Drôme, quels supermarchés utilisent la vidéo surveillance biométrique des clients illégalement ?

Enquête interactive - Participez bénévolement à une petite enquête de terrain

lundi 14 juin 2021, par Chronique du régime policier.

Dans notre dernière chronique de la technopolice, on citait la vidéo-surveillance biométrique testée et déployée en supermarché.
D’autres tests avaient eu lieu à Nice ou en mode restreint dans les transports en commun sous prétexte du covid-19, des applications de reconnaissance faciale sont prévues par le Pouvoir pour les JO (s’ils ont lieu) de Paris, puis ensuite ce sera sans doute généralisé partout, comme en Chine.
- Les sociétés Veezio, Oxania et Anaveo sont bien connues sur ce créneau en France.
La société Oxania, sise en Haute-Savoie (74), qui fourni un des logiciels de surveillance biométrique de magasin, se positionne déjà sur le créneau de la surveillance biométrique urbaine étendue.
La société Anaveo, sise dans le Rhône (69), propose elle ses services de surveillance à tous les secteurs d’activité, des usines aux bureaux, en passant par les hôpitaux, les Ephad, les maisons de retraite, les restaurants, les transports... Flûte, y a encore rien pour les crèches et les funérarium !

Drôme, quels supermarchés utilisent la vidéo surveillance biométrique illégalement ?
Plus effrayante que Black Mirror ou un film d’horreur de série Z ? La réalité - Vite un prozac, un jeu vidéo, une bière, une réalité virtuelle ou un joint pour oublier tout ça

Vidéosurveillance biométrique dans nos supermarchés

- Vidéosurveillance biométrique dans nos supermarchés - Pendant que le combat continue pour faire interdire la surveillance dans nos rues, le secteur privé déploie discrètement ses dispositifs jusque dans les supermarchés. Afin de détecter de vols, Carrefour, Monoprix, Super U ou encore Franprix expérimentent des logiciels d’analyse biométrique pour surveiller nos moindres gestes dans leurs surfaces.
La crise sanitaire avait déjà libéré les velléités de surveillance biométrique des entreprises privées : caméras thermiques à l’entrée des entreprises, détection de distances physiques dans les bureaux, suivi de mouvement des yeux pour les examens d’université à distance…
Plusieurs entreprises françaises proposent maintenant de détecter automatiquement les vols en magasin « en temps-réel » grâce à des logiciels d’analyse biométrique directement branchés sur les caméras déjà présentes dans les magasins.
(...)
un ensemble de dispositifs de surveillance et de suivi biométrique déployés en toute liberté et sans aucune information des personnes la subissant.
(...)
Protéger la rentabilité de la grande distribution avec la Technopolice
(...)
Pire, pour le créateur de Veesion, la détresse sociale créée par la récente pandémie va provoquer des troubles sociaux, forçant les commerces « à investir davantage dans les solutions leur permettant de s’en prémunir ». Son entreprise devra alors être, selon lui, « à la hauteur des nouvelles exigences du retail physique », c’est-à-dire, à bien le suivre, développer les outils de la Technopolice pour protéger la grande distribution des populations pauvres poussées au vol par la crise sociale. Autant d’énergie et de ressources qui auraient pu venir en aide aux pauvres mais qui seront retournées contre eux.
(...)
Comme la surveillance sur Internet, c’est une progression qui se fait à deux têtes, les entreprises privées main dans la main avec les responsables publics, déployant ensemble et en parallèle un contrôle social toujours plus poussé : les rues, les bureaux, les supermarchés — pour ne plus nous laisser aucun espace d’anonymat.
(...)

- et aussi : Veesion : Big brother à l’étalage - Ou comment l’intelligence artificielle utilise les clients de certains Monoprix et Biocoop pour renforcer la surveillance et de la lutte contre le vol, à leur insu.
L’IA Veesion permettrait de repérer les vols en magasin en temps réel pour offrir la possibilité d’interpeller leurs auteurs dans la foulée. Si l’efficacité du dispositif n’a jusqu’ici pas convaincu grand-monde, cette inquiétante et invasive pratique pourrait se banaliser à l’insu de la clientèle.
(...)
Pour le moment ces technologies sont encore à un stade d’expérimentation, mais elles pourraient se développer également dans les lieux publics. La société XXII GROUP propose à la ville de Suresnes d’expérimenter un logiciel de détection de « comportement suspect » pour favoriser une intervention en temps réel des forces de l’ordre

Drôme, quels supermarchés utilisent la vidéo surveillance biométrique des clients illégalement ?
Bientôt dans votre supermarché ?, et ensuite partout, comme en Chine

Enquête bénévole de terrain

Mieux vaut prévenir que guérir. Alors on vous propose de sonder les supermarchés (petits ou gros) de la Drôme en questionnant les directeurs-trices de magasin, en les interrogeant pour savoir s’ils utilisent, ou en ont l’intention, des logiciels de surveillance biométrique dans leur magasin.
Vous pouvez le faire oralement sur place, via courrier postal ou email.

- Modèle de lettre type pouvant servir de base :

Madame (ou Monsieur) la directrice (ou directeur) du magasin UNTEL,

En temps que client-e de votre établissement très concerné-e par les questions de vidéosurveillance et de contrôle biométrique via "intelligence artificielle", je m’interroge sur les dispositifs de vidéosurveillance biométrique que vous pourriez utiliser, tester, ou avoir l’envie d’utiliser dans votre magasin.
Merci de me faire savoir si vous utilisez (ou comptez utiliser) un logiciel de surveillance biométrique de type "Veesion", "SuspectTracker®" ou "Retail Solutions" (ou toute autre marque ou entreprise) dans ce magasin. Si oui depuis quelle date svp (ou quand est prévue une future utilisation).
Je vous informe qu’en vertu de l’article 9 du RGPD (Règlement général sur la protection des données) de 2016 et de la loi dite « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous êtes dans l’obligation légale de me fournir ces informations.

Merci pour toute précision supplémentaire concernant ces dispositifs éventuels (nombre de caméras, emplacements, durées de stockage des images, traitements informatiques effectués...).
Cordialement,
....

- Merci d’envoyer les réponses (ou non réponses) que vous aurez obtenues sur notre boite email, avec toutes les précisions et anecdotes croustillantes utiles.

Drôme, quels supermarchés utilisent la vidéo surveillance biométrique des clients illégalement ?
Dans la dictature russe, ils sont en avance sur notre démocrature : intolérable ! Vive la dictature !, grâce à laquelle les innovations technologiques arrivent plus vite, fournissant un avantage concurrentiel non négligeable sur le marché

- En Russie, ces technologies sont davantage utilisées : Du métro au supermarché, la reconnaissance faciale s’insinue dans la vie des Russes
Heureusement, ça vient enfin chez nous, il ne faudrait surtout pas qu’on reste à la traîne du progrès et qu’on retourne à la bougie dans les cavernes comme le réclament ces cinglés d’écolos terroristes ou de militants fascistes des libertés ! ;-)
Tout le monde sait bien, grâce aux médias militants des milliardaires, que la première des libertés, et la seule qui compte vraiment, c’est la sécurité quoi qu’il en coûte ! ;-)

- Voir d’autres saloperies technologiques en activité, qui en annoncent plein d’autres pour la plus grande joie des enfants :

Grâce aux saines vertus de la sainte concurrence entre Etats et/ou entreprises, et de la nécessaire valorisation du capital, toutes les cochonneries dystopiques adoptées dans les dictatures d’importance (Chine, Russie...) seront mises en place chez-nous (suivez l’évolution des robots tueurs autonomes, ça va être drôle), mais bien sûr après relookage et re-packaging orwellien, à base de « nouveau produit pour votre sécurité à même de protéger nos libertés », « pour lutter contre le terrorisme et les virus, ces merveilles technologiques sont là pour garantir la démocratie et nous sauver ».

Génial : faisons semblant de pallier aux problèmes créés par ce système par un surcroît de saloperies qui perpétuent, font durer et renforcent ce système.
C’est un peu comme les mini-drones pollinisateurs qui remplacent les abeilles et permettent donc la continuation des épandages de pesticides.

Drôme, quels supermarchés utilisent la vidéo surveillance biométrique des clients illégalement ?
Grâce à la 5G et aux objets connectés, bientôt tous surveillés, partout et H24 : vive la Sécurité

- Et bien sûr, retrouvez le plaisir d’être effrayé avec nos délicieuses chroniques de la technopolice, garanties plus terrifiantes et addictives que la série has been Black Mirror !

« On n’arrête pas le progrès » assène un dicton pourrave, pourtant il faudra bien l’arrêter ce « progrès », et vite, si on veut conserver une planète habitable, préserver le vivant et avoir l’éventuelle possibilité de construire des sociétés vivables sur ses ruines.

Arrêtons le progrès avant qu’il ne nous termine ! (allusion subtile au film d’anticipation Terminator)


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft