Et si l’artiste redevenait saltimbanque ?

« Nous sommes une armée de rêveurs et c’est pour cela que nous sommes invincibles » Sous commandant Marcos

samedi 5 février 2022

Alors que les théâtres sont redevenus des lieux codés et élitiste. Alors que les lieux de cultures ferment leurs portes à celles et ceux qui n’ont pas le bon bout de papier. Peut-être est-il enfin temps de renouer avec l’art de rue, l’art pour toutes et tous, l’art qui subvertit le présent, l’art qui donne la joie, la gniak, la rage ?!


En ces temps d’enfermement, d’horizon en berne, de replis sur soi, de confusion totale on aurait vraiment besoin de retrouver, de renouer avec l’art populaire, sauvage, illégal... L’occupation des théâtres et des lieux artistiques lors du troisième confinement ouvrait des chemins ou ces espaces pouvaient devenir des lieux de rencontres, de folie créatrice, d’émancipation, mais la porte s’est vite refermée...
"Il est grand temps de rallumer les étoiles" clamait le poète Apollinaire.

Et qui d’autres que des saltimbanques pour allumer les feux dans nos ventres et nos imaginaires ? Que ce soit par une marionnette se baladant sur un bout de trottoir et divaguant sur le monde, une séance de film sauvage sous le ciel étoilé, des musiciens qui s’invite là où on ne les attend pas, des êtres qui écrivent sur les murs des poésies révoltées, du théâtre de l’invisible qui provoque des situations afin que les cœurs se révoltent, de la poésie qui se clame dans la rue, des clowns qui viennent se moquer de l’ordre….
Je crois à la puissance émancipatrice de l’art et aux rêves trimballés à fleur de peau.
Je crois aussi que nous pouvons toutes et tous être saltimbanque.

Créer pour pourfendre ce monde normalisé.
Créer pour permettre aux pensées sauvages de prendre vie.
Créer une rupture dans la trame du quotidien

« Vous êtes un soleil dans l’imagination de l’enfant qui vous vois passer et jouer devant lui. »

Là, peut-être, résulte le rôle du saltimbanque, créer du rêve, poélitiser le monde, faire fleurir les imaginaires, créer une boule de feu qui, tel un soleil, viendrais illuminer le cœur de l’inconnu.e. Faire exister une tache de rêve dans le fade, une histoire qui nous parle du passé dans la course au futur. Montrer ce qui est peut-être beau, vivant, odorant dans le monocorde et le triste.
Car si on inscrit la révolte comme quelque chose qui nous accompagne toute l’existence et bien on peut la placer à plein d’endroit différent. Et l’art est une révolte. Une révolte face au temps qui régit nos vies, face à l’uniformisation, face à l’art aseptisé et marchand.
Peut-être est-il enfin temps de reprendre son autonomie face à l’art institué.
De créer des zones d’art libre durant quelques minutes, quelques heures, quelques jours. Que les saltimbanques accompagne par leurs folies, leurs fougues, leurs imaginaires les révoltes d’aujourd’hui et de demain.
Que l’art sauvage soutienne des devenirs désirables, des utopies à brandir pour faire advenir des mondes sans dominations, sans États, sans frontières.


Forum de l’article

  • Et si l’artiste redevenait saltimbanque ? Le 8 février à 10:49, par Céline de Art Vivant Libre

    Bonjour, et merci pour cet article ensoleillé ! Nous sommes un collectif d’artistes Libres (pour être clairs et francs : « sans pass »), se mettant en réseau solidaire, dans toute la France (35 dans la Drôme). On peut nous rejoindre et/nous soutenir, ou simplement signer notre manifeste, sur ce site : Artvivantlibre.fr
    JOIE et LIBERTE à tous !
    Céline pour Art Vivant Libre

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft