste non exhaustive d’actions possibles :

  • Diffusion d’idées générales, par articles, revues, tracts, affiches, réunions publiques, manifestations… Aussi bien des critiques radicales de l’existant que des perspectives, expérimentations et propositions
  • Critiques de projets et activités particulières, ou mise en avant d’initiatives d’autonomie, toujours en rapport avec les critiques et perspectives globales
  • Participation à des mouvements locaux d’opposition à des projets et activités néfastes (bétonisation et artificialisation de sols, échangeurs autoroutiers, agro-industrie, destruction de terres agricoles et de milieux naturels, 5G, entreprises qui étendent la précarité, l’injustice sociale/environnementale et l’exploitation, virtualisation de la vie, carrières, mines, pollutions, dispositifs numériques de surveillance et de gestion technocratique, néo-esclavagisme...)
  • Lancement de contestations de projets locaux et d’activités néfastes
  • Interventions dans des débats, colloques, festivals, rencontres, séminaires… en rapport avec les sujets cités - pour des critiques, apports ou perturbations
  • Participation à des initiatives locales d’autonomie collective et de démocratie directe, ou lancement de telles initiatives (activités s’éloignant de l’emprise de l’État et du capitalisme)
  • "Formations" à l’activisme
  • etc.

Le panel possible est large.
Dans ce « groupe/mouvement », tout le monde n’est pas obligé d’être visible publiquement, certaines taches, écrire des textes ou répondre à des courriels par exemple, peuvent se faire en restant anonyme. Ce qui peut permettre à des personnes, qui par exemple craindraient pour leur emploi (risques de rétortions d’un élu ou d’un employeur), de s’engager plus facilement.

Invitation en vue de créer un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme

Comment constituer et lancer ce groupe/mouvement ?


Là avec ce texte on met les pieds dans le plat et on lance l’idée, mais on ne fera rien de plus s’il n’y a pas d’autres personnes motivées.
Merci d’ailleurs de nous aider à faire circuler cette invitation autour de vous.
Si plusieurs personnes répondent présentes, on propose alors de se réunir, dès cet été si possible.

Ensuite, si l’envie est confirmée on continue à se voir.
Et dès que possible on lance plusieurs réunions publiques en Drôme pour présenter le projet, l’affiner lors de discussions publiques.
Si on est assez nombreuses, ces réunions publiques servent d’emblée aussi à lancer officiellement le « groupe/mouvement », si on n’est pas assez nombreuses elles servent à trouver d’autres personnes motivées.

Ensuite, dès que possible, sans passer des mois à ne parler que de chartes et d’organisation, l’idée est de passer à l’action, d’exister publiquement.

Si vous avez de potentielles meilleures idées pour lancer un tel groupe/mouvement, n’hésitez pas.
Si cette invitation ne donne rien cet été (on l’indiquera dans chacun de nos nouveaux articles), on la renouvellera à la rentrée.

Invitation en vue de créer un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme

Comment fonctionnerait ce groupe/mouvement ?

Il se baserait sur l’auto-organisation et l’horizontalité, dans le respect des éléments (et d’autres possiblement à venir) brièvement énoncés plus haut.
Il pourrait se coordonner, s’allier, avec d’autres groupes déjà existants.
Divers collectifs pourraient se créer, plus ou moins autonomes, correspondants à des types d’actions ou à des secteurs géographiques.
Une association pourrait être créée pour mener des recours juridiques, s’il y a des volontaires pour ça, ou alors tout simplement s’il y a des besoins pour d’autres usages (réservation de salles, recevoir des dons, déclaration de manifestations…).

A bientôt !?

On a détaillé un peu pour éviter d’éventuels malentendus, et pour avancer, poser quelques bases.
Si vous êtes motivé.e.s, prêt.e.s à agir dans ces directions, alors contactez-nous, et on précisera/amendera tout ça ensemble.

Les indiens du futur
- Contact

Versions imprimables à diffuser

Affiche : Créons un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme
Tracts A5 : Créons un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme
Affiche : Créons un groupe/mouvement d’écologie sociale et radicale en Drôme

P.-S.

- Remarques constructives pour améliorer cette invitation bienvenues.


Forum de l’article

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft