Gentilles questions pour notre belle police politique française

Face à l’absurdité autoritaire permanente, quelques interrogations absurdes et ironiques pour y voir plus clair

dimanche 26 avril 2020, par Camille Z.

En ces temps troublés, je n’arrive plus à m’y retrouver dans les actes et injonctions contradictoires de nos chers autorités et chers membres des forces de l’ordre chargés de faire et appliquer la loi, aussi, avant de devenir complètement barge et mûr pour le règne total de Big Brother, je poste ces questions afin de clarifier quelques situations types et ainsi de mieux savoir quelle conduite exemplaire je dois en permanence tenir pour éviter amendes, garde à vue ou coups policiers de muselière dans la figure en étant insulté.

J’ai vraiment à coeur de faire au mieux pour contenter notre très cher président de la république démocratique de France et notre bienveillante police politique qui la pauvre est beaucoup à la peine pour maintenir cette jolie union nationale, mais ça devient très difficile par moment car on passe sans arrêt de la double-pensée, à la triple, voire quadruple pensée. C’est trop compliqué pour mes pauvres neurones de gueux de 2e classe.

- Alors voici mes très humbles questions :

  • Si au cour de ma promenade de santé réglementaire, je m’arrête 5 secondes pour humer une fleur, ça passe ?
  • Est-ce que sentir une fleur fait partie de l’activité nécessaire pour se maintenir en santé ou est-ce une pause abusive lors de notre sortie dérogatoire à notre assignation à résidence surveillée ? Si on s’arrête 10 secondes pour contempler un massif fleurit, ça passe ? Et si on s’arrête 30 secondes ? Amende de 135 € ou activité autorisée pour notre équilibre mental ?
  • Si je suis blanc et que je pars faire un footing à 2h du mat dans un quartier résidentiel en ayant oublié mon attestation de sortie de résidence surveillée, ça passe ou amende ?
Gentilles questions pour la belle police politique française du régime
Le système du crédit social chinois, bientôt en France, ouf !
  • Si je suis noir ou de type maghrébin et que je pars faire un footing à 23h dans un quartier populaire et que j’ai mal rempli par mégarde mon ausweis, est-ce que les policiers me laissent repartir après un rappel à la loi amical ou est-ce qu’ils m’insulteront et me passeront à tabac jusqu’à ce que je ne bouge plus ?
  • Est-ce qu’il vaut mieux que j’aille faire ma promenade de santé dans une rue où de nombreuses personnes déambulent sans masque ou dans la forêt où il n’y a personne ?
  • Est-ce qu’il vaut mieux que j’aille livrer des gadgets électroniques pour une multinationale après avoir pris un métro bondé ou que j’aille cultiver mon jardin ?
  • Vaut-il mieux que j’aille nager seul dans un lac ou que je fasse la queue pour attendre un ordre de livraison de pizzas d’une plateforme en ligne ?
  • Combien coûte les hélicoptères chargés de surveiller lacs, forêts et chemins de randonnée afin de pourchasser et amender les personnes isolées qui s’y trouveraient ?
  • Si j’écris All Clitoris Are Beautiful sur une banderole, ce sera vu comme un message féministe poétique ou une manière déguisée et particulièrement vicieuse de prétendre que tous les flics sont des batards (All Cops Are Bastards, ACAB) ?
  • Si de gentils policiers me font des remontrances, est-ce que je dois en toute circonstance dire « chef, oui chef, merci chef » en baissant la tête, ou est-ce que je peux leur faire remarquer, tout en les filmant, que leur contrôle/amende est peut-être illégal/abusif ? - Même question si je suis blanc, ou noir, ou propriétaire dans un riche quartier résidentiel, ou SDF.
Gentilles questions pour la belle police politique française du régime
Face à l’absurdité autoritaire permanente, quelques interrogations absurdes et ironiques pour y voir plus clair
  • Si j’écris que j’adore Emmanuel Macron notre très cher président de la république démocratique de France, est-ce considéré comme une marque sincère et recommandée de déférence ou une ironie tordue et outrageante ?
  • Si je dis publiquement que le gouvernement et les lobbys capitalistes prennent couramment des décisions criminelles, est-ce un simple constat autorisé de la réalité, ou une insulte et une grave diffamation passible d’un procès et de 48h de garde à vue dans une cellule puante ?
  • Si, anticipant la crise économique à venir où je n’aurai plus aucun revenus, je cultive un jardin potager non attenant à mon domicile, seul et loin de toute personne, pendant une durée non réglementaire de 4 heures, est-ce un crime grave ou une activité indispensable à ma survie ? Dois-je préférer les futurs colis alimentaires distribués par l’aide internationale (ou les généreux bénévoles du coin) aux semis et à l’arrosage de légumes ?
  • Si, durant le travail de la terre de ce potager déjà hautement suspect, je m’arrête 10 minutes pour prendre le soleil et contempler les abeilles qui butinent, est-ce que je met en danger autrui ou est-ce que je transforme utilement mon esprit en vue des nécessaires évolutions écologiques radicales à mener ?
  • Est-ce que écrire « Macronavirus » sur une banderole est plus grave que de l’écrire sur la couverture d’un journal ? Et si je l’écris avec des jolis lettrages sur mon front, ça passe ou j’aurai droit à une remontrance de notre bien aimée police politique et à l’imposition d’un bandeau bleu blanc rouge sur ma tête pour masquer cette inscription lèse-majesté ?
  • Si, un jour de fatigue, j’adresse un doigt d’honneur défoulatoire à un drone du quotidien de notre bien aimée police politique, est-ce considéré comme un geste vain en direction d’une simple machine, ou un gravissime outrage envers un agent de notre merveilleuse police politique qui peut-être un jour visionnera les images ?
  • Si je porte un masque en permanence dans la rue, aurais-je une amende, voire une garde à vue, pour dissimulation du visage dans l’espace public ou un bon point dans le futur système informatique d’harmonie sociale dirigée (il me tarde que le système chinois de crédit/notation sociale, de surveillance à reconnaissance faciale et de délation s’installe en France, ainsi il sera bien plus facile de savoir quoi faire ou pas, et je ne poserai plus toutes ces questions stupides et parfois innocemment (ou pas ?) tendancieuses)
  • Si je brûle un entrepôt d’Amazon sans personne dedans, est-ce considéré comme un grave attentat terroriste ou comme un acte exemplaire de libération des travailleurs et de protection de la nature passible d’une médaille et d’une récompense de 100.000 euros avec passage flatteur au 20H de France 2 ?
Gentilles questions pour la belle police politique française du régime

Une autre question pressante : qui pourrait être encore plus bienveillant et sympathique que les flics ?

Réponse : celles et ceux qui les gouvernent, les haut gradés, les préfets, les ministres, et encore plus notre très cher président de la république démocratique de France car lui on l’aime trop quoiqu’il fasse, il est trop chou mignon.
Nous sommes tellement heureux de payer tout ce beau monde, leurs appartements et leurs repas de luxe avec nos impôts afin qu’ils puissent sereinement nous seriner et nous rappeler à l’Ordre à l’aide d’amendes, de drones, de LBD et de matraques.

Et puis bien sûr tous les grands capitalistes sont encore plus bienveillants et vertueux que nos indispensables politiciens si dévoués à nos biens communs et à notre santé, on a tellement besoin d’eux pour que les profits qu’ils font sur notre saint travail en reconfigurant joliment le monde vivant puissent ruisseler en quelques mini gouttes revigorantes jusqu’à nos humbles épaules courbées et reconnaissantes.
Sans nos généreux généreux bienfaiteurs milliardaires et millionnaires, comment pourrait-on créer de la richesse et des emplois ?!

Il est grand temps d’offrir une belle médaille à tous ces grands bienfaiteurs de l’humanité et des mondes naturels.
- Et si on lançait une cagnotte en ligne pour leur acheter solidairement de belles décorations en or massif ?
Même les plus pauvres trouveront bien quelques euros avant la fin du mois pour que les très riches puissent briller davantage encore et arborer des distinctions si méritées par les services qu’ils rendent à la nation. Il est quand même plus important de valoriser nos élites que de nourrir la petite dernière.

P.-S.

- Si vous aussi vous brûlez de poser quelques questions (gentilles hein, pas vicieuses) à notre très chère police politique française, proposez-les en commentaires.
Je suis sûr que ce site web les publiera si elles ne portent pas atteinte à l’honneur sans tache de la république, de l’économie de marché et de ses zélés agents qui s’éreintent au travail pour nous servir.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft