ImAges ImprObables#21

Caresse d’un jour de printemps

lundi 6 avril 2020, par PapyWeb.

Printemps 2012

Un vent frais caresse la prairie... je suis là, allongé dans la douceur de l’herbe... Bien sur, portées par le vent, mes pensée vont vers toi, Ma bien aimée... Cette photo je la pense... la vois... la cadre, pour toi avant tout...

Mon Amour est là, comme un chêne enraciné au milieu de la fragilité des coquelicots... Je suis la force... toi la délicatesse... Mais je sais aussi tes forces masquées que tu cache dans ton élégance... Crois en moi et laisse moi boire au calice de ton cœur... Je T’aime Ma aimée...


4 Messages

  • ImAges ImprObables#21 Le 6 avril à 21:34, par Simona

    oublions ces conneries patriarcales

    Répondre à ce message

    • ImAges ImprObables#21 Le 7 avril à 09:46, par rutabaga

      Alors Papyweb, explique nous comment un anarchiste peut écrire des « conneries patriarcales ».

      Répondre à ce message

    • ImAges ImprObables#21 Le 7 avril à 19:49, par simon

      L O L. Pur moment erotico-lyrique ou cucuterie, mais surement pas expression « patriarcale ». Çà y est le mot patriarcal devient un de ces mots repoussoirs pour esprit critique fatigué = un mot qui ne souffre pas la contradiction, et qui permet de culpabiliser d’emblée celui qui en est désigné. Ce n’est pas nouveau, par ex :« communiste ! »- ou « gauchiste ! » pour les RN  réactionnaire ! » pour de jeunes révoltés qui jugent des modérés ,« bourgeois ! pour les soxante huitards, » etc... Il serait temps de définir rigoureusement ce qu’il recouvre. Il y a loin du patriarcat rigoriste par exemple celui des tribus du sud d’Afghanistan ( ce n’est q’ un exemple) ou les femmes ne peuvent sortir que voilées ET accompagnées d’un homme de la famille, même pour aller accoucher, et le« patriarcat » occidental sur les plages et au carnaval de Rio, dans un cas la femmes est un être totalement inférieur sans droits, dans l’autre (ou les autres) un machisme plus ou moins sévère. Les femmes sont -elles les victimes absolues systématiquement ? Il y a eu dans le même ordre sémantique : le prolo, le colonisé, l’immigré, l’arabe, l’indien, le noir, le jeune(de banlieue), la femme, etc , pour tenir ce rôle au fil de l’histoire des sociétés qui se transforment. Qui a dit : la femme est le prolétaire de l’homme ? Il y a plus de différence entre Brigitte Macron et ses domestiques (femmes) , qu’entre ces femmes et leur mari smicard.... j’aimerai trouver plus de documentation sur les (rares) sociétés matriarcales...

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft