Faire venir encore plus de voitures et motos dans le Vercors ?! La communication du Département de la Drôme mise en pièce

Communiqué de la FAUP à propos du projet « sublimes routes du Vercors »

mardi 21 juin 2022, par Les Indiens du Futur.

La FAUP interpelle à nouveau les élus majoritaires du Département de la Drôme, le Vercors n’a pas besoin de voitures et de motos supplémentaires, il y en a déjà trop.
Puis quelques remarques de bon sens.

Faire venir encore plus de voitures et motos dans le Vercors ?! La communication du Département de la Drôme mise en pièce
Alors que les dérèglements climatiques et leurs conséquences mortelles s’accélèrent, la Drôme veut augmenter les moteurs dans des zones naturelles sensibles

Droit de réponse de la FAUP au communiqué de presse du Département sur les Sublimes Routes du Vercors

La Fédération des Amis et Usagers du Parc du Vercors souhaite répondre à plusieurs points cités par Marie-Pierre Mouton, présidente du Conseil Départemental de la Drôme dans son entretien donné à France Bleue Isère le 20 mai 2022 et par le Département de la Drôme dans son communiqué de presse publié à la même date.

Des chiffres que le Département conteste, mais qui ont été produits par lui :

  • Le chiffre de 40 000 m2 que nous donnons est simplement l’addition de tous les m2 de stationnements prévus sur l’ensemble des 17 sites. Nous sommes ravis d’apprendre, par voie de communiqué de presse, qu’un décroutage des sols est prévu : notre manifestation de samedi 21 mai aura au moins servi à ça, obtenir de l’information actualisée. Mais nous serions curieux de savoir quelles surfaces précises des sites seraient ainsi décroutées, et de comprendre en quoi la création de places de stationnement, même sans enrobé, va être bénéfique au vivant. Merci de vous soucier de la biodiversité microbienne des sols de parking. Ne serait-il pas un poil plus urgent, pour l’ensemble des oiseaux et des mammifères du plateau du Vercors, de limiter les nuisances sonores et la surfréquentation humaine 
  • Le chiffre de 150 000 visiteurs supplémentaires est cité page 205 du plan-programme du projet (agence Follea-Gauthier, août 2019) et a été confirmé le 27 janvier 2022 par le 1er Vice-Président du Conseil Départemental de la Drôme, Franck Soulignac, lors la visio-conférence du CD26. On peut retrouver ce chiffre dans la Foire aux questions publié par le département à la suite de cette « réunion publique ».
  • Des réunions de concertation avec les élus se sont bien tenues en 2018-2019. Mais ce que nous constatons tous les jours sur le Vercors, dans le Royans et le Diois, c’est que les habitants au courant du projet Sublimes Routes sont aussi difficiles à trouver qu’une journée sans motards au Col du Rousset ! Vous notez également que les nouveaux élus auraient été informés après les dernières élections municipales et départementales, or ces derniers ont affirmé le contraire lors d’un conseil communautaire de la CCRV en octobre 2021.
  • Nous constatons à la lecture des derniers documents de présentation datant de mai 2021 que les « interventions sensibles » sont finalement de larges surfaces de caillebotis métalliques et de garde-corps en acier galvanisés, prévus pour le Col de la Bataille et le Plateau d’Ambel.

Un désaccord politique majeur : habitants et acteurs du tourisme n’ont pas besoin d’opération promotionnelle supplémentaire vers le tourisme.

Au-delà des faits, nous souhaiterions surtout insister sur le point de désaccord principal : celui du plan promotionnel qui accompagne le projet d’aménagement des Sublimes Routes sur le massif du Vercors alors que celui-ci aurait au contraire besoin d’être « ménagé ».
Dans la plaquette de présentation du projet datant de mai 2021, le 3e et dernier objectif opérationnel du projet Sublimes Routes du Vercors est de « promouvoir ensemble » les routes et sites naturels associés, et invite à « Définir le Plan Marketing de valorisation des routes » et « promouvoir l’offre touristique ».
La messe est dite. Des panneaux touristiques « Sublimes routes du vercors » sont déjà installés le long de l’autoroute entre Valence et Grenoble.

Dernière action en date d’Inspiration Vercors : « pour éviter la surfréquentation des sites naturels, les offices de tourisme de la Drôme font appel à des influenceurs. L’objectif de la démarche est de promouvoir les territoires et des lieux moins connus tout en préservant le milieu naturel du Vercors. » Merci Inspiration Vercors de mettre la lumière sur des lieux jusqu’ici un peu préservés avec l’injonction stupide « ne venez pas tous en même temps » et « faites attention aux animaux »...

Le Département a donc décidément un problème avec sa communication. Il met DÉJÀ beaucoup de moyens et d’énergie pour promouvoir le Vercors et ses routes Sublimes, mais il ne suffit pas de décréter que ce tourisme est « durable et bienveillant » pour effacer les nuisances provoquées par l’arrivée de plusieurs dizaines de milliers de motos et voitures supplémentaires.
Par ailleurs beaucoup moins d’énergie est mis dans la communication envers les principaux concernés. Le Département entretient le flou auprès des habitant.es, élu.es et propriétaires des terrains. Il donne au compte-gouttes des informations qui contredisent ses affirmations précédentes, dans le but de calmer les multiples oppositions.

Nous invitons sincèrement le Département à abandonner ces logiques d’un autre temps : vouloir toujours « aménager », penser « marketing » et parachuter un projet inutile à grands renforts d’éléments de langage vidés de sens. Venez réellement au contact des gens, écoutez-les, il y a tout un imaginaire à inventer ensemble pour une cohabitation sincère entre toutes les espèces vivantes présentes dans le Vercors. Faites confiance aux habitantes et habitants du Vercors pour le faire découvrir aux autres avec lenteur, respect et passion, comme ils savent déjà le faire.
Nous préférerions faire autre chose que passer tout ce temps à nous opposer à ce genre de projet… Nous souhaitons « habiter », en toute humilité face à ce territoire qui n’appartient à personne. Faire marche arrière est aujourd’hui faire preuve de bon sens face aux enjeux climatiques, à l’effondrement de la biodiversité et la mise en péril de notre espèce. Tout cela peut vous sembler lointain, et pourtant chaque décision prise aujourd’hui est déterminante.

Rencontrons-nous : face à ces urgences, que voulons-nous pour le Vercors ? Nous invitons le Département et le Parc du Vercors à organiser un réel débat public.

La Fédération des Amis et Usagers du Parc en profite pour remercier les élus régionaux de l’opposition qui nous soutiennent depuis le début de notre mobilisation et qui n’ont pas attendu une quelconque campagne pour être à nos côtés.


L’équipe de la FAUP


Remarques

- Alors que le dérèglement climatique (causé par la civilisation industrielle, le techno-monde, le système machine dont la bagnole est un des fétiches) et ses conséquences mortelles s’accélèrent, nouvel exemple avec l’actuelle canicule historique et la dramatique sécheresse qui fait s’évaporer nos rivières, le Département de la Drôme et ses lobbys veut augmenter encore et encore les véhicules à moteurs dans des zones naturelles sensibles !
L’extrémisme cynique des élus majoritaires du Département de la Drôme (Marie Pierre Mouton et ses amis de LR) n’arrête pas de "surprendre".
Le business et le fric à tout prix, les générations présentes et futures, les animaux et plantes du Vercors, rien à cirer.

Pour ces élus et leurs alliés, « La-biodiversité » sert juste de décors touristique, d’argument de vente pour charters et cars de photographes instagramables, de caution « verte » en mode greenwashing, d’éléments de communication.

- On sait bien que les élus, pour la plupart, en tout cas ceux majoritaires au Département de la Drôme, ne souhaitent pas de débats publics.
Et s’il y a des débats publics ils évitent soigneusement les sujets de fond et les constestations trop radicales à leur goût.
Et puis s’il y a des débats, ces élus ne tiennent pas compte ensuite des souhaits des habitants nombreux.
Ces élus obéissent uniquement aux impératifs de leur réélection clanique, aux besoins de leurs « amis » du BTP, et aux diktats mécaniques du capitalisme, à l’exigence perpétuelle de croissance pour que l’argent puisse se transformer en plus d’argent, pour que le Marché tourne et que les actionnaires se gavent.
Ca n’a rien d’étonnant, vu que la France n’est pas une démocratie, mais une oligarchie élective, et vu que le capitalisme, l’idéologie de l’Economie et du « progrès » par la technologie et le productivisme, sont totalement hégémoniques.

Comme toujours, il faudra donc se battre, lutter par divers moyens, contre ce projet et tous les autres du même tabac. Sans oublier de construire des forces pour lancer une offensive générale contre les bases de ce système irréformable qui mène tout à la ruine, afin que de tels projets criminels ne puissent même plus commencer à sortir d’un début de carton.


- Phrase caricaturale et provoc pour finir :
Alors les « bourgeois écolos » drômois, l’écologie c’est que de la com, des petits business et de la consommation bio que vous avez les moyens de vous payer pour préserver votre santé à court terme et vous donner bonne conscience, ou c’est participer avec acharnement aux luttes pour empêcher tous les projets inutiles et dangereux ?

C’est aujourd’hui la fête de la musique, alors dansons avec entrain sur le pont de notre Titanic pour oublier tout ça, « nos icebergs » auront le bon goût d’attendre encore et toujours, et de nous épargner. Arrosons nos gosiers de bière et de vin pour remplacer l’eau des rivières, l’Etat saura nous livrer de l’eau potable par camions citernes et pour l’agriculture on va pouvoir puiser dans l’eau du Rhône, tant qu’il y en a.
Allez, un petit plouf dans la piscine privée dont l’eau s’évapore pour se rafraîchir de la canicule ? On oubliera vite cette canicule, jusqu’à la prochaine. Et puis, pour nous sauver des températures à 40°C, le gouvernement a lancé un numéro vert, donc tout va bien.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft