INSURGEONS-NOUS !

mercredi 11 décembre 2019, par Zagni.

Il s’agit d’une tribune que j’ai envoyé à Fakir, Reporterre, Décroissance, Le Canard et Médiapart en mai. Aucun de ces journaux ne l’ont publiée...

Insurgeons-nous !

Réponse aux 450 universitaires « complices » des gilets jaunes, aux 1400 signataires du « Collectif Yellow Submarine » et à tous les intellectuels insurgés encore silencieux.

Mars 1944 voit naître le Conseil National de la Résistance (CNR) grâce à la mobilisation d’une poignée d’hommes et de femmes au courage implacable, prêts au plus grand des sacrifices au nom de l’intérêt commun. Leur engagement non négociable s’inscrira irrémédiablement dans l’histoire. La clandestinité s’imposera comme salvatrice de la torpeur généralisée et deviendra le symbole d’un sursaut d’honneur collectif gagé par le sang de ses protagonistes. L’occupation d’alors déroulait le tapis rouge aux résistants en hissant au rang d’impérieuse nécessité toutes actions même des plus radicales. La violence obtenait le consentement majoritaire comme une évidence pour éradiquer l’occupant mortifère.

Le contexte actuel est tout autre, pas de déclaration de guerre, pas d’occupant ; et pourtant l’urgence est d’autant plus prégnante. L’ennemi est à l’intérieur, gangrenant le fruit en toute quiétude puisque dans le cadre qu’il à imposé sournoisement. Nous constatons l’efficacité redoutable avec laquelle le réseau tentaculaire de l’ennemi œuvre. Nous assistons ni plus ni moins à l’avènement des orientations funestes orchestrées par et pour les 1 %. Ces orientations sont clairement criminelles et en opposition à l’intérêt commun ainsi qu’aux urgences climatiques et environnementales. Tout, absolument tout est sous le contrôle de la caste céphalopode, saisissant la moindre occasion pour ramener à elle les droits fondamentaux, de les ingérer, de les digérer et d’en laisser l’excrément en pâture à la populace...

N’ayons pas peur des mots : Marre de la merde dans laquelle on nous traîne !

La pieuvre entrave la planète jusqu’à l’étouffer. Si nous n’agissons pas, nous en serons les premières victimes et complices de surcroît. Notre salut se trouve dans l’évincement de cette condition.

La voix de la rue n’est pas entendue alors que la votre l’est. Par conséquent, nous citoyens, lançons un appel aux intellectuels altermondialistes insurgés afin de mettre ensemble en place le Conseil Civil de la Défense des Droits Fondamentaux, dégagé de tout rattachement partisan, syndical et militant, d’œuvrer au nom de l’intérêt commun sans en attendre quelque bénéfice personnel que ce soit, de constituer les dossiers à charge dans le but de dénoncer et condamner les protagonistes d’une mort annoncée, d’organiser dans les plus brefs délais un état major civil en capacité à reprendre les affaires sociales et de les gérer en adéquation avec les impératifs environnementaux.

Le 25 avril, la « réponse » du Président au grand débat et les mensonges du Ministre de l’intérieur concernant « l’attaque » de la Pitié Salpêtrière du 1er mai sont des humiliations à l’intelligence collective, un déni non dissimulé de la situation d’urgence globale, une déconsidération ouverte des attentes légitimes d’un peuple aux abois, la confirmation d’un pouvoir exclusif avide d’imposer son diktat à tout prix, la révélation d’une dictature soft.

Mars 1944, mai 2019. Sommes-nous prêt à nous insurger, à nous dresser, à combattre l’ennemi sans relâche jusqu’à sa capitulation comme l’ont fait nos aînés au péril de leur vie, où serons-nous les grands lâches, témoins résignés de la fin de tout ? Ce dont il ne faut pas douter, c’est de notre détermination inaliénable et de notre discernement accru, par conséquent, le Conseil Civil de la Défense des Droits Fondamentaux ne doit et ne peut se faire sans nous.

« Vous ne devez jamais avoir peur de ce que vous faites quand vous faites ce qui est juste »
Rosa Parks

Les citoyens insurgés.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft