Des oiseaux migrateurs exterminés en masse par les conséquences de la civilisation industrielle

Des oiseaux meurent de faim aux USA et tombent en pluie au sol - Qu’allons nous faire ??

mercredi 6 janvier 2021, par Auteurs divers.

Les catastrophes écologique et climatiques n’ont rien d’abstrait ou de fantasmagorique, ce n’est pas pour demain ou dans 100 ans, c’est aujourd’hui.
Ici un triste exemple parmi beaucoup trop d’autres qui concerne la mort massive d’oiseaux aux USA par famine.

- Des milliers d’oiseaux migrateurs sont morts de faim aux Etats-Unis

Pour Martha Desmond, professeure de biologie à l’université d’État du Nouveau-Mexique, la même conclusion s’impose. Ayant également étudié des cadavres, l’universitaire a déclaré au Guardian que les oiseaux avaient perdu la plupart des muscles qui leur permettent de voler, ce qui signifie que leur état de famine pourrait avoir duré longtemps, très longtemps.

Des oiseaux migrateurs exterminés en masse par les conséquences de la civilisation industrielle

Reste la seule supposition plausible : ces oiseaux migrateurs sont morts de faim. Environ 80 % des carcasses analysées par le laboratoire montraient des signes d’épuisement dûs à la famine, émaciation, rétrécissement des muscles, insuffisance rénale, fuites de sang dans les intestins.

- Quelques articles sur l’anéantissement des insectes par les activités de la civilisation industrielle, une des causes de la mort des oiseaux :

Voulons-nous continuer à développer le froid monde du silicium, de la réalité virtuelle, de la 5G, de l’humain cyborg, de la mal nommée "intelligence artificielle"... qui contribue de plus en plus à la destruction du climat et des animaux ?
Voulons-nous voir des imitations de dauphins et d’oiseaux animatroniques dans des parcs à thèmes en déambulant avec un masque et une voix numérique enregistrée en guise de guide ?
Voulons-nous consumer le monde jusqu’à la dernière goutte, la dernière vie, pour oublier nos ratages existentiels et nos renoncements, pour fuir la réalité et pour que quelques puissants se gavent loin des galériens ?
Voulons-nous jouir de réalités virtuelles chatoyantes, de rayons de fromage à perte de vue dans les Hypermarchés, seuls dans nos bulles occidentales technocentrée pendant que tout crève autour ?
Voulons-nous observer les ombres des oiseaux dans des musées, des zoos pour les derniers spécimens, dans des films 8k et des photos grandeur nature ?
Et pleurer sur les ruines une fois que tout sera pour de bon ravagé et qu’une catastrophe quelconque, une pandémie, un incendie, une famine, nous emportera à la suite de milliards d’autres êtres ?

Ou voulons-nous vivre avec les autres vivants, les voir, les toucher parfois, les rencontrer, écouter leurs langages, partager leurs joies et leurs peines, tisser des relations avec eux, s’émouvoir et s’inspirer de leurs vies si étranges et singulières et pourtant si familières ?

Pour ça, il faudra se révolter activement et désobéir profondément.


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft