Loi 3DS : Fliquer et ruiner davantage les pauvres, et gaver les riches

Droite et extrême droite main dans la mai pour un projet de loi antisocial

jeudi 2 septembre 2021, par Auteurs divers.

LOI 3DS : FLICAGE ET GUERRE AUX PAUVRES

La droite et l’extrême droite veulent conditionner le RSA à une vérification des biens et des activités des plus précaires

Le 21 juillet dernier, le projet de loi 3DS – pour « différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification » – était voté en toute discrétion entre les murs du Palais du Luxembourg. Porté par Les Républicains avec le soutien de LREM, ce texte prévoit entre autres le transfert des routes nationales et de la médecine scolaire aux collectivités territoriales, la suppression du transfert initialement prévu des compétences en eau et en électricité, mais aussi un durcissement des conditions d’obtention du RSA ainsi que la possibilité pour les communes de négocier les quotas de logements sociaux : de nouvelles atteintes extrêmement graves portées aux droits sociaux.

Si actuellement le Revenu de Solidarité Active est attribué en fonction des ressources, les départements auront désormais la possibilité de fixer un plafond concernant la valeur de l’ensemble des biens de la personne. Il faudra notamment déclarer "appareils électroménagers, équipements son-hifi-vidéo et matériels informatiques du foyer, les voyages, séjours en hôtels, locations saisonnières, restaurants, frais de réception, biens et services culturels, éducatifs, de communication et de loisirs"... Tout sera passé au crible.

La valeur de ces plafonds reste encore inconnue, d’autant qu’elle pourra différer en fonction des départements. L’objectif est clairement affiché : exclure davantage les plus précaires de certaines parties du territoire, tout en les maintenant dans la peur de perdre le peu de ressources dont iels disposent. Impossible de faire le moindre projet de vie sur le long terme dans ces conditions. Ces nouvelles mesures s’accompagneront d’un renforcement des contrôles pour les allocataires, ainsi que la mise en place d’un plafond d’épargne à 23 000 euros.

Les président.e.s des Conseils Départementaux auront l’autorisation de demander directement "des renseignements supplémentaires" aux demandeurs d’aide. De quelle nature seront ces fameux "renseignements supplémentaires" ? Les plus pauvres, sous prétexte qu’ils le sont, se verront donc également retirer ce qu’il leur reste d’intimité ?

Dans le même temps, la loi SRU qui avait pour objectif que chaque commune dispose de 25% de logements sociaux dans son parc immobilier a été modifiée. Désormais, chaque ville pourra négocier ce taux à la baisse avec le département. Quand on connaît les politiques du logement que mènent les préfectures actuellement, à coup d’expulsions en nombre, souvent illégales, hiver comme été, on peut s’attendre au pire.

Obtention des aides sociales de plus en plus difficile, crise du logement, expulsions, démantèlement du service public, attaque aux droits des chômeurs ... Les plus précaires se retrouvent toujours plus dépouillé.e.s de la moindre ressource, tandis que les plus riches,eux, continuent de se baffrer goulûment en toute impunité.
Le projet de loi 3DS doit être examiné à la rentrée par l’Assemblée Nationale, une raison de plus pour se retrouver toutes et tous dans la rue pour défendre nos acquis sociaux !

Sources : https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/loi-3ds-rsa-eoliennes-radars-quelles-mesures-ont-ete-adoptees-par-les

Post de Nantes Révoltée

Fliquer et ruiner davantage les pauvres, et gaver les riches
Les possédants et leurs amis adorent traquer les plus pauvres et les exclus, tandis que les puissants et les riches sont adulés et favorisés

Sinon, à part ça, une part des travailleurs exploités, des prolétaires, va-t-elle continuer à soutenir l’extrême droite, pensant qu’elle serait "anti-système" ou "de leur côté", alors qu’elle est du côté des capitalistes (français bien sûr) et du maintien des classes sociales, et donc pour la poursuite des inégalités sociales et des ravages écologiques/climatiques.
Vous êtes dégoûté, à raison, de tous (ou quasi) les partis politiques, ok, mais il y a d’autres voies que l’ornière bien gluante de l’extrême droite qui se pose en opposant alors qu’elle est en réalité un bon allié et supplétif du système en place.

- Pour cette rentrée scolaire 2021, le sinistre Blanquer a lancé un bruit médiatique autour de l’allocation de rentrée, voici quelques réactions à ce sujet :

"VIENS NOUS LE DIRE EN FACE QUON ACHÈTE DES ÉCRANS PLATS" :

Ce matin, en visite dans une école à Marseille, le ministre de l’éducation a été hué par des habitants dont certains lui aurait crié cette phrase. Bien mérité pour ce menteur en chef, digne compagnon des Véran et autre Ndiaye, sauf que cette fois il ne s’agissait pas de l’inutilité du masque mais de ce que les parents pauvres font de l’allocation de rentrée scolaire. Pour le ministre de l’éducation, il serait pertinent de la donner "en bons d’achats" pour éviter qu’elle ne serve à acheter des "écrans plats".
Voilà bien un raisonnement tordu, classique de la bourgeoisie depuis le XIXe siècle : quand on donne de l’argent aux pauvres, ils en font n’importe quoi.
Comme la plupart des membres de sa classe sociale, Jean-Michel Blanquer, qui ne croise aucun ouvrier à part peut-être son personnel de maison, fantasme la vie de la classe laborieuse et aime penser à sa place ce qui est bon pour elle.

Ce genre de personne ne voit aucun problème à donner des dizaines de milliards d’argent public aux entreprises privées et à leurs actionnaires sans contrôle ni contrepartie, mais se révolte contre l’octroi de quelques centaines d’euros annuels à des familles avec enfants. Il voudrait que cet argent soit "fléché" vers des dépenses "utiles". Comme si ce genre de personnage camé à la haute fonction publique, aux véhicules avec chauffeurs et aux repas préparés par autrui savait ce qui était utile ou non pour un foyer français !

Peut-être que ces centaines d’euros par ménage vont servir :
- A payer la facture de gaz, puisque le tarif réglementé va bondir de 8.7% ce mois-ci.
- A compenser la hausse des prix de 1.9% en août.
- A compenser la faiblesse des salaires voire baissent qui stagnent quand les dividendes s’envolent.
- A limiter les dégâts au moment où la réforme de l’assurance chômage va passer, à cause des gens comme Blanquer, et que des millions de demandeuses et demandeurs d’emploi vont perdre des centaines d’euros par mois.
Mais aussi tout simplement à faire les courses de rentrée ou, pourquoi pas, se payer un petit restau, de nouvelles chaussures, une sortie au ciné ou, pourquoi pas encore, une nouvelle télé !

Car oui, Jean-Michel, personne n’a le droit - pour l’instant - de décider à la place des gens de ce qu’il est légitime de faire de leur argent. Ou du moins, pas tant que le patronat et les actionnaires sont libres de licencier et de dépenser leurs dividendes en sac LVMH à 15 000 balles et en yachts polluants et moches. Et ce, avoir reçu des milliards d’euros en crédit d’impôts, exonérations de cotisations et subventions directement prélevés de nos impôts, ce qui leur a permis de dégager des profits à un niveau inégalé depuis 1949 !

Alors comme le disent ces gens qui t’ont hué, Jean-Michel : viens leur dire en face ce qu’ils devraient se payer avec leur allocation, toi qui n’a pas du mettre les pieds dans un supermarché depuis 15 ans. Ose, au lieu de lâcher tes sous-entendus puants dans le confort et l’impunité d’un plateau télé où trônent des journalistes aussi déconnectés que toi.

(post de Frustration Magazine)

et aussi :
- Allocation de rentrée : racisme de classe et écrans plats - C’est la polémique habituelle de la rentrée : l’idée selon laquelle « avec l’allocation de rentrée les pauvres s’achèteraient des écrans plats ».


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft