Grippe aviaire à nouveau dans les élevages de volailles : les gouvernements européens décident d’exterminer tous les oiseaux migrateurs car vecteurs du virus !

Solutionnons pour de bon les graves difficultés des élevages industriels en éradicant définitivement les oiseaux sauvages

dimanche 28 novembre 2021, par Big Bug antitech.

Alors que chaque année ou presque des foyers de grippe aviaire se multiplient un peu partout dans les élevages de volaille, obligeant à de coûteux abattages en série et à des confinements stressants, la situation devient intenable pour les éleveurs.
Les pertes sont colossales, l’activité est durement impactée, grèvant ses bénéfices et menaçant à terme sa rentabilité.

Nouvelle alerte « Influenza aviaire » en France :
- Un premier foyer de grippe aviaire en élevage détecté dans le Nord

Face à cette situation inextricable qui atteint de manière récurrente notre économie agricole, les ministères français de l’agriculture et celui de l’écologie ont enfin trouvé avec leurs homologues européens une solution sanitaire adaptée pour que les éleveurs de volailles puissent continuer à exister et à nourrir les populations à des coûts abordables.

L’éradication de tous les oiseaux migrateurs qui circulent sur l’Europe a été tout récemment décidée en haut lieu. Face à cet état d’urgence, toutes les dérogations et autorisations officielles ont été obtenues.

Ce fut une décision difficile à prendre qui déplaira peut-être à certains écologistes ou naturalistes trop sensibles à leurs émotions, mais la situation très préoccupante des élevages oblige à faire des choix drastiques. Il vaut mieux privilégier notre sécurité alimentaire par rapport à l’existence des oiseaux migrants qui n’apportent que des problèmes partout où ils passent.
Nos modes de vie, nos traditions locales comme le foie gras, notre agriculture productiviste, nos exportations sont bien sûr largement prioritaires par rapport aux intérêts d’oiseaux migrateurs qui de toute façon sont voués à disparaître prochainement du fait du réchauffement climatique et des divers problèmes malencontreux qui les affectent.
On pourrait même dire que c’est rendre service à ces oiseaux migrants, qui ne respectent pas plus les frontières que le nuage de Tchernobyl,que de hâter leur fin et de soulager leurs souffrances par une éradication propre et définitive.

Grippe aviaire à nouveau dans les élevages de volailles : les gouvernements décident d’exterminer tous les oiseaux migrateurs !
Tous les moyens sont autorisés pour en finir avec ces espèces migrantes qui polluent nos élevages

Ainsi, des filets géants seront prochainement déployés autour des aires de migrations. La chasse à tous les oiseaux migrants est autorisée d’ors et déjà partout. Tous les moyens de destruction de ces nuisibles sont possibles : fusils, glue, poisons, destruction des nids, pièges... Toute personne motivée pourra participer à cette ambitieuse campagne sanitaire, et se verra délivrer un certificat d’aptitude nommé « réserve citoyenne influenza aviaire ».
L’objectif est d’atteindre « zéro oiseaux migrateurs » d’ici fin février 2022.

L’agence européenne FRONTEX, du fait de sa grande expérience de dispositifs de protection de nos frontières, apportera son expertise et ses outils techniques pour mener à bien cette grande opération de nettoyage à l’échelle européenne.
Les parasites ailées qui attaquent sournoisement nos campagnes en larguant leurs virus étrangers seront contenus efficacement.

Grâce à votre participation et aux moyens importants attribués à cette éradication en règle, la victoire contre la grippe aviaire est possible.
Nos grands élevages industriels pourront ainsi continuer à approvisionner sans gênes les fast food et les supermarchés discount si utiles à la survie des plus défavorisés d’entre nous.

Grippe aviaire à nouveau dans les élevages de volailles : les gouvernements décident d’exterminer tous les oiseaux migrateurs !
Entre du délicieux foie gras industriel pour tous et des restes de populations d’oiseaux migrateurs parasites voués à disparaître, le choix est vite fait ! Traditions avant tout

Pour nourrir le monde, pour vous nourrir, pour continuer à nourrir nos enfants, avec de bons produits nous comptons d’ailleurs développer de nombreux nouveaux élevages industriels géants, [avec l’aide du « Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique », d’applis numériques, de robots derniers cris et de logiciels d’intelligence artificielle de gestion et de surveillance->5455].
Nos équipes y travaillent déjà d’arrache pied, des budgets importants sont déjà prévus pour soutenir ces nouvelles innovations avec l’aide de nos créatives startp ups françaises qui relocalisent la recherche bio-numérique et créent des emplois. Cocorico !

Développer notre résilience alimentaire et virale

Grâce à la pandémie de coronavirus, nous comprenons mieux à présent les risques de « bouillon de culture fabriques à virus » inhérents à la concentration d’animaux identiques dans des élevages géants. Pour y faire face, des dispositifs avancés de contrôle bio-numérique permanents seront installés dans tous les élevages afin d’empêcher tout risque futur d’épizootie.
Vous pouvez compter sur nos vaillants chercheurs financés par de grandes marques pour apporter tout le soin nécessaire à votre sécurité.

Les nouveaux élevages seront organisés comme des laboratoires high-tech, et si par extraordinaire un nouveau virus contaminant apparaissait, il serait immédiatement repéré par des bio-capteurs connectés puis détruit sur le champ par un système de rayon laser haute précision.

Si malgré toutes ces précautions, un virus dangereux parvenait à s’échapper de ces zones surveillées et à se répandre sur toute la planète, nous savons à présent grâce au covid-19 comment y faire face efficacement.
Les géants de la bio-tech pourront fabriquer à la demande toute sorte de vaccins évolutifs à base d’ARN-M à même de contenir n’importe quelle pandémie.

Aucune inquiétude à avoir, nous ne sommes pas des Amish, la science et la technologie trouveront toujours des solutions pour faire face à toute éventualité facheuse produite par les applications techno-industrielles des innovations, et puis nous connaissons bien vos magnifiques capacités d’adaptation et de solidarité pour transformer ces (improbables) événements perturbants en de grands moments de défis, d’évolution sociétale et de marche en avant positive.

Ensemble, pour le maintien de l’emploi français, pour la biodiversité des traitements, pour l’écologie industrielle, pour la santé numérique et la sécurité alimentaire et sanitaire connectées.
Ensemble, pour le progrès et la prospérité.
Ensemble, En Marche vers l’avenir radieux et la gloire de la France.

Vive la France, vive la démocratie, vive la République.

Barbara Pompili - Ministre de la Transition écologique
Julien Denormandie - Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft