Gap : expulsion du centre d’hébergement autogéré le CESAI le 19 août

Rassemblement à 15 h devant la préfecture à Gap ce mercredi 19 août

mercredi 19 août 2020, par Auteurs divers.

Expulsion du Cesai ce matin (mercredi 19 août).

Le commandement de quitter les lieux n’a pas été délivré, la préfecture a agi par surprise.

50 personnes sont à la rue !

Besoin de nourriture et de soutien.

Rassemblement à 15 h devant la préfecture.

(Source : Vallées en lutte)

- Plus d’infos sur le CESAI
Le Cesaï est un bâtiment occupé depuis octobre 2018 en plein centre-ville de Gap qui accueille une 60ène de sans abris de tous pays.

Gap : expulsion du centre d’hébergement autogéré le CESAI le 19 août

- Voir aussi :

La justice et les notables évoquent de prétendus troubles à l’ordre public pour justifier leur volonté d’expulser le CESAI.
On constate que les troubles à l’ordre public sont plutôt l’expulsion d’exilé.e.s et personnes précaires, la chasse aux résistants solidaires, les institutions anti-démocratiques en vigueur en France et à Gap.

Les vrais troubles à l’ordre public c’est la mainmise tyrannique sur nos vies et nos moyens d’existence d’une collusion complice entre l’Etat autoritaire et policier, les institutions politiques anti-démocratiques et le monde capitaliste.
Le trouble à l’ordre public c’est la volonté de détruire et d’empêcher par la force toute forme d’autonomie et d’auto-organisation qui agite les pouvoirs et leurs alliés.

Gap : expulsion du centre d’hébergement autogéré le CESAI le 19 août

2 Messages

  • Gap : expulsion du centre d’hébergement autogéré le CESAI le 19 août Le 29 août à 17:18, par Auteur

    SUITE : communiqué du CESAI, qui a investi un autre lieu à Gap.

    Répondre à ce message

  • Gap : expulsion du centre d’hébergement autogéré le CESAI le 19 août Le 23 août à 18:48, par Auteur publieur

    Communiqué expulsion du Cesaï
    La place de la préfecture a été évacuée samedi 22 août par les « forces de l’ordre ».

    Mercredi 19 août, six heures, des policiers enfoncent à coup de bélier les portes des chambres des habitants du Césaï, le centre social auto-géré de Gap. Ils regroupent tout le monde dans une cour, effectuent des vérifications d’identité. C’est le début de l’expulsion du Cesaï.

    Bilan : 43 personnes dehors, 20 hébergées dans des camping, 2 embarquées au poste. 43 exilé.e.s et sans abris qui ont à peine eu le temps de prendre leurs affaires, de ramasser de la nourriture avant que le Cesaï ne soit muré. 43 personnes sur la place Saint Arnoux, devant la préfecture, bientôt rejoints par des militant.e.s.

    Un campement s’organise en attendant une solution qui ne viendra pas de la préfecture, celle-ci craignant toujours plus le fameux « appel d’air ». En attendant un endroit où dormir et poser leur sac, familles, jeunes déminorisés, dublinés, sans abris, sont tous ébahis de se retrouver en quelques heures sans logement.

    Une expulsion au mépris de toutes les règles, de toutes les lois. La préfecture s’est bien gardé de dire qu’un délai supplémentaire de deux mois était prévu par la cour d’appel de Grenoble après la visite préalable de l’huissier, sans les forces de l’ordre, qui n’a jamais eu lieu. N’ayant pas été prévenus, les habitants n’ont pas exprimé de refus.

    Ce n’était pas une opération dans la loi mais une expulsion violente et illégale, menée tambour battant. En bonus, le sarcasme de Mr Scarcella, huissier assermenté, qui assure avoir remis le commandement de quitter le lieu, puis ment sur la décision de la cour d’appel et finit par déclarer : « c’est votre parole contre la mienne ».

    Et maintenant ? On a besoin de soutien. 43 personnes à la rue qui auront besoin d’un toit, de lits, de couvertures. On dort ce soir devant la préfecture. Et demain ? Impro totale.

    (source : Vallées en lutte)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft