Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline

Des pierres contre des fusils, nouvelle saison

jeudi 10 novembre 2022, par Auteurs divers.

A propos de la grande manifestation qui a eu lieu contre la mégabassine de Sainte Soline, voici un texte qui « répond » en quelque sorte aux sorties des médias de préfecture et des voix du système policier.

📬 SAINTE-SOLINE : LETTRE OUVERTE D’UNE BRETONNE AUX MANIFESTANT.ES

"Hommage aux enfants de la terre, habillés de noir, croisés quelque part sur des champs dévastés.

J’étais à Sainte-Soline le week-end dernier ; j’étais à Sainte-Soline là où une méga-bassine de 16 hectares est en construction, financée en grosse partie par l’argent public pour pomper l’eau dans les nappes phréatiques au profit d’une seule poignée d’exploitations agro-industrielles.

Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline
Grosse manifestation le 29 octobre 2022

J’étais à Sainte-Soline et je crois bien que j’y ai laissé une partie de mon cœur, car je voudrais encore être auprès d’eux ; auprès de ceux qui sont restés ; auprès de ceux qui, ce week-end ont subi un déploiement inouï des « forces de l’ordre », et auprès de ceux qui aujourd’hui vont subir le déchaînement médiatique mensonger orchestré par « l’état-mafia » et propagé par une presse et une télé « à la solde ».

Je regarde quelques commentaires sur les réseaux sociaux et j’ai honte. J’ai honte de tous ces « braves gens » qui éructent leur haine envers ceux qu’ils nomment « voyous » ; qui éructent leur haine sous couvert du « bon ordre » et du « respect de la loi » ; ceux-là même qui ne savent rien de l’histoire des bassines, ni même de l’histoire du monde et qui ne veulent d’ailleurs surtout pas savoir ; ceux-là qui n’entendent que ce que la voix de leurs maîtres leur raconte et qui crieront, une fois la guerre terminée, « Vive la résistance ! »

Décidément, Brassens avait bien raison : « Les braves gens n’aiment pas qu’on suive une autre route qu’eux ». Et demain, ce seront eux aussi qui s’étonneront de n’avoir plus ni retraite, ni aide sociale lorsqu’ils perdront leur travail, ni eau potable au robinet ? la faute à Pas-de-chance, diront-ils alors.

Qu’il est pratique, n’est-ce pas, de s’insurger contre ces jeunes qui « profitent du système », contre ces « assistés » comme ils les nomment, et de ne surtout pas, mais alors surtout pas regarder du côté de la mafia gouvernementale qui, pendant ce temps, transfère le plus tranquillement du monde ce qu’il reste d’argent public à ses potes milliardaires et en profite au passage pour créer une dette abyssale, histoire d’asservir tout ce petit monde jusqu’à la fin des temps. Cette même mafia qui aujourd’hui veut « ficher S » ceux qu’ils appellent « éco-terroristes »… Quel est le rapport déjà entre le fait de tuer au nom d’une croyance et celui de défendre le Bien Commun face à des intérêts privés ? Oubliant peut-être au passage que ce gouvernement affiche tellement d’affaires en cours que ç’en serait risible si ça n’était si grave ?

Alors oui, j’étais à Sainte-Soline ce week-end au côté de ceux qui manifestent contre cette logique qui nous tue. Des milliers de gens de tous âges, de tous styles, d’ici et d’ailleurs, certains ayant plongé corps et âme dans cette histoire d’eau, d’autres apportant leur soutien d’un jour « ou plus si affinités ».

Et puis, il y a vous. Cette jeunesse, jeunes femmes et jeunes hommes, habillée de noir, visages cachés, dont on devinait à peine les regards. Et nous sommes partis à votre suite. Nous avons approché ce méga-monstre de bassine. Expérimentant pour quelques-uns pour la première fois, ce que, du haut de votre jeune âge, vous ne connaissez que trop bien déjà.

Et c’est au beau milieu d’un paysage dévasté par une agriculture qui n’en est plus une, étouffée par les lacrymos, sous les grenades qui volaient, que j’ai ressenti toute votre détermination et votre courage. J’ai vu aussi cette fabuleuse organisation, reflet d’une intelligence collective aiguisée au couteau.

Ils vous disent ultra-violents mais au beau milieu de ce champ de bataille, je n’ai vu que quelques « cœurs brûlants » à l’incroyable gentillesse, semblant apparaître toujours au bon endroit et au bon moment pour tendre une main à qui en avait besoin, malgré le « jeu » dangereux dans lequel nous étions embarqués. Et c’est dans ce chaos que je me suis dit en vous regardant : « les voilà donc, les enfants de la terre ; ils sont là ». Cette jeunesse que la plupart ne voulait pas entendre lorsqu’ils nous alertaient du désastre écologique en cours et qui aujourd’hui se voit contrainte d’avancer à corps découverts face à des machines de guerre infernales, tentant le tout pour le tout pour sauver leur monde, pour sauver notre monde. Des pierres contre des fusils, nouvelle saison. Sauf que les fusils, eux, ont bien changés…
J’étais donc à Sainte-Soline ce week-end et j’y ai laissé une partie de mon coeur ; cette partie peut-être qui, ne sachant qui vous étiez, ne trouvait pas comment vous dire merci.

Peut-être alors que ce texte finira par vous parvenir.
Alors à tous ces enfants de la terre habillés de noir, croisés sur des champs dévastés, je voulais vous dire merci. Merci d’être tels que vous êtes, merci de garder bien au chaud cette part d’humanité et de sensibilité sauvage que vous érigez avec superbe au milieu de ces heures sombres. Cette part d’humanité que d’autres semblent avoir perdu.
Merci d’éclairer l’horizon de votre espoir.

Et surtout, je vous souhaite de voir un jour le monde tel que vous le rêvez. Soyez fières et fiers de qui vous êtes et enfin, ne doutez pas que, un peu partout, beaucoup de gens finalement, vous aiment de tout leur coeur.

No bassaran – Hauts les cœurs"

(posté par Contre Attaque)

Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline
Désarmement d’un tuyau de mégabassine le 30 octobre, Sainte-Soline

- Sur Reporterre : Les manifestants contre les mégabassines ont subi une violence intense - Les organisateurs de la marche contre les mégabassines dans les Deux-Sèvres déplorent une soixantaine de blessés parmi les manifestants. Six personnes ont été hospitalisées. L’une d’elles a été arrêtée par les forces de police, depuis sa chambre d’hôpital.


Forum de l’article

  • Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline Le 13 novembre à 10:29, par g

    pourquoi pensez toujours que le black bloc est composé de jeunes ?
    pourquoi rendre poétique le fait de risquer son intégrité : « sous les grenades qui volaient » ?
    pourquoi toujours essayer de poétiser l’histoire, la rendre accrocheuse ? de faire le buzz ?
    la jeunesse est aussi en droit d’attendre que les vieux réparent tout ce qu’ils ont laissé faire, en baissant les bras, en allant voter, en donnant des leçons....
    il y a des vieux qui s’y mettent et des jeunes qui vont voter
    la lutte n’est pas belle, elle est nécessaire !. transformons pas tout en spectacle
    sainte soline n’est que spectacle si on en reste là et qu’on se gausse de poésie
    alors ça devient comme la zad de notre dame des landes, ou ne reste que des néo ruraux en mal d’histoire, n’oublions pas comment tout cela fini bien souvent. La bas ceux qui se gaussaient de black bloc ont negocier avec l’etat, on enlever des chicanes, detruit des cabanes, on ouvert les barricades au passage des flics... parce qu’ils avaient signé des fiches d’occupation précaire, la bas pas d’aeroport mais pas non plus d’autre monde, juste la suite du monde qui va avec l’aeroport... juste des salades, de la poésie, de la réécriture de l’histroire...de l’opportuniste. la bas les plus determinées, les plus précaires, on vu leurs cabanes etre detruites par les flics et les zadistes negociateurs.
    les soulevement de la terre viennent précisement de la zad et de ceux là, qui font spectacle et finisse par signer avec l’etat
    prudence !
    stop poésie, vives la luttes

    Répondre à ce message

  • Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline Le 11 novembre à 12:13, par Némésis

    Que c’est bon de lire ce que j’ai dans mon coeur - ma tête !

    (juste un détail appelons un chat un chat, ce sont des CRATERES pas des bassines (une bassine c’est petit, ça sert à transporter du liquide là on a affaire à des trous creusés dans la terre , très larges comme des cratères)

    Répondre à ce message

  • Hommage aux enfants de la terre habillés de noir - Manifestation à Sainte-Soline Le 11 novembre à 08:48, par Michel BEN HAÏM

    Debout les damnés de la terre ..... merci pour ce texte poignant .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft